Le mois de MARS en Bleu COLORECTAL

Le cancer colorectal en question ?

Troisième cancer le plus fréquent en France, après celui de la prostate pour les hommes et celui du sein pour les femmes, le cancer colorectal fait plus de 18 000 victimes par an. Pourtant, pris à temps, ce cancer se guérit dans 90 % des cas.

Afin de s’en prémunir, l’information et la prévention sont les meilleures armes à notre disposition. Avec notre article, découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur le cancer colorectal.

Qu’est-ce que le cancer colorectal ?

Sous le nom de cancer colorectal sont regroupés les cancers qui touchent le rectum et ceux qui touchent le côlon. Ces deux types de cancers concernent les hommes comme les femmes et se matérialisent sous forme de polypes. Si tous les polypes ne sont pas nécessairement cancéreux ; non traités, les cellules finiront toutes par devenir malignes et seront alors à l’origine d’un cancer du côlon ou du rectum, en fonction de leur localisation.

Les études montrent que ces deux types de cancers sont plus fréquents chez les populations des pays industrialisés qui ont une alimentation pauvre en fibres et en légumes. Si des prédispositions génétiques sont un facteur de risque, ce sont surtout les hommes et femmes âgés de 50 ans et plus qui sont les plus prédisposés à développer cette forme de cancer.

Quels sont les symptômes du cancer colorectal ?

Les symptômes qui traduisent la présence d’un cancer du côlon sont :

  • Des douleurs de coliques ponctuées de ballonnement et suivies par de nombreux épisodes de diarrhée.
  • Ballonnement intestinal et flatulences.
  • Épisodes fréquents de diarrhée en alternance avec des épisodes de constipation.
  • Une dégradation de son état général de santé (perte de poids, fatigue, perte d’appétit, …)
  • Présence régulière de sang dans les selles.

Les symptômes qui traduisent la présence d’un cancer du rectum sont :

  • Présence de glaires dans les selles (avec ou sans traces de sang).
  • Douleurs abdominales et sensation d’avoir toujours envie d’aller à la selle.
  • Présence de sang dans les selles.

Quels traitements pour lutter contre le cancer colorectal ?

Le traitement du cancer du côlon consiste en l’ablation de la zone cancéreuse. D’où l’importance d’une détection précoce. Dans certains cas, une chimiothérapie et une thérapie ciblée peuvent être engagées afin d’éliminer les derniers résidus de cellules cancéreuses du corps et/ou pour réduire la taille de la tumeur avant son ablation.

Le traitement du cancer de rectum consiste, lui aussi, en une ablation de la zone cancéreuse qui, en fonction de sa localisation, peut entraîner l’exérèse de l’anus du patient et la mise en place d’un anus artificiel abdominal. Le traitement peut être complété par des séances de radiothérapie.

Demander conseil a votre Médecin

A lire le récit d’un combat réussi du CANADA (https://lecoureuretsonfils.blog/2019/11/06/un-livre-une-histoire-doutre-atlantique/)

2 réflexions sur “Le mois de MARS en Bleu COLORECTAL

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s