Le cancer du foie

Le cancer du foie est connu comme étant l’une des formes de cancer les plus sévères. C’est le troisième cancer au monde qui fait le plus de victimes. Dans 100 % des cas, le cancer du foie apparait en attaquant dans un premier temps la cellule appelée hépatocyte. Cette cellule subit des transformations et c’est à cause de ces évolutions que le cancer commence à prendre place.

Les facteurs de risque et le développement du cancer du foie

Le plus souvent, le cancer du foie se développe dans un contexte de cirrhose. La cirrhose désigne une maladie dans laquelle, des lésions du foie sont observées. Ces lésions sont diffuses et sont difficiles, voire même impossibles à guérir. Lorsque le foie est attaqué par la cirrhose, le résultat est irréversible. Une fibrose vient remplacer les tissus hépatiques, et entraine la déformation de la structure physique du foie, ainsi que la production de nodules. C’est ensuite au fur et à mesure que la maladie se développe que se forme le cancer.

Les facteurs de risque, qui mènent à la cirrhose et finalement au cancer sont les suivants :

  • L’alcool : qui induit une inflammation du foie et appelle à la formation de lésions hépatiques.
  • Les virus à hépatites : qui sont des formes d’infections du foie ? Ils provoquent plus ou moins les mêmes conséquences néfastes que l’alcool.
  • La Stéatose Hépatique Non Alcoolisée ou NASH : qui est un problème fréquent chez les personnes en surpoids, diabétiques et surtout, celles dont le taux de triglycéride est élevé.

Les symptômes du cancer du foie

Le cancer du foie ne présente généralement aucun symptôme, avant d’arriver à un stade élevé de la maladie. Si une personne est déjà diagnostiquée d’une cirrhose, tout de suite, le médecin mettra en place un système de suivi régulier tous les 3 ou 6 mois. Le but est de contrôler la présence éventuelle d’un carcinome hépatocellulaire.

Chez une personne, à qui il n’a pas encore été diagnostiqué de cirrhose, ces indices, quelque peu communes pourraient mettre la puce à l’oreille :

  • Une dégradation de l’état général du patient, qui perd son appétit et se fatigue rapidement et intensément. Tout ceci s’accompagnera d’une perte de poids.
  • Des nausées et des vomissements interviendront également avec des douleurs dans la zone où est situé le foie. Pour information, le foie se trouve à droite, entre les côtes et le bassin.
  • Un ictère, qu’on appelle également la jaunisse pourrait apparaitre. Le patient deviendra jaune, dans tout le corps et dans les yeux.
  • Une ascite, qui est un gonflement au niveau du ventre et qui indique la présence d’eau.

Pour confirmer le diagnostic, le patient va passer plusieurs examens et bilans.

Le traitement du cancer du foie

Pour chaque patient, le traitement peut être différent. La détermination de la technique à adopter face au cancer dépend de trois critères. D’abord, le médecin se réfère à l’état général de la personne. Ensuite, il voit l’importance de la tumeur. Et enfin, il opère un contrôle par rapport à l’avancée de la cirrhose.

Il y a plusieurs traitements au choix : la radiofréquence, la chirurgie et pour les cas les plus graves : une greffe.

PLUS INFOS

a PARTAGER MERCI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s