LE CANCER DE l’UTERUS

Nombreuses sont les femmes qui sont touchées par le cancer de l’utérus. On compte environ 3000 nouveaux cas et 1000 décès par an si l’on prend la France comme référence. Le cancer de l’utérus, est le cancer le plus diagnostiqué de l’appareil reproducteur féminin. Ce sont des cellules qui naissent de la muqueuse de l’utérus et qui devient des cellules malignes. La forme de la métastase est souvent la pronostique vitale. C’est-à-dire que les propagations tumeur maligne peuvent toucher les organes avoisinants.

Facteurs de risques

Les facteurs de risques sont très nombreux et très variés :

Dans un premier cas, il y a les femmes ménopausées qui sont atteintes d’une hyperplasie atypique de l’endomètre non traité (augmentation anormale du volume de l’utérus). Cette desfonctionnalité est souvent causée par un déséquilibre hormonal lors de son plus jeune âge (domination de l’œstrogène par rapport au progestérones).

Ensuite, il y a aussi les femmes en âge de procréation qui souffrent d’anovulation. Elle peut être causée par une insuffisance ovarienne ou une aménorrhée primaire.

Les femmes obèses ou sédentaires sont aussi souvent les plus touchées. En effet, l’œstrogène se stocke dans les tissus adipeux d’où sa dominance par rapport aux progestérones.

Enfin il y a les femmes qui souffrent de trouble de métabolisme par faute d’élimination de l’œstrogène par le foie. Mais aussi la prise de médicament comme le tamoxifène (anti-cancéreux).

Symptômes d’un cancer de l’utérus

Les symptômes du cancer de l’utérus sont très variés selon le stade du cancer. Au début, le signe clinique le plus commun est le saignement vaginal anormal. Après, la présence de perte malodorante accompagnée de douleur pelvienne.

Ensuite, une envie fréquente d’uriner qui est due à la pesanteur de l’utérus sur la vessie. On peut aussi ressentir de la douleur lors des rapports sexuels.

Enfin, à un stade avancé, on peut constater la présence de sang dans l’urine ou lors de la défécation. En général, ces symptômes sont toujours douloureux.

Diagnostic et traitement 

Afin de détecter à temps le cancer de l’utérus, le médecin traitant recommande aux femmes présentant les facteurs de risques de faire des examens de routine annuellement, comme une échographie pelvienne ou trans vaginale. S’il y a un doute, il suggère de faire une biopsie ou une endoscopie de l’endomètre.

Le traitement sera évalué en gros selon l’évolution du cancer, selon l’âge et l’état général de la patiente. Il est possible de faire un traitement d’hormonothérapie, de chimiothérapie ou de radiothérapie si la patiente veut conserver son organe. Dans le cas contraire, l’hystérectomie totale reste la solution la plus évidente afin de prévenir la propagation des cellules cancéreuses.

Merci de partager .

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s