LE CANCER EN EUROPE

Les scientifiques lancent un cri d’alarme… Le nombre de cancers en Europe tend à augmenter, d’année en année, et ce, malgré la mise en œuvre de plusieurs procédures de prévention et de traitement. Le cancer est devenu la deuxième cause de décès dans les pays européens selon l’OMS.

On chiffre, désormais, plus de 2.5 millions de nouveaux cas chaque année. En 2019, il a fait un million et demi de morts.

Le cancer fait ravage, avis surtout aux fumeurs !

Parmi toutes les formes de cancers, les cancers du côlon, du sein, de l’estomac et du poumon sont les plus mortels. Mais le cancer du poumon s’avère être le plus dangereux. Il a provoqué presque deux fois plus de décès que les autres. Il représente à lui seul près d’un cinquième de tous les morts par cancer. Ce malheureux cas est, en grande partie, causé par le tabagisme. Hommes et femmes fumeurs, et notamment ceux avancés en âge, sont les plus vulnérables et ciblés.

Avec plus de 200000 victimes à l’année, le cancer colorectal ou du côlon tue également. Les mauvaises habitudes alimentaires, le surpoids et le manque d’activité physique sont les principales sources.

Le vieillissement et l’accroissement de la population européenne sont également devenus les raisons de graves problèmes de santé. En quelques années, ils ont particulièrement fait accélérer le taux de mortalité dû au cancer du sein et de l’estomac.

Toute personne, dès son plus jeune âge, est ainsi appelée à prendre soin de son corps et à surveiller particulièrement son mode de vie.

Lutte contre le cancer : renforcement des collaborations

Tout le monde s’active, tel est le premier pas pour une lutte efficace contre le cancer. Pour réduire rapidement le nombre de décès dû à cette grave maladie en Europe, il faut nous unir. Politiciens, professionnels de santé, représentants des patients, l’industrie et tous les citoyens devraient travailler ensemble et apporter leur contribution.

Le cancer constitue un problème de santé publique majeur et ses conséquences sont lourdes pour les patients, leurs familles, mais aussi pour les systèmes de santé. Tous les acteurs de tous les secteurs doivent ainsi collaborer ensemble (agriculture, environnement, éducation, santé, industrie, etc.), et ce, à tous les stades de la maladie (de la prévention au diagnostic, au traitement, à la guérison et aux soins de suivi).

Pour prévenir, le programme « L’Europe contre le cancer » ou le « Code européen contre le cancer » où on retrouve les 12 commandements anti-cancer sauve toujours des milliers de vies. Il faut inciter le plus grand nombre à le suivre et à le respecter, à commencer dans nos propres foyers et dans les établissements scolaires. Cependant, PARTOUT, il faut l’afficher !

En s’entraidant afin de faire comprendre l’importance du dépistage et du diagnostic précoce du cancer, on est aussi sûr d’être dans la bonne voie. Tous les États membres doivent donc mettre en œuvre des programmes nationaux de dépistage certifiés.

Accompagner et soutenir les personnes cancéreuses et leurs familles seraient, par ailleurs, une excellente idée. Tous les malades, sans exception, devraient, entre autres, avoir accès aux médicaments et aux traitements innovants.

La lutte n’est pas encore finie ! Assister les survivants du cancer est aussi très important. Ils méritent de retrouver une vie stable et sécurisée. Faisons en sorte qu’à leur retour au travail, ils ne subissent aucune discrimination ou stigmatisation.

A SUIVRE

RETROUVEZ LE CANCER EN Amérique , en Asie , Océanie et la Russie ainsi j aurai été sur tous les continents …. a la rentrée .

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s