Cancer de la prostate

Le cancer de la prostate touche environ 1 homme sur 8 à partir de l’âge de 65 ans. Il prend de ce fait, la première place, dans les catégories de cancers masculins. Actuellement, les cas de cancer de la prostate représentent environ 25 % des cancers qui touchent les hommes. Concernant le taux de mortalité de ce dernier, il est d’environ 10 % comparé aux autres formes de cancers chez l’homme. Il est de ce fait le 4e cancer masculin si on regarde le nombre de décès.

Facteur de risques

En général, le cancer de la prostate est causé par le vieillissement. D’ailleurs, ce sont les hommes de 65 ans et plus qui sont atteints de ce cancer d’habitude. Les antécédents familiaux peuvent aussi causer un cancer de la prostate. Dans ce cas-là, les risques sont de 2/5 surtout si un proche (père, frère, etc.) a déjà atteint ce cancer. Étant donné que les statistiques d’un pays à un autre ne sont pas identiques, des chercheurs pensent également que le cancer de la prostate est dû à des facteurs environnementaux. Mais ce sont pour l’instant des études en cours.

Symptômes d’un cancer de la prostate

Le cancer de la prostate est souvent difficile à anticiper. Les signes et symptômes n’apparaissent que rarement aux premiers stades. Les symptômes n’apparaissent que lorsque le cancer commence à croître et entraîne des problèmes urinaires. Le premier symptôme est le besoin d’uriner (surtout pendant la nuit). Après, il y a un besoin d’uriner soudain. Ensuite, le malade commencera à avoir du mal à uriner. Les jets d’urines sont faibles, et s’interrompent souvent.

Le malade aura après du mal à contrôler sa vessie. Les symptômes s’aggravent quand il y a du sang dans l’urine et le sperme. Cela entraîne des douleurs lors de l’éjaculation, lors de l’érection, etc. Le malade sera ensuite confronté à d’autres symptômes comme les douleurs et raideurs au niveau des os des hanches, de la poitrine et même du dos. Il ressentira par la suite des engourdissements et faiblesses au niveau des jambes. Il commencera par la suite à avoir du mal à contrôler ses intestins ainsi que sa respiration.

Diagnostics et traitements

Le diagnostic d’un cancer de la prostate commence par un examen clinique. Lors de cet examen, il y aura un toucher rectal pour évaluer la taille de la prostate. Le médecin prescrira par la suite un PSA. Cela consiste à déterminer le taux de PSA que la prostate libère dans le sang du malade. Le but, c’est de vérifier l’évolution du cancer.

Dépistage

Quand le médecin ou l’urologue a diagnostiqué le cancer, ce dernier prescrit par la suite une biopsie prostatique. Cela se fait sous anesthésie locale. Le chirurgien sera guidé par une sonde et prélèvera environ 12 fragments de tissus par voie transrectale. Ces tissus seront par la suite étudiés par un anatomopathologiste. Ce sera ce dernier qui confirmera la présence ou non d’un cancer de la prostate.

Après diagnostic, le traitement peut être une prostatectomie qui consiste à enlever la prostate. Il est aussi possible de traiter la maladie via une radiothérapie externe. Cela permet de détruire les cellules atteintes du cancer de la prostate. Il est aussi possible de traiter un cancer de la prostate via une curiethérapie. Cela éradique les cellules cancéreuses à l’aide de grains radioactifs. Certains médecins traitent également ce genre de cancer à l’aide d’une réduction hormonale. Cela permet de réduire le développement des cellules prostatiques.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s