le cancer en Afrique

Quelques points à connaître sur le cancer en Afrique

Le cancer est un fléau qui sévit partout dans le monde. Le cancer n’est plus une maladie liée aux modes de vie occidentaux, car il sévit aussi sur le continent africain. Voici quelques points à savoir sur cette calamité qui fait aujourd’hui tant de ravages en Afrique.

Le cancer, une maladie des occidentaux ?

Le cancer n’est plus l’apanage des personnes aisées. 57 % des près de huit millions de nouveaux cas de cancer enregistrés en 2012, se trouvaient dans les pays en voie de développement. Environ 67 % des décès imputés sur cette maladie se trouvaient aussi dans ces mêmes zones affichant tout au plus 5 % de la croissance mondiale.

La tendance sur le continent africain empire année après année. Les conséquences du vieillissement de la population, de l’urbanisation, des maladies infectieuses, l’insuffisance de moyens sanitaires… se ressentent notamment sur la prise en charge des affections cancéreuses. Les membres du corps médical craignent que le cancer ne devienne d’ici peu la principale cause de mortalité en Afrique. Leur inquiétude a notamment été rapportée aux autres professionnels de la santé lors du Congrès mondial des traitements anticancéreux (Icat 2015).

Quelques spécificités à connaître sur le cancer en Afrique

La vulnérabilité de certaines régions et de certains groupes

Selon l’OMS ou Organisation mondiale de la santé, près de 645 000 nouveaux cas de cancer sont enregistrés en Afrique subsaharienne chaque année. C’est l’un des taux les plus élevés en tenant compte du fait que sur la région de Méditerranée orientale, les cas dénombrés étaient seulement de 555 000. Il est à noter que les cancers constituent en moyenne les 15 % des pathologies en Afrique avec une prévalence élevée pour la tranche d’âge allant de 45 à 55 ans.

Les femmes sont aussi les plus vulnérables avec dans ce groupe 59 % de nouveaux cas et 55 % des décès enregistrés. Ce qui paraît bien étrange en comparaison avec ce qui se passe sur le territoire européen, américain ou chinois. Les organes les plus touchés étant les seins, le foie, la prostate, le col utérin et la peau chez les adultes. Chez les enfants, les cancers attaquent surtout les yeux, les reins, les os, le sang et les ganglions.

Quels sont les principaux soucis dans la prise en charge de cette maladie ?

Les États ne tient aucun registre national permettant de comptabiliser avec plus de fiabilité les nouveaux cas de cancer et les décès qui lui sont imputés. Les statistiques affichées peuvent donc être bien en dessous de la réalité. Ce qui est encore bien plus préoccupant ! L’existence de quelques services de cancérologie et de radiothérapie en milieu hospitalier permet cependant de mieux suivre l’évolution de cette maladie sur le continent.

Le diagnostic tardif du cancer serait pour la plupart des cas, accusé d’être à l’origine du faible taux de rémission observé.

À quoi serait dû le cancer en Afrique ?

Ces cancers qui prolifèrent aujourd’hui en Afrique seraient dus à des virus mal traités, qui ont dégénérés. Par exemple, l’hépatite B est fortement suspectée dans l’apparition du cancer du foie. Le papillomavirus comme le VIH se retrouvent quant à eux, sur le banc des accusés dans l’installation d’un certain nombre de cancers, dont celui du col de l’utérus.

D’autres types d’affection cancéreuse serait typique du continent. Il en est ainsi du cancer de la plante du pied. Il se déclare souvent dans les zones rurales où l’utilisation de sandales ou de chaussures est réservée aux grandes occasions.

A SUIVRE

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s