Tout savoir sur le cancer du sein ( avec OCTOBRE ROSE )

Le cancer du sein apparaît à cause dela présence de cellules anormales qui se multiplient de façon incontrôlée dans le sein, cela peut se répandre dans le corps par les vaisseaux sanguins ou lymphatiques. En général, la progression de ce genre de cancer est lente, étalée sur plusieurs mois voire des années.

Cancer le plus commun chez les femmes, on estime qu’environ une femme sur 9 sera atteinte d’une cancer du sien au cours de sa vie.

Il apparaît majoritairement après 50 ans. Le taux de survie est estimé à 5 ans après le diagnostic, mais il varie beaucoup en fonction de l’âge et du type de cancer. Environ 1 femme sur 27 atteintes du cancer du sein mourra.

Types de cancer du sein

Il existe deux types de cancers : le cancer non invasif et le cancer invasif.

Le cancer non invasif est le type le plus fréquent de cancer du sein chez la femme. Il se forme à l’intérieur des canaux de lactation du sein. Mais grâce à la mammographie, il est diagnostiqué beaucoup plus fréquemment. Dans la quasi-totalité des cas, le traitement de ce cancer fonctionne, et les patientes guérissent.

La cancer invasif du sein se propage dans les tissus autour des canaux de lactation, mais toujours à l’intérieur du sein. Cependant, ce type de cancer peut se propager à d’autres parties du corps et former des métastases si il n’est pas traitée à temps. Il existe globalement trois formes : le Carcinome canalaire, dans les canaux de lactation; le Carcinome lobulaire, dans les lobules regroupés dans les lobes, et le Carcinome inflammatoire avec un sein rouge, enflé et chaud. Ce dernier type de cancer est celui qui progresse le plus rapidement et qui est le plus difficile à traiter. Il est également possible d’observer d’autres carcinomes, mais c’est plus rare, tout comme la maladie de Paget (plaie au mamelon qui ne cicatrise pas).

Les symptômes et personnes à risque

Les principaux symptômes auxquels il faut être attentif sont : la présence d’une grosseur au sein, des écoulements du mamelon, une rétraction du mamelon, un changement d’apparence de la peau d’un sein ou encore un changement inhabituel de la forme d’un sein.

Néanmoins, plusieurs facteurs peuvent être également à l’origine de ce type de symptôme, il vous faudra consulter un spécialiste pour en identifier la cause.

Les principaux éléments de risque chez une personne concernant le cancer du sein sont le genre (sexe féminin), un âge de plus de 50 ans, des antécédents familiaux ou personnels, lésion à risque au sein ou encore la nul liparité et la grossesse tardive.

Les facteurs de risque du cancer du sein

Les principaux facteurs de risque identifiés sont : le surplus de poids, l’absence d’exercice physique, la consommation d’alcool et la prise d’une hormonothérapie substitutive à la ménopause. Notez que toutefois un cancer du sein peut se former sans aucun facteur de risque.


Les traitements médicaux du cancer du sein

Le traitement va dépendre du type de cancer et de son stade d’évolution. Il faudra au préalable réaliser une biopsie pour étudier la nature de la tumeur, et ainsi savoir si elle est cancéreuse ou pas. Il est également possible de se voir effectuer l’un de ces tests : le test du dosage des récepteurs hormonaux des oestrogènes, le test du dosage des récepteurs de la progestérone et le test du HER2. Ces tests apporteront des informations clés pour définir quel est le traitement le plus adapté.

Il existe 5 catégories de traitements : la chirurgie; la radiothérapie; la chimiothérapie; la thérapie hormonale et la thérapie ciblée.

La chirurgie appliquée dans le cas du cancer du sein s’appelle la mastectomie et permet d’enlever la tumeur. Elle peut être partielle, segmentaire ou totale. Le choix du type de mastectomie repose sur la taille de la tumeur, son type et son emplacement dans le sein. L’avis de la patiente est également pris en compte.

La mastectomie partielle doit souvent être suivie de radiothérapie afin de détruire les cellules cancéreuses qui pourraient demeurer dans le sein. Elle permet de réduire le risque de récidive.

La chimiothérapie utilise des médicaments pour traiter les cancers. Dans le cas du cancer du sein, elle est traditionnellement prescrit après la chirurgie. Son but est de détruire d’éventuelles cellules cancéreuses rescapées de l’opération. Le choix de ce traitement dépend principalement du stade d’évolution de la maladie.

La thérapie hormonale est utilisée en combinaison à la chirurgie, à la radiothérapie ou à la chimiothérapie. Ce traitement va être privilégié si le cancer a des récepteurs hormonaux, cette thérapie pourrait limiter voir arrêter la progression de ce type de cancer.

Il existe 2 types de médicaments anti-hormonaux : les anti-oestrogènes, qui se fixe à la surface des cellules cancéreuses, et les inhibiteurs de l’aromatase, empêchant la production d’oestrogènes par les tissus gras et les glandes surrénales.

Les thérapies ciblées permettent de s’adapter aux facteurs biologiques identifiés, afin d’optimiser le traitement pour de meilleurs résultats. Cela peut se faire avec une médicamentation par injection intraveineuse à propos de certains gènes en cause. On observe également de nombreuses recherches et développements des thérapies biologiques. Ces dernières ont l’avantage d’avoir moins d’effets indésirables et d’être plus ciblées.


Cancer du sein chez l’homme

Le cancer du sein chez l’homme est rare avec moins de 1 % de cas. Mais ils sont exposés à tous les types de cancer du sein, tout comme la femme. Il convient de noter que les facteurs de risque sont un peu différents.

En effet, certains facteurs accroissent la possibilité qu’un homme soit atteint d’un cancer du sein. A partir de 60 ans, on trouve plus de cas de cancer du sein chez l’homme, d’autant plus s’ il y a des antécédents familiaux. Les facteurs comme la prédisposition génétique, le syndrome de Klinefelter (trouble génétique), l’exposition aux rayonnements ou encore la cirrhose du foie sont des arguments possibles de l’apparition de cette maladie chez l’homme. Dès qu’il y a une augmentation du taux d’œstrogène et une baisse du taux d’androgènes, peu importe la raison, il faut être prudent quant au développement de cette maladie.


FAITES VOUS DEPISTER

plus infos a télécharger

ABONNEZ-VOUS et RECEVEZ PAR MAIL LES PROCHAINS ARTICLES , merci

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s