LA VIE AVANT TOUT face aux CANCERS

Si 2020 a été une année particulière qui a paralysé de nombreux aspects de notre vie quotidienne, le cancer ne s’est pas confiné. Heureusement, la recherche aussi a progressé lors des 12 derniers mois laissant apparaître de nouveaux espoirs. L’espoir, ce sont aussi les anciens malades qui nous l’apportent en nous racontant le récit de leurs combats. C’est cette histoire riche en espoir et en progrès que nous vous racontons au fil des 24 pages de notre supplément numérique.

UN DOCUMENT COMPLET sur le CHU de DIJON ….

je tenais a remercier le Journal  » https://www.lejsl.com/  » de la Saône et Loire ( https://www.lejsl.com/a-propos/2021/01/07/cgfl)

un document de 56 pages a télécharger gratuitement et partager l’article .

Le cancer contre le covid-19

Les patients atteints de cancer se sentent abandonnés. La situation sanitaire liée à la pandémie a impacté la continuité de leurs prises en charge.

La pandémie liée au covid-19 a littéralement bouleversé les habitudes, la situation économique et la situation sanitaire. Face à la saturation des hôpitaux causée par l’afflux des patients atteints du Covid-19, les personnes qui souffrent d’un cancer ne trouvent plus de place.

Selon les chiffres publiés par l’Institut National du Cancer, ce groupe de maladies la cause de plus de 157 000 cas de décès en France durant l’année 2018.

Ce chiffre ne cesse d’augmenter. Les cancers les plus fréquents sont ceux du côlon-rectum, du poumon, de la prostate et du sein.

Une mauvaise gestion de la pandémie

Le cancer touche, à la fois, les jeunes, les adultes et les séniors. Le suivi et le traitement de cette maladie nécessitent des programmes personnalisés de soins et une prise en charge par des équipes de soignants (radiologues, infirmiers, cancérologues, oncologues, kinésithérapeutes…). Le Sars-Cov-2, associé à une mauvaise gestion de la pandémie a causé une saturation chronique des lits aux hôpitaux et dans les centres de soins. Face à cette saturation, les personnes atteintes d’un cancer ne profitent plus d’une prise en charge et la situation se tend et se dégradent de plus en plus.

Cancer et Covid-19, les répercussions sur la santé

L’un des traitements anticancer est la chimiothérapie. C’est un traitement qui affaiblit le système immunitaire. De nombreuses études ont montré que les patients atteints d’un cancer, en particulier les personnes qui souffrent des maladies hématologiques, peuvent développer des formes extrêmement sévères en cas d’infection covid-19.

Depuis l’apparition de l’épidémie en France, ces patients ne sont plus prioritaires aux traitements. Le traitement (radiologie et chimiothérapie) de ces malades est reporté à une date indéterminée.

Alors que l’épidémie s’étend, les mesures prises par les professionnels de santé pour faire face à l’afflux (déprogrammation des opérations et des traitements non-urgents), inquiètent tous les patients atteints de cancers. À cette inquiétude s’ajoute l’isolement et la solitude du confinement.

La crainte d’une aggravation de la situation

En cas de retard de suivi de leur état de santé, leurs situations peuvent s’aggraver. Déprogrammer les traitements et la prise en charge peut entrainer des conséquences, encore plus graves, que celles causées par le coronavirus.

Les malades de cancer ont le sentiment d’être abandonnés. Même les salles de réveil sont aujourd’hui réservées pour le coronavirus et les cas qui nécessitent des interventions chirurgicales en urgence (le cancer de l’estomac et la mastectomie par exemple), ne sont plus prioritaires.

Une étude intitulée « The impact of the COVID-19 pandemic on cancer deaths due to delays in diagnosis » et publiée dans la magasine « The Lancer Oncologie » montre que le retard des diagnostics / la prise en charge augmente le risque de décès par le cancer de 6 % à 13 %.

En France, la Ligue Contre le Cancer a également signalé un retard considérable dans le dépistage et le traitement des cancers à cause de la fermeture de nombreux services médicaux comme la radiologie.

De plus, le nombre de cancers non détectés dépassent les 30 000 cas à cause des mesures prises.

Tous ensemble contre le cancer !

Le cancer est la première cause de mortalité dans le monde (29 % des décès), loin devant le covid-19. Lutter lutte contre le cancer et apporter du soutien aux personnes malades relève de notre responsabilité. Le coureur et son fils s’est aussi engagé dans la lutte contre tous types de cancers.

La solidarité s’est déjà manifestée durant la crise. Votre soutien, si petit soit-il, permettrait de combattre cette maladie. Besoin de plus de renseignements ? N’hésitez pas à nous contacter !

LE TOUR DU MASSIF DU MONT-BLANC 2024

Grand marcheur connu pour son blog www.lecoureuretsonfils.blog, Xavier Vatin se lance dans une nouvelle aventure après avoir récolté des dons pour la Ligue contre le cancer dans le cadre de la campagne annuelle d’Octobre rose. Toujours au profit de la lutte contre le cancer, cette fois le Sud Seine-et-Marnais souhaite gravir le mont-blanc pour atteindre le sommet en juin 2024 prochain. L’objectif cette fois est d’emmener au moins sept personnes en rémission d’un cancer, dont deux enfants, accompagnés des parents ainsi que son fils et d’un médecin en cas de problème. Le départ sera lancé à Chamonix. La marche passera par la frontière italienne et passera en suisse avant de se terminer au nord du point de départ. L’objectif principal de cette démarche étant non seulement de sensibiliser de plus en plus de personnes aux différents types de cancer, mais aussi de montrer la beauté de la nature et du paysage du toit de la France. Bien évidemment, un tel projet nécessite des fonds important. Une cagnotte sera donc mise en ligne à compter du 1er janvier 2021 dans l’objectif de financer le guide, le transport, l’hébergement et bien sûr les repas. Le reste reviendra, comme d’habitude à la Ligue contre le cancer , et a des associations et des rêves d’enfants .

CAGNOTTE = https://lacagnottedesproches.fr/cagnotte/le-tour-du-massif-du-mont-blanc-contre-le-cancer/

plus infos : https://lecoureuretsonfils.blog/le-tour-du-massif-du-mont-blanc-contre-le-cancer/

je vous invite dans le GROUPE POUR NOUS SUIVRE DURANT LA MARCHE = https://www.facebook.com/groups/letourdumassifdumontblanccontrelecancer2024

AFFICHE a PARTAGER

A PARTAGER et LIKER

Le Cancer autour du massif du MONT-BLANC 2024

A LIRE l’ARTICLE DE PRESSE  » La république de seine et marne , le 14 décembre 2020  »

Plus info : https://lecoureuretsonfils.blog/le-tour-du-massif-du-mont-blanc-contre-le-cancer/

et POUR LA CAGNOTTE https://lacagnottedesproches.fr/cagnotte/le-tour-du-massif-du-mont-blanc-contre-le-cancer/

A PARTAGER et rendez chaque semaine sur la page pour l’évolution du PROJET

Princesse MARGOT contre le glioblastome.

En 2009, nous avons découvert que notre fille, Margot, alors âgée de 15 ans, était atteinte d’une tumeur cérébrale grave, un glioblastome.

Alors, la vie bascule… la sienne, celle d’une ado de 15 ans, mais aussi celle de notre famille. Commencent alors les hôpitaux, les médecins, l’opération, les IRM, la radiothérapie et chimiothérapie, les effets secondaires, etc.…
Pourtant, elle ne s’est jamais plainte et n’a jamais baissé les bras. Bien au contraire, elle a redoublé d’énergie pour se battre, et a continué sa vie avec sa formidable joie de vivre. Sa force, son courage, son optimisme et sa dignité malgré la maladie, nous ont aidés à traverser cette épreuve, et nous ont donné une force insoupçonnable.

Mais la maladie récidive
Margot décède à l’âge de 18 ans, le 31 Mai 2012.

C’est pour aider les familles qui ont à traverser l’épreuve d’un cancer pédiatrique que j’ai fondé cette association en 2012, en souvenir de ma fille, Margot.

Comment aider tous ces enfants injustement malades ?
Comment combattre cette terrible maladie ?
Et puis peut être comment me rendre utile ?

Face à toutes ces questions la solution s’imposait :
Créer une association, son association … Princesse Margot !

Cette association sera dédiée aux enfants atteints de cancer. C’est une façon pour nous de rendre hommage à sa mémoire, mais aussi à son formidable courage, sa débordante énergie et sa joie de vivre malgré la maladie. A présent, je veux garder tout ce qu’elle était, mais aussi tout ce qu’elle m’a apporté.
C’est pourquoi, malgré cette terrible souffrance et cet inimaginable vide, je livre une bataille :

Aider et soutenir les enfants et adolescents atteints de cancer.

En c’est temp difficile et avec le covid-19 n’oublions pas les associations qui viennent en aidant les parents dont leur enfant ne demande simplement qu’a vivre .

AIDEZ LES petites et grandes associations DONT le COMBAT C’EST CANCER

https://www.facebook.com/groups/647298498630025

https://www.princessemargot.org/

je tenais a remercier la présidente de l’association qui ma contacter pour sensibiliser son association et en

SOUVENIR DE MARGOT

LE PÈRE NOËL ET LE COVID-19 : un noël différent

Pour cette année, Noël sera différent. Le virus Covid-19 oblige. Pour assurer votre santé ainsi que celle de votre famille, il est mieux de rester vigilant. Malgré le virus, il est tout de même possible de célébrer Noël. On se pose souvent la question : comment va se passer les fêtes avec cette pandémie qui fait trembler le monde entier ? Pour que la fête soit magique, découvrez nos astuces pratiques.

Comment préparer noël malgré la pandémie ?

La période des fêtes approche à grands pas, alors que vous n’avez encore rien imaginé pour la préparation ? Surtout, avec le virus qui circule, vous ne savez pas par où commencer pour préparer le réveillon de Noël ? Pas de panique ! Il vous est entièrement possible de fêter Noël malgré la pandémie. Toutefois, il est toujours important de rester vigilant.

Certes, oubliez les balades en chiens de traineaux dans les Vosges ou le Noël enchanté de Disneyland Paris. Pensez à un noël en famille ou entre amis, dans le calme, mais dans la joie. En effet, c’est une bonne occasion pour ceux qui n’ont jamais le temps de rester à la maison. Si vous avez tendance à passer la fête chez vos grands-parents, il ne faut pas y songer pour cette fois. Comme vous le savez sans doute déjà, les personnes âgées sont à risque contre le virus. À partir de la cinquantaine, une personne peut développer des formes graves face au virus. Donc, protégez vos ainés et évitez de leur rendre visite.

Fêter Noël différemment

Ainsi, pour cette année, il est obligé de rester chez soi pour passer noël. Cela a pour but de minimiser le risque de contamination. Sachez que la distanciation sociale ne veut pas dire s’éloigner pour autant des proches. Il est toujours essentiel de rester en contact avec vos proches grâce à la technologie. N’oubliez pas de les appeler pour demander des nouvelles. Profitez de ce moment pour apprendre à vos enfants à avoir une connexion avec la famille et se raconter de belles choses.

Par contre, si vous souhaitez passer les jours de fête en grande famille, il vous est possible de réaliser un véritable repas festif. Pourtant, il est bien important de toujours respecter les gestes barrières. En effet, assurer la distanciation physique à la maison. Cela reste un garant pour que le virus ne puisse circuler. Si possible, privilégiez le port du masque. Aussi, la meilleure solution d’éviter la propagation de ce virus est de se laver souvent les mains.

Et les enfants dans tout ça ?

Bonne nouvelle ! Malgré la présence du Covid-19, le père noël peut tout de même passer. Les petits et grands peuvent toujours espérer recevoir leurs cadeaux à la cheminée. Pourtant, il est important d’expliquer aux enfants bien à l’avance que les fêtes seront bien différentes. Il se peut qu’ils aient du mal à accepter l’absence des sorties ou des réunions de famille. Il faut qu’ils comprennent qu’ils ne pourraient pas rendre visite à ses grands-parents ni recevoir la visite des tiers. Par contre, la fête pourra bel et bien avoir lieu avec des appels vidéos si nécessaire. Les enfants doivent savoir que la santé est importante, et qu’il est très important de se protéger.

JOYEUX NOEL et PROTEGEZ-VOUS

article écrit et préparer mi novembre 2020

EMMA recherche parrain et marraine

Une association , une enfant avec sa baguette magique , un site

Emma a 4 ans,
C’est un amour d’enfant. Toujours souriante, agréable, reconnaissante.
J’ai toujours dit depuis sa naissance, qu’un ange avait trébuché au paradis et qu’il avait atterri dans mon ventre.
Et c’est le cas. Ceux qui la connaissent vous le diront.
Même les plus réfractaires à l’idée d’avoir un enfant qui l’ont rencontré ou côtoyé, vous diront que ça donne envie d’avoir un enfant.
Ce jeudi 5 septembre 2019, en rentrant de l’école je l’ai trouvé faible. Je l’ai gardé, pas d’école! Vendredi idem car en plus la fièvre est apparue. 40°
Nous avons fait ce que nous pouvions. Doliprane, Advil pour la fièvre. Spasfon bobo ventre. Mais ça ne passait pas. Médecin samedi 7 septembre 2019. Médecin lundi, antibiotiques.. Médecin mercredi… Et là… Saignements de nez ect.. Eco abdo car elle avait très mal au ventre et rien ne l’aidait.. Résultat de l’eau dans le ventre.
Direction les urgences.. Et voilà…….. La nouvelle arrive. Une prise de sang.. Des niveaux globules blancs et plaquettes beaucoup trop bas. Elle était déshydratée.
On nous envoie au service oncohématologie pour la nuit.. Et là , je commence à comprendre. Mais je ne veux pas ! Je prie toute la nuit. Mais la nuit il lui faut du sang et des Plaquettes. Elle est perfusée. Je prie plus fort pour qu’elle ait qu’une infection et qu’on rentre vite finir notre déménagement.
Mais les résultats suivants arrivent. Un cancer.. Certainement la leucémie. Jeudi, confirmation. Notre vie a changé .
Elle se bat. Elle est courageuse. Toute la famille se soutient.
LAL TYPE B
La leucémie aiguë lymphoblastique
Après sa ponction osseuse elle a reçu sa première chimio et ils lui ont implanté sa baguette magique sur son bidou à droite.
On attend les résultats de la ponction pour connaître le protocole de soins.
Le combat commence, et vous êtes tous les bienvenus pour la soutenir et nous soutenir.
Merci à tous 

Emma, Angélique, Jérémy et Swetlana

je tenais a partager et a faire un article pour donner de la force et du courage a tous et ses parents et recherche du soutiens (parrains et marraines avec un S )

Aller voire son site et contacter la merci (https://wonderemma.com/)

En 2024 si tout va bien et tu donnera un coup de baguette sur une marche , une montagne apparaitra , et tu verra le Mont-Blanc et les Marmottes , donc combat le vilain méchant et je t’attend .

SAINT-NICOLAS

En décembre, bien avant Noël, la Saint Nicolas vient border de nos enfants de rêves, de gentillesse, de joie et de friandises. Fêté dans plusieurs communes de France, notamment dans les régions du Nord et de l’Est, ce jour festif est marqué dans certaines villes par des carnavals aux allures de Noël. Mais qui est Saint Nicolas ? Quel jour fête-t-on la Saint Nicolas ? C’est ce que nous vous invitons à découvrir à travers cet article.

Un personnage inspiré de l’évêque de Myre

La légende du Saint Nicolas trouve ses origines dans un personnage historique : l’évêque de Myre. Nicolas de Myre est né en Asie Mineure il y a bien longtemps, au IIIe. Devenu évêque, il était apprécié pour son sourire et sa générosité sans limites. Aussi joyeux que gentil, l’évêque Nicolas appréciait particulièrement les enfants.

C’était un véritable homme de foi. Toute sa vie, l’évêque de Myre a accompli de nombreux miracles. Il a sauvé des enfants, des commerçants, des marins propageant son esprit de joie et d’amour tout autour de lui. Son emprisonnement et sa mort en l’an 343, en pleine période persécution des chrétiens par l’Empire romain, n’ont fait que renforcer sa légende.

Saint Nicolas et le père Fouettard

L’image de Saint Nicolas est généralement accompagnée de celle du père Fouettard. Cette légende raconte l’histoire de trois enfants qui, s’aventurant dans les forêts lorraines, se sont risqués à frapper à la porte de Peter Schwartz, appelé en France Pierre Lenoire. Les petits malheureux furent coupés en morceaux par Lenoir pour en faire des petits salés.

En voyageant sur son âne, Saint Nicolas frappa à son tour à la porte de Pierre Lenoire. Ce dernier, par crainte, le fit entrer. L’évêque demanda des petits salés, ce que le méchant Pierre pris pour une façon pour Saint Nicolas pour lui dire qu’il était démasqué. Il avoua par lui-même. Par la suite, Saint Nicolas ressuscita les enfants à l’aide de trois doigts.

Pierre Lenoire fut, de son côté, condamné à être enchaîné à l’âne de Saint Nicolas. On lui attribua le nom de père Fouettard pour son mauvais caractère.

Une fête célébrée en France et ailleurs dans le monde

La légende de Saint Nicolas a dépassé les frontières de la France. Son histoire, et celle du père Fouettard sont contées en Belgique, au Luxembourg, aux Pays-Bas, en Grèce, dans plusieurs pays d’Europe de l’Est jusqu’en Russie.

Chaque pays a sa façon de célébrer la Saint Nicolas. Dans toutes les cultures, l’image du vieux monsieur barbu, tout sourire aux lèvres, avec une généreuse barbe blanche et un chapeau d’évêque est toutefois restée commune à tous les pays.

Partout où elle est célébrée, la journée de Saint Nicolas est aussi une occasion pour distribuer des cadeaux et des friandises aux enfants. Le père Fouettard n’est jamais loin. Néanmoins, sa liste d’enfants qui n’ont pas été sages est toujours reprise par Saint Nicolas.

Cette année, si vous souhaitez célébrer la Saint Nicolas, la fête est prévue le 6 décembre prochain. Du côté de l’Église orthodoxe, la fête est célébrée le 19 décembre du calendrier Julien.

La marche contre le CANCER (JUIN 2024)

Le massif du mont blanc contre le cancer.

Courant juin 2024 Départ Chamonix direction sud et passer par la frontière avec Italie et monter à Courmayeur…

et passer en Suisse par la frontière italienne et Suisse.

Et arriver par le nord du massif et revenir à Chamonix…

Des marches de 13 km par jour, 170 km est plus de 10 000 mètres de dénivelé.

Et en contemplation sur le massif et voir le mont-blanc. 4807 m

Le lieu de départ et rassemblement est Chamonix…environ 5 personnes atteintes de cancer et 2 enfants accompagnés par un parent…un médecin…1 journaliste…un photographe…moi et mon fils…soit 15 personnes environ…

Et on dormira dans les refuges donc je devrais prévoir la réservation .

Pour financer et participer à cette expédition. Contactez-moi lecoureuretsonfils@gmail.com

Plus infos sur ma page ou chaque étape réalisée sera écrite et pour suivre évolution…Xavier Vatin

A PARTAGER

UNE PAGE SUR MON BLOG SERA DEBLOQUER LE 1 ER JANVIER , avec les descriptions ( en gros )

ET UNE TIRELIRE SERA CREER

UN GRAND MERCI , a mon PARTENAIRE ET SOUTIEN CVIZUEL (https://cvizuel.fr/)

SI VOUS AVEZ DES QUESTIONS A ME POSER , OU DES COMMENTAIRES MERCI (lecoureuretsonfils@gmail.com)

https://lecoureuretsonfils.blog/le-tour-du-massif-du-mont-blanc-contre-le-cancer/

https://lacagnottedesproches.fr/cagnotte/le-tour-du-massif-du-mont-blanc-contre-le-cancer/

Cancer du côlon

Les statistiques indiquent que le cancer du côlon figure à la troisième place sur la liste des cancers, si on regarde la France. Ce cancer se situe à la seconde place pour les femmes et la troisième pour les hommes. En 2018 par exemple, 43 350 nouveaux cas ont été confirmés. Les victimes sont souvent âgées de 50 ans ou plus. Concernant le taux de décès, il est assez élevé, car toujours en 2018, sur les 43 350 nouveaux cas, 17 120 décès ont été recensés. C’est donc un cancer, tous sexes confondus, qui est très dangereux.

Facteurs de risques

Le côlon est une partie qui se trouve dans l’intestin. Il mesure environ 1,80 m de longueur. On l’appelle aussi gros intestin. Il se termine de ce fait par le rectum. Le cancer du côlon ou cancer colorectal est donc une maladie qui peut toucher tout le monde, peu importe le sexe. Cette maladie est causée par divers facteurs. Il y a par exemple une mutation de gènes qui conduit par la suite à une croissance démesurée du tissu. La cellule cancéreuse se multiplie par la suite et devient une tumeur. Mais le facteur de risque le plus évident reste le polype colorectal.

C’est une croissance bénigne qui évolue dans le côlon. Elle prend la forme d’une boule qui forme par la suite une protubérance à l’intérieur de la paroi du côlon. Les polypes peuvent ensuite provoquer une hémorragie qui accompagne souvent les selles. À chaque fois qu’il y a un polype qui se forme, il y a des risques de cancer du côlon. Les polypes peuvent se former chez une personne âgée de plus de 50 ans. Mais d’autres cas peuvent favoriser cette formation en citant par exemple la consommation d’alcool, le tabagisme, une alimentation déséquilibrée (trop de graisse et de protéines), etc.

Symptômes du cancer du côlon

Les premiers symptômes alarmants sont les saignements qui accompagnent les selles. Parfois par contre, ces saignements ne sont pas visibles, mais sont accompagnés de troubles anémiques. À cela s’ajoutent d’autres symptômes comme la perte de poids, les troubles intestinaux, etc. Il y a également la maladie inflammatoire ou MII (qui touche les intestins) qui peut signaler la présence d’un cancer du côlon.

Diagnostics et traitements

En général, un médecin commence le diagnostic par la recherche de sang ou d’hémorragie intestinale. Il faut donc fournir un échantillon de selle pour ce diagnostic. Ensuite s’il y a du sang constaté, le médecin analysera ce dernier pour voir s’il s’agit du cancer du côlon ou non. Le diagnostic se fait en général via la coloscopie. Il est aussi possible de réaliser un endoscope pour observer l’état du côlon.

Pour le traitement, il y a trois solutions possibles. Il y a la chirurgie, la chimiothérapie ou la radiothérapie. La chirurgie est destinée aux patients de stade 1. La chimiothérapie pour les personnes atteintes du cancer au stade 2. La radiothérapie est destinée aux souffrants de stade 3. Mais le mieux, c’est de prévenir. Il est possible d’éviter le cancer du côlon en évitant le tabagisme, l’alcoolisme, en adoptant une alimentation saine, en faisant des exercices physiques, etc.