LA SAINT-VALENTIN et le COVID-19

Le covid-19 face à la Saint-Valentin

Le Covid-19 a farouchement marqué l’an dernier. Malgré tout, beaucoup ont survécu jusqu’en 2021. D’ici février, la Saint-Valentin fera à nouveau surface. Comment se passera-t-elle dans cette période de crise ? Quel sera l’effet du masque ? À quoi faudra-t-il s’attendre ?

La Saint-Valentin et le Covid-19

La crise sanitaire n’a pas encore pris fin. Le confinement et le couvre-feu sont toujours d’actualités dans certains pays. Cette réalité marquante pousse à d’innombrables interrogations par rapport à la Saint-Valentin. Les mutations sont énormes et les habitudes sont désormais distinctes. Inévitablement, la Saint-Valentin n’aura plus le même visage. Il sera difficile pour les amoureux de se voir toute la journée en raison du couvre-feu et du confinement. La majorité des endroits de détentes tels que les restaurants, les cinémas, les bars, les boîtes de nuit et autres sont fermés. L’engouement et la gaité ne seront plus comme autrefois. La distanciation sociale sera un grand fardeau pour ces personnes qui normalement allaient se serrer les unes les autres. Câlins, bisous, taquinerie à fond : tout ceci deviendra presque inexistant.

L’effet du masque lors de la Saint Valentin

Le masque étant devenu un « Must have », il aura sans doute des effets en ce jour de fête où les amoureux expriment profondément leurs ressentiments. De toute évidence, ces effets vont dénaturer la Saint-Valentin. Précisons quand même qu’il sera aussi un idéal moyen de prévention.

Communication entre les partenaires

Communiquer avec un masque n’est pas la même chose que le faire sans. Les années antérieures, les situations n’étaient pas identiques que celles auxquelles l’humanité fait face aujourd’hui. Le masque va brouiller d’une façon ou d’une autre la communication. En parlant avec une bavette, la tonalité n’est pas la même et cela peut plus ou moins empêcher la fluidité de la communication orale. Le jour de la sainte Valentin, les amoureux s’expriment non seulement par la voix, mais aussi par la face (visuel et regard). Le sourire et les jeux de lèvres sont importants lors des retrouvailles. La présence de bavette sur la bouche et le nez n’est pas favorable à une telle expression.

Les moments coquins

Avec la situation du Covid-19, les amoureux ne seront pas motivés à faire certains jeux coquins. Et même s’ils le pouvaient, le port de masque n’est pas à négliger. Pour éviter d’éventuelles contaminations, certains couples vont surement se priver des embrassades. Or, les gestes d’amour sont la base même de la Saint-Valentin. Le « french kiss » perdra sa place et « Cupidon » se sentira certainement brisé. Il ne serait pas facile pour les différents couples de gérer toutes ces difficultés. À coup sûr, le désenchantement pourrait avoir lieu.

Faudrait-il banaliser les mesures sanitaires au profit de la sainte Valentin ?

L’amour est assez capital, mais la vitalité l’est encore plus. Le respect des règles imposées par les gouvernements est une obligation. Non seulement elle permet de sauver soi-même, mais aussi de sauver aussi les autres. Le mieux serait d’opter pour la prévention plutôt que pour la guérison. Certes, il sera très difficile de résister à son partenaire encore plus qu’il s’agit des retrouvailles. Néanmoins, tant que vous vivez, vous pourrez passer d’exceptionnels moments.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s