LE CANCER DU POUMON

Le cancer du poumon a débuté principalement dans les années 1950 ou 1960. Le tabagisme représente 80% à 90% des cas de cancer du poumon.
Ce type de cancer est particulièrement menaçant, car il se propage à d’autres parties du corps plus facilement que d’autres types de cancer. En fait, tout le sang est oxydé par les poumons et ces derniers sont en contact étroit avec plusieurs vaisseaux sanguins et lymphatiques.
Comme le cancer du poumon est généralement détecté tardivement, il est encore plus intrigant que d’autres types de cancer. Qu’il s’agisse d’hommes ou de femmes, il représente la principale cause de décès par cancer au Canada.

Le cancer de poumon : tout comprendre en peu de temps

Cependant, ce cancer peut être prévenu très efficacement en arrêtant de fumer ou en réduisant le tabagisme. En outre, voici ces causes les plus communes :

  • Le tabagisme.
  • Exposition à la fumée secondaire.
  • L’ensemble de particules cancérigènes exposées à l’air. Exemple : l’amiante, l’arsenic, du radon, ou encore des polluants atmosphériques (monoxydes de carbone, ozone), etc.
  • Quelques faits sur le tabagisme et la fumée secondaire :
  • C’est au milieu des années 1960 que la relation causale entre le tabagisme et le cancer du poumon fut établie.
  • Grâce aux lois provinciales, l’exposition des Canadiens à la fumée secondaire dans les lieux de travail et les lieux publics est considérablement réduite.
  • Le tabagisme parmi la population autochtone est le double de celui de la population générale canadienne.
  • En raison de la réduction de la consommation de tabac, l’incidence du cancer du poumon chez les hommes est en baisse depuis le milieu des années 80. 
  • Cependant, depuis 1980, l’incidence du cancer chez les femmes n’a cessé d’augmenter et ne fait que commencer à se stabiliser.

2 Types de cancer du poumon :

Il existe deux types de cancer du poumon. Ceux-ci grandissent et se propagent différemment dans le corps.

Cancer du poumon à petites cellules : C’est la forme la plus dangereuse de cancer du poumon. Environ 20% des cas de ce cancer surviennent sous cette forme. Au moment du diagnostic, le risque de propagation du cancer à d’autres parties du corps est élevé. Il se développe rapidement et il est généralement impossible de le traiter par des opérations chirurgicales. Au lieu de cela, il utilise la chimiothérapie et la radiothérapie. 

Cancer du poumon sans petites cellules : Ce type de cancer du poumon représente environ 80% des cas et est plus facile à détecter et à traiter. Il pousse plus lentement. Cette catégorie comprend 3 sous-groupes: l’adénocarcinome, le carcinome épidermoïde et le carcinome à grandes cellules indifférenciées. Il existe d’autres formes, qui sont rares.

Le cancer du poumon et le cancer du pancréas sont parmi les cancers les plus meurtriers. Le taux de survie des personnes détectées avec ce cancer après 5 ans de diagnostic est de 17% pour les femmes et de 14% pour les hommes. Même si la personne répond initialement bien au traitement, les rechutes sont encore courantes au cours des prochaines années ou des prochains mois.

a partager merci

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s