LE CORONAVIRUS (COVID-19)

Covid-19, tout savoir sur la maladie

Depuis son apparition en Chine à la fin de l’année 2019, le coronavirus n’a pas cessé de faire l’objet de toutes les spéculations, théories, études, enquêtes et autres. Si la maladie semblait circonscrite à une seule région à ses débuts, elle s’est vite révélée hautement contagieuse et mortelle dans tous les pays du monde. Les victimes de la covid-19 se comptent par centaine de mille et aujourd’hui, les États et organisations internationales sont impuissants face à cette crise sanitaire.

En l’absence de traitement efficace et scientifiquement prouvé, les seules solutions contre la maladie se trouvent dans les mesures dites barrières et la distanciation sociale. Le monde pourra-t-il se relever de cette pandémie ? Quelle est cette maladie encore inconnue il y a quelques mois ? Focus !

Le coronavirus, une maladie infectieuse hautement contagieuse

Pathologie infectieuse respiratoire, la covid-19 est due à un coronavirus récemment découvert. Bien qu’elle ne soit pas la première maladie du genre à être identifiée chez l’être humain, elle est la plus mortelle à ce jour avec plus de 700 000 décès de par le monde.

Elle se transmet d’une personne porteuse du virus à une autre, et ce, à travers des gouttelettes respiratoires éjectées par le nez ou la bouche. Ces postillons émis lorsque l’on parle, tousse ou éternue sont plutôt lourds et tombent au sol (ou toute autre surface) en quelques secondes. Inhaler ces gouttelettes ou toucher des endroits où elles se trouvent et ensuite ses yeux, son nez ou sa bouche peut faire contracter la maladie.

Les symptômes de la covid-19

La maladie à coronavirus 2019 se manifeste généralement par une fièvre, une toux sèche et une fatigue persistante. Plusieurs symptômes tels que des courbatures et douleurs intenses, des éruptions cutanées, des maux de tête, une perte du goût, etc., sont aussi signalés chez certains patients. D’autres sujets sont carrément asymptomatiques, mais sont tout de même des vecteurs de la maladie.

La Covid-19 présente un tableau clinique presque identique à celui de la grippe. Toutefois, on note des différences notoires entre les deux maladies. Il y a par exemple la vitesse de transmission (période d’incubation et intervalle sériel) qui est bien plus élevée au niveau de la grippe. Par contre, la mortalité de la maladie à coronavirus 2019 dépasse de loin celle de la grippe, en particulier celle saisonnière.

Maladie à coronavirus 2019 : quels traitements ?

La plus grande crainte avec le coronavirus réside dans le fait qu’à ce jour, aucun traitement ni vaccin n’a pu être mis sur pieds. Bien que près de 80 % des malades guérissent et parfois sans traitement, une autre partie se retrouve en soins intensifs en raison d’une détresse respiratoire et d’autres symptômes graves.

Toutefois, quelques médicaments ont donné des résultats prometteurs dans le traitement de la maladie. Il s’agit notamment de la dexaméthasone qui est un anti-inflammatoire et du remdesivir, un antiviral utilisé contre Ebola. Si la chloroquine, un antipaludique interdit depuis plusieurs années, a semblé donner des résultats encourageants, elle a néanmoins été interdite en France en raison de ses effets indésirables toujours sous surveillance. La médecine traditionnelle propose également quelques solutions dont l’efficacité reste encore à prouver.

Pour ce qui est des vaccins, de nombreux essais cliniques sont en cours dans plusieurs pays : Chine, Russie, France, États-Unis, Pays-Bas, etc. La solution n’étant pas encore trouvée, l’OMS appelle toujours les États à faire preuve de vigilance afin de limiter au mieux les dégâts de la maladie.

La propagation de la maladie

Si aujourd’hui la Covid-19 fait rage dans tous les pays du monde, cela n’était pas le cas il y a quelques mois.

Wuhan, la ville du patient zéro

La maladie est apparue pour la première fois en Chine en novembre 2019 à Wuhan, une ville de la province de Hubei. Si au départ, plusieurs sources ont déclaré qu’elle est partie du marché de poisson de la cité, il a ensuite été prouvé que le patient zéro serait en réalité un homme âgé atteint de la maladie d’Alzheimer et n’ayant eu aucun contact avec ledit endroit.

Le coronavirus s’est ensuite propagé et le 13 janvier 2020, un premier cas est découvert hors de la Chine continentale. L’état d’urgence de santé publique de portée internationale est alors prononcé par l’OMS le 30 janvier 2020.

L’Europe et les États-Unis touchés de plein fouet

En raison des nombreux échanges interétatiques et de son mode contamination, la maladie à coronavirus 2019 se retrouve très vite hors de la Chine. Au mois de février 2020, on relève plus de cas déclarés quotidiennement hors de ce pays.

En mars 2020, l’Europe devient l’épicentre de la maladie déclarée pandémie par l’OMS avec près de 80 000 cas et environ 3 500 morts. Le bilan se fait de plus en plus lourd, mais avec le confinement, la situation semble s’améliorer tandis que outre-Atlantique, on note une flambée du coronavirus.

Au mois d’avril 2020, le monde dépasse la barre des 100 000 morts avec plus de 20 000 aux États-Unis désormais identifié comme le pays le plus touché par la pandémie. Si cela est toujours le cas, on remarque une hausse conséquente du nombre de cas au Brésil et en Inde, des pays où les mesures de confinement ont eu du mal à être mises en œuvre.

Le confinement, un frein à l’évolution de la covid-19

En l’absence de traitement et encore moins de vaccin, les États ont dû prendre certaines mesures pour endiguer la propagation de la maladie à coronavirus 2019. Ainsi, le « confinement » a été mis en application d’abord en Chine. Pour cela, les rassemblements ont été interdits, de nombreux établissements (scolaires y compris) non essentiels à la vie publique ont été fermés et chaque habitant a été appelé à ne sortir de chez lui que pour les déplacements strictement nécessaires.

Si cette mesure a été taxée d’arbitraire au départ, elle s’est révélée bien efficace au fil du temps et le nombre de nouvelles contaminations a dégringolé. Appliqué dans plusieurs pays d’Europe dès le mois de février, le confinement qui implique donc un éloignement social a permis de freiner l’évolution de la maladie.

Toutefois, avec la fin du confinement, les gouvernements craignent une nouvelle flambée de la maladie. Ils ont donc mis en place diverses mesures dont le but est de protéger les populations.

En finir avec le coronavirus : gestes barrières et mesures préventives

Aujourd’hui, l’Europe, et particulièrement la France, semble se relever de la covid-19. Néanmoins, de nouveaux clusters de la maladie sont de plus en plus identifiés et l’heure est désormais à la mise en place de mesures strictes pour limiter le nombre de nouvelles contaminations.

Le lavage des mains, premier geste barrière contre le coronavirus

La réduction des risques de contamination d’une épidémie passe par une hygiène impeccable. Le lavage des mains plusieurs fois par jour est donc une mesure indispensable à appliquer, car elle permet d’inactiver le virus au cas il s’y trouverait.

Pour ce faire, il est recommandé d’utiliser de l’eau et du savon (liquide de préférence). Les gels hydro-alcooliques peuvent être tout aussi efficaces pour désinfecter les mains.

L’État français a mis en place de nombreux dispositifs permettant de respecter ces directives. L’idéal est donc de s’y soumettre afin de ne pas tomber malade ou être un vecteur de la pathologie.

Il ne s’agit pas de la seule mesure d’hygiène préconisée. Le nettoyage régulier des surfaces exposées, salles de bain et autres est aussi à faire pour neutraliser le virus.

Le port du masque, essentiel pour se protéger et protéger les autres

Depuis le début de la pandémie, le port du masque est devenu le sujet de bien des polémiques. Si plusieurs personnes sont contre cette mesure, elle se révèle pourtant efficace pour limiter la diffusion de la maladie par les postillons.

Dans les lieux publics, le port du masque est devenu obligatoire dans de nombreux pays, y compris en France. Cette mesure est aussi valable dans les transports en commun, certains taxis, les établissements scolaires, les ascenseurs, etc.

Même avec le masque, les médecins recommandent de toujours tousser et éternuer dans son coude et d’éviter de porter la main à son visage.

La distanciation sociale ou physique, l’ultime solution

La covid-19 se transmettant par les gouttelettes de salives projetées dans l’air, le fait de se tenir à une certaine distance les uns des autres permettra de limiter les contaminations. En France, celle recommandée est d’un mètre tandis qu’aux États-Unis, on parle de près de deux mètres (six pieds soit environ 1,8 m).

Dans cette optique, on évite donc les contacts proches, les rassemblements, les lieux très fréquentés (y compris les hôpitaux), etc. Les poignées de mains, bises et accolades sont également proscrites, car elles impliquent une certaine promiscuité favorable à la transmission du virus.

Il est également conseillé de se mettre en auto-quarantaine en cas d’exposition à la maladie. Les personnes fragiles (femmes enceintes et personnes âgées ou immunodéprimées) doivent aussi être évitées afin de ne pas les exposer inutilement au virus.

La covid-19 est une maladie à laquelle le monde n’était pas préparé. S’il est difficile de prédire la fin de cette crise, ses conséquences se font déjà ressentir, et cela, dans tous les domaines. L’économie est touchée, l’efficacité de tous les systèmes sanitaires est remise en question et l’incertitude règne dans les cœurs. Toutefois, les gestes barrière s’étant révélés salutaires dans plusieurs régions du monde, un respect strict de ceux-ci sera certainement le meilleur moyen de lutter contre la pandémie.

UNE QUESTION à votre avis , vas-t-on vers la 2 ème VAGUE ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s