LE CANCER EN EUROPE

Les scientifiques lancent un cri d’alarme… Le nombre de cancers en Europe tend à augmenter, d’année en année, et ce, malgré la mise en œuvre de plusieurs procédures de prévention et de traitement. Le cancer est devenu la deuxième cause de décès dans les pays européens selon l’OMS.

On chiffre, désormais, plus de 2.5 millions de nouveaux cas chaque année. En 2019, il a fait un million et demi de morts.

Le cancer fait ravage, avis surtout aux fumeurs !

Parmi toutes les formes de cancers, les cancers du côlon, du sein, de l’estomac et du poumon sont les plus mortels. Mais le cancer du poumon s’avère être le plus dangereux. Il a provoqué presque deux fois plus de décès que les autres. Il représente à lui seul près d’un cinquième de tous les morts par cancer. Ce malheureux cas est, en grande partie, causé par le tabagisme. Hommes et femmes fumeurs, et notamment ceux avancés en âge, sont les plus vulnérables et ciblés.

Avec plus de 200000 victimes à l’année, le cancer colorectal ou du côlon tue également. Les mauvaises habitudes alimentaires, le surpoids et le manque d’activité physique sont les principales sources.

Le vieillissement et l’accroissement de la population européenne sont également devenus les raisons de graves problèmes de santé. En quelques années, ils ont particulièrement fait accélérer le taux de mortalité dû au cancer du sein et de l’estomac.

Toute personne, dès son plus jeune âge, est ainsi appelée à prendre soin de son corps et à surveiller particulièrement son mode de vie.

Lutte contre le cancer : renforcement des collaborations

Tout le monde s’active, tel est le premier pas pour une lutte efficace contre le cancer. Pour réduire rapidement le nombre de décès dû à cette grave maladie en Europe, il faut nous unir. Politiciens, professionnels de santé, représentants des patients, l’industrie et tous les citoyens devraient travailler ensemble et apporter leur contribution.

Le cancer constitue un problème de santé publique majeur et ses conséquences sont lourdes pour les patients, leurs familles, mais aussi pour les systèmes de santé. Tous les acteurs de tous les secteurs doivent ainsi collaborer ensemble (agriculture, environnement, éducation, santé, industrie, etc.), et ce, à tous les stades de la maladie (de la prévention au diagnostic, au traitement, à la guérison et aux soins de suivi).

Pour prévenir, le programme « L’Europe contre le cancer » ou le « Code européen contre le cancer » où on retrouve les 12 commandements anti-cancer sauve toujours des milliers de vies. Il faut inciter le plus grand nombre à le suivre et à le respecter, à commencer dans nos propres foyers et dans les établissements scolaires. Cependant, PARTOUT, il faut l’afficher !

En s’entraidant afin de faire comprendre l’importance du dépistage et du diagnostic précoce du cancer, on est aussi sûr d’être dans la bonne voie. Tous les États membres doivent donc mettre en œuvre des programmes nationaux de dépistage certifiés.

Accompagner et soutenir les personnes cancéreuses et leurs familles seraient, par ailleurs, une excellente idée. Tous les malades, sans exception, devraient, entre autres, avoir accès aux médicaments et aux traitements innovants.

La lutte n’est pas encore finie ! Assister les survivants du cancer est aussi très important. Ils méritent de retrouver une vie stable et sécurisée. Faisons en sorte qu’à leur retour au travail, ils ne subissent aucune discrimination ou stigmatisation.

A SUIVRE

RETROUVEZ LE CANCER EN Amérique , en Asie , Océanie et la Russie ainsi j aurai été sur tous les continents …. a la rentrée .

QUI NE CONNAÎT PAS « Rose et Re-belle « 

UNE AMIE DE POITIERS qui embellie les femmes par ses créations par le biais de ses 2 pages Facebook « Rose et Re-belle  » et « Cré Art shop « 

Sur son compte Cré Art, Sylvie a créé un groupe de couturières bénévoles « Les couturières de l’Espoir »

Ses couturières confectionnent des articles gratuits (hormis les frais de port ) pour les malades du cancer (bonnets chimio, coussins cœur et un protège ceinture) .

SON MESSAGE :

J’ai eu moi même un cancer du sein, en rémission j’ai monté un groupe de couturières bénévoles pour que des femmes atteintes d’un cancer du sein puissent être soulagées par les douleurs post opératoires grâce à celui ci (50 % de douleur en moins) ainsi que d’autres articles. Pour les enfants, j’offre les frais de port et je propose à mes abonné(e)s, d’offrir des cadeaux pour que nous puissions envoyer un beau colis afin d’illuminer le regard des enfants et apporter un peu de chaleur aux parents Sans la vente de mes bijoux, je ne pourrai pas faire tout ça. J’ai ouvert 2 pages dont une réservée à ma collection « Ruban rose  » . Je verse, aussi, régulièrement des dons à La ligue contre le cancer en vendant un bijoux par mois pour cette association .

Pour les enfants , j’offre les frais de port et grâce à mes abonnées nous envoyons un colis de jouets lorsque ceux ci en offre.

LES LIENS SONT :

https://www.facebook.com/Cr%C3%A9-Art-shop-1360848890719056/

https://www.facebook.com/Rose-et-Re-belle-102572631355678/

A PARTAGER ET VISITEZ C’EST PAGES MERCI

le cancer en Afrique

Quelques points à connaître sur le cancer en Afrique

Le cancer est un fléau qui sévit partout dans le monde. Le cancer n’est plus une maladie liée aux modes de vie occidentaux, car il sévit aussi sur le continent africain. Voici quelques points à savoir sur cette calamité qui fait aujourd’hui tant de ravages en Afrique.

Le cancer, une maladie des occidentaux ?

Le cancer n’est plus l’apanage des personnes aisées. 57 % des près de huit millions de nouveaux cas de cancer enregistrés en 2012, se trouvaient dans les pays en voie de développement. Environ 67 % des décès imputés sur cette maladie se trouvaient aussi dans ces mêmes zones affichant tout au plus 5 % de la croissance mondiale.

La tendance sur le continent africain empire année après année. Les conséquences du vieillissement de la population, de l’urbanisation, des maladies infectieuses, l’insuffisance de moyens sanitaires… se ressentent notamment sur la prise en charge des affections cancéreuses. Les membres du corps médical craignent que le cancer ne devienne d’ici peu la principale cause de mortalité en Afrique. Leur inquiétude a notamment été rapportée aux autres professionnels de la santé lors du Congrès mondial des traitements anticancéreux (Icat 2015).

Quelques spécificités à connaître sur le cancer en Afrique

La vulnérabilité de certaines régions et de certains groupes

Selon l’OMS ou Organisation mondiale de la santé, près de 645 000 nouveaux cas de cancer sont enregistrés en Afrique subsaharienne chaque année. C’est l’un des taux les plus élevés en tenant compte du fait que sur la région de Méditerranée orientale, les cas dénombrés étaient seulement de 555 000. Il est à noter que les cancers constituent en moyenne les 15 % des pathologies en Afrique avec une prévalence élevée pour la tranche d’âge allant de 45 à 55 ans.

Les femmes sont aussi les plus vulnérables avec dans ce groupe 59 % de nouveaux cas et 55 % des décès enregistrés. Ce qui paraît bien étrange en comparaison avec ce qui se passe sur le territoire européen, américain ou chinois. Les organes les plus touchés étant les seins, le foie, la prostate, le col utérin et la peau chez les adultes. Chez les enfants, les cancers attaquent surtout les yeux, les reins, les os, le sang et les ganglions.

Quels sont les principaux soucis dans la prise en charge de cette maladie ?

Les États ne tient aucun registre national permettant de comptabiliser avec plus de fiabilité les nouveaux cas de cancer et les décès qui lui sont imputés. Les statistiques affichées peuvent donc être bien en dessous de la réalité. Ce qui est encore bien plus préoccupant ! L’existence de quelques services de cancérologie et de radiothérapie en milieu hospitalier permet cependant de mieux suivre l’évolution de cette maladie sur le continent.

Le diagnostic tardif du cancer serait pour la plupart des cas, accusé d’être à l’origine du faible taux de rémission observé.

À quoi serait dû le cancer en Afrique ?

Ces cancers qui prolifèrent aujourd’hui en Afrique seraient dus à des virus mal traités, qui ont dégénérés. Par exemple, l’hépatite B est fortement suspectée dans l’apparition du cancer du foie. Le papillomavirus comme le VIH se retrouvent quant à eux, sur le banc des accusés dans l’installation d’un certain nombre de cancers, dont celui du col de l’utérus.

D’autres types d’affection cancéreuse serait typique du continent. Il en est ainsi du cancer de la plante du pied. Il se déclare souvent dans les zones rurales où l’utilisation de sandales ou de chaussures est réservée aux grandes occasions.

A SUIVRE

Le cancer au Moyen-Orient

« Vous avez le cancer ». Il ne suffit que de ces 4 mots pour voir bouleverser toute une vie.

En 2018, le nombre de personnes atteintes du cancer, selon l’organisation mondiale de la santé, a dépassé la barre des 40 millions de personnes. En d’autres termes, une personne sur 5 (soit un homme sur 5 ou une femme sur 6) est susceptible de développer un cancer au cours de sa vie. Ces statistiques témoignent bien de l’urgence de la situation.

Toutefois, bien que le cancer soit dangereux et frappe partout dans le monde, dans certaines régions comme en Afrique ou au Moyen-Orient, il reste quand même un sujet très méconnu par la population et souvent tabou. Cela a notamment pour conséquence d’augmenter le taux de mortalité du cancer dans ces régions.

Qu’est-ce que le cancer

Pour commencer, il est important de comprendre ce que c’est que le cancer et de déterminer les causes des différents types de cancer.

Maladie se caractérisant par une formation anormalement importante d’une tumeur maligne issue de la transformation génétique d’une cellule qui était à la base normale, le cancer touche toutes sortes de personnes sans distinction d’âge, de couleur ou de religion. En fonction de la gravité et de l’avancée de la tumeur, il n’est pas rare que certaines cellules cancéreuses se détachent de la tumeur originelle pour migrer vers d’autres parties du corps pour les infecter.

Comme vous l’aurez compris, le temps est un facteur déterminant dans le traitement d’un cancer. Plus la tumeur est diagnostiqué et traité tôt, plus cela limite les risques de complications pour la personne infectée.

Les causes du cancer sont quant à eux très variées. Selon les scientifiques, il est possible de relier le cancer à des facteurs comme l’âge, l’hérédité ou encore le mode de vie qui représente en moyenne plus de 50% des cas de cancer diagnostiqués. Le tabagisme, l’alimentation et la pollution environnementale sont en effet souvent cités comme les principales causes du cancer.

Il existe plusieurs types de cancer. Ceux qui touchent le plus la population du Moyen-Orient sont : le cancer du poumon qui occupe la première place, suivi par le cancer du sein, le cancer du col de l’utérus, le cancer de la prostate et le cancer du foie. La plupart étant liés à l’alcool au tabac ou à une mauvaise alimentation.

Le cancer : un sujet tabou au

Moyen-Orient

Les statistiques sont formelles, le cancer touche de plus en plus de personnes chaque année. Toutefois bien que le regard de la population du Moyen-Orient sur le cancer ait évolué au fil des années, il existe toujours une certaine culture de la honte et du silence quand il s’agit de cette maladie. En effet, beaucoup lient le cancer à la mort sans savoir que le cancer s’il est bien traitée peut être éliminée.

Cette situation est d’autant plus frappante pour les femmes atteintes du cancer du sein. En effet dans le cas du cancer du sein, c’est l’intimité même de la femme qui est atteinte. Et comme beaucoup d’autres femmes, les musulmanes se retrouvent énormément perturbées.

Si nous devions parler chiffre, selon l’organisme mondial de la santé, le taux de personnes atteintes du cancer en Europe est évalué à 13% alors que dans le Moyen-Orient on estime ce taux à 8%. Néanmoins, si on se penche sur le taux de mortalité de la maladie dans ces pays, on remarque que le Moyen-Orient affiche un taux beaucoup plus élevé qu’en Europe. Cela s’explique par l’implication financière de l’état dans l’approvisionnement des matériaux de traitement.

Le cancer du poumon: Le cancer le plus populaire au Moyen-Orient

Parmi les cancers les plus meurtriers, le cancer du poumon occupe sans aucun doute la première place. Il fait partie des types de cancer lié au mode de vie de l’homme. Les causes principales de ce cancer sont le tabagisme et la pollution atmosphérique. L’organisme mondial de la santé dans son rapport pointe du doigt l’industrie de la cigarette. Beaucoup de fumeur se rend compte bien trop tard du danger que représente le tabac pour les poumons.

Même si les sociétés de cigarettes ont pour obligation de mettre sur les emballages de paquet de cigarettes la mention : Le tabac nuit gravement à la sante, avec des photos de poumons abîmés par la cigarette, les amateurs de cigarettes ne font que s’accroître chaque jour. La question de la dépendance est soulevée. En effet, la nicotine et d’autres produits contenus dans la cigarette sont des produits extrêmement dépendants. Des établissements de santé spécialiste dans le sevrage devront être mis en place pour prendre en charge les personnes dépendantes.

En plus du tabagisme, la pollution atmosphérique est un facteur déterminant dans la propagation du cancer du poumon. Il est conseillé pour ceux vivant dans les milieux ayant un fort taux de pollution, de se munir de masques pour éviter de développer des cellules cancérigènes dans leur organisme.

Les solutions pour lutter contre le cancer au Moyen-Orient

Au Moyen-Orient, le cancer reste énormément un sujet tabou. Toutefois, pour le bien de la population il est indispensable pour les gouvernements de trouver des solutions pour lutter contre le cancer.

La solution la plus évidente est la sensibilisation. En effet, l’état devra faire un travail incroyable pour sensibiliser la population sur le cancer et plus spécialement sur le cancer du poumon et du sein. Il s’agit des cancers touchant le plus la population. Cela permettra par exemple aux femmes d’avoir le courage de voir un spécialiste et de le laisser les examiner.

En plus de cela, chaque pays devra mettre en place des solutions de prévention et de traitement contre le cancer.

Pour prévenir le cancer du poumon par exemple, il est important de mettre en place des cliniques spécialisées dans le sevrage. Cela permettra à ceux désireux de se sevrer de trouver de l’aide avant de plonger totalement dans le tabagisme.

Lutter contre le cancer demande également aux États la mise à disposition des équipements nécessaires pour le traitement de la maladie. Ainsi les pays devront donc investir dans la recherche pour développer les meilleurs traitements.

A partager ….

ELLE EST DEVENUE UNE ETOILE

Je suis heureuse et soulagée d’avoir le temps de te dire au revoir, ma petite Milla, toi qui n’as que 5 ans. La vie ne te fera pas toujours de cadeaux, mais la force que je pense t’avoir transmise te rappellera qu’il faut se battre, et je sais que tu en es capable. Mon cœur te demande pardon, Milla, parce que je ne voulais pas t’abandonner, comme moi je l’ai été. Savoir que je ne te verrai pas grandir est un supplice de chaque instant, mais en partageant cette histoire d’amour qui nous lie, j’espère aussi encourager les autres à lutter, leur faire du bien, et démontrer que, même dans les épreuves, on peut trouver le bonheur. » Leslie n’a jamais baissé les bras. Malgré ce qu’elle a enduré depuis le diagnostic d’un cancer incurable à seulement 33 ans, elle n’a rien perdu de sa joie de vivre. Parce que le temps était compté, pour faire taire sa peur de disparaître et trouver enfin la paix, elle a décidé d’offrir à sa petite fille le récit de sa vie comme un ultime présent. Le témoignage exemplaire d’une jeune femme hors du commun.

Leslie Demoulin a quitté ce monde à l’âge de 35 ans. Son histoire a ému la France entière.

https://demoulinleslie.wordpress.com/dossier-presse/

pour le commander https://livre.fnac.com/a10086627/Leslie-Demoulin-Un-jour-je-serai-une-etoile

Moi personnellement je viens de le commander en eBook pour l’avoir sur moi , et je met ce livre avec le lien sur ma page d accueil .

me MILLA courage on est TOUS avec toi .

TA MAMAN est devenue une étoile et on as une pensée et PARTAGER ET ACHETER CE LIVRE .

A PARTAGER

Des coccinelles Rouges Pour Thomas

Bonjour , une amie m’a appeler et ma dit d’aimer une page , mais pas n’importe quel page UNE COCCINELLE enfin plusieurs avec un S .

THOMAS âgé de 9 ans est partis en Novembre dernier de LEUCÉMIE

Dans un village ou vivait Thomas et sa famille un jolie village « GREASQUE  » près de Marseille

En 2017, lorsque la maladie de Thomas a été déclaré

l’Association fut créer tout d’abord pour aider Thomas et sa famille, puis c’est rapidement étendu à aider tout les enfants et toutes les familles qui en ont tant besoin.

Plus infos https://www.facebook.com/descoccinellesrougespourthomas/

et ils sont créer une cagnotte pour financer les projets et la recherche ….

https://www.helloasso.com/associations/des-coccinelles-rouges-pour-thomas/formulaires/1?fbclid=IwAR2JI3HlZjD_jmYtO4jq9qrsuXdJYEQYXKueDzTx79s0Coe4lD5UlQEErTA

 » le mot du coureur , LA LEUCEMIE est très grave surtout chez l’enfant …. car perdre un enfant est la vie … »

En fin octobre 2019 j’étais sur la région ARPAJON et j ai photographier une coccinelle très spécial et je ne pensais pas que peu de temps après une COCCINELLE disparaissais .

AIDER LES ASSOCIATIONS ET LES FAMILLES

les journées Contre la Leucémie avec l’association « Au Nom de Loulou »

La leucémie : que faut-il savoir ?

Le sang est un élément vital à l’organisme humain. Il assure d’innombrables fonctions permettant à l’humain et à des milliards d’êtres vivants de rester en vie. Malheureusement, des maladies comme la leucémie semblent s’y opposer. Cette forme de cancer de sang est caractérisée par la prolifération de cellules malignes . Il s’agit d’une maladie fréquente chez les plus jeunes, et chez ceux qui ont plus de 60 ans. Découvrez-en plus sur cette maladie.

Définition plus complète de la leucémie

Comme nous l’avons déjà mentionné plus haut, il s’agit d’une forme de cancer du sang. Elle se manifeste par la multiplication de cellules jeunes dans la moelle osseuse, et par suite dans le sang. Ces jeunes cellules sont immatures, ne sachant accomplir aucune fonction. Au lieu de mûrir, et de participer au transport de l’oxygène ou à la défense immunitaire, ces cellules immatures continuent de se multiplier jusqu’à envahir la moelle osseuse. Elles ne s’arrêtent pas là, elles vont jusqu’à empêcher la création de cellules fonctionnelles. L’organisme vient donc à manquer de cellules fonctionnelles, n’ayant à sa disposition que des cellules immatures.

Quelques caractéristiques de la leucémie

La leucémie n’est pas une maladie à laquelle une catégorie de personnes échappe. Tout le monde peur contracter la leucémie. Toutefois, les enfants et les personnes âgées de plus de 60 ans sont plus concernées.

Il existe plusieurs types de leucémie dont la leucémie aiguë, la leucémie chronique et la leucémie myéloïde.

  • La leucémie aiguë mène à l’urgence médicale, car cette dernière évolue très vite. Les choses peuvent rapidement empirer si des mesures ne sont pas prises.
  • La leucémie chronique n’est rencontrée que chez les personnes âgées. Les symptômes sont plutôt moins bruyants, et se manifestent tardivement. Ce qui peut être dangereux si l’on n’est pas sur ses gardes.
  • La leucémie myéloïde (myéloblastique), ou encore lymphoïde (lymphoblastique) est caractérisée en fonction du niveau de blocage de différenciation de la cellule leucémique.

Les symptômes

Toute maladie s’accompagne de symptômes, et ceux de la leucémie sont loin d’être les plus supportables. Tout d’abord, le malade va commencer à avoir de la fièvre. Suivront ensuite les infections à répétition. Nous parlons notamment de bronchites et d’angines. Le manque de cellules sanguines fonctionnelles va causer une anémie, qui provoquera à son tour de la fatigue. Les autres symptômes sont vraiment liés au dysfonctionnement sanguin, c’est le cas de la perte de poids, une mauvaise coagulation, les saignements anormaux, les ecchymoses, des ganglions, des anomalies au niveau de la peau, et même du cerveau. Au sein des traitements médicaux disponibles, nous avons par exemple la chimiothérapie et la greffe de la moelle osseuse.

le Vécu de LOULOU

« Cela faisait une semaine et demie que Loulou voyais toutes sortes de médecins pour son mal de cheville et le verdict fût établi grâce à une prise de sang qui révéla tel un coup de massue : une Leucémie Lymphoblastique aiguë. Depuis le 30 mai alors que le diagnostique ne fut posé que le 13 juin Loulou avait vu : les médecins urgentistes, pédiatre, traumatologue hors un Seul Le Docteur Hannequart qui est devenu notre médecin traitant pensa à la prise de sang. En 1 heure de temps je failli perdre mon fils qui passa 6 semaines en réanimation. Absences scolaires, Tracas et Organisation Fortuite au rythme de la santé de mon 1er garçon fut Nécessaire alors que je suis maman de 4 autres enfants. Sa petite Sœur âgée a l’époque d’1 an voulu dans un premier temps débranché son frère maintenu en vie par diverses perfusions pour enfin mûrir très vite en maturité de part l’absence de son frère à la maison : même ma petite fini par réaliser qu’il s’agissait d’une question de vie ou de mort de son grand-frère. Depuis ils sont inséparables. L’ensemble de la Fratrie a fini par réaliser la fragilité de Lorenzo que l’on appela Loulou car c’est alors qu’il failli encore nous quitter à 2 fois consécutives qu’il me dit « Cette Fois : Monte la Maman Cette Association ». Ce fut Bien Entendu Chose Faite et depuis Notre Association vient en aide à Lorenzo qui est toujours en traitement mais notre Association vient également en Aide à D’autres enfants atteints eux aussi de cette terrible maladie ainsi qu’à leur Famille. »

En conclusion la Présidente de l’association « Au nom de LOULOU  » Caroline.G

Même s’il existe de nombreuses sortes de Leucémies, même si les traitements sont très longs entre deux et cinq ans : il est nécessaire d’être bien entourés et de ne jamais perdre espoir car 80 pour cent de ces enfants guérissent. Faire un Don à la Ligue Aide Beaucoup les Chercheurs car Actuellement les Traitements ne sont pas encore adaptés aux enfants qui sont encore trop nombreux à subir les aplasie consécutives. Enfin il est également nécessaire de donner son sang, ses plaquettes et sa Moelle Osseuse.

Retrouvez toutes les informations nécessaires aux Solutions Possibles auprès de Notre « Au Nom de Loulou » notre Priorité est d’aider les Enfants atteints de Cancer et Leur Famille : je laisse le soin du reste à notre Ami et fidèle partenaire : « Le Coureur et son Fils », À Votre Service, Caroline G. Maman de Lorenzo et présidente de l’association « Au Nom de Loulou » (Lutte contre les Cancers Pédiatriques)

Retrouvez 🌈 Nous sur :

https://www.facebook.com/Au-nom-de-Loulou-118957416171382/

https://www.ligue-cancer.net/

https://www.facebook.com/liguecancernord/

https://www.facebook.com/laligue77/

https://www.facebook.com/lecoureuretfils/

A PARTAGER et n’hésitez pas …. ON EST Là

Le cancer du foie

Le cancer du foie est connu comme étant l’une des formes de cancer les plus sévères. C’est le troisième cancer au monde qui fait le plus de victimes. Dans 100 % des cas, le cancer du foie apparait en attaquant dans un premier temps la cellule appelée hépatocyte. Cette cellule subit des transformations et c’est à cause de ces évolutions que le cancer commence à prendre place.

Les facteurs de risque et le développement du cancer du foie

Le plus souvent, le cancer du foie se développe dans un contexte de cirrhose. La cirrhose désigne une maladie dans laquelle, des lésions du foie sont observées. Ces lésions sont diffuses et sont difficiles, voire même impossibles à guérir. Lorsque le foie est attaqué par la cirrhose, le résultat est irréversible. Une fibrose vient remplacer les tissus hépatiques, et entraine la déformation de la structure physique du foie, ainsi que la production de nodules. C’est ensuite au fur et à mesure que la maladie se développe que se forme le cancer.

Les facteurs de risque, qui mènent à la cirrhose et finalement au cancer sont les suivants :

  • L’alcool : qui induit une inflammation du foie et appelle à la formation de lésions hépatiques.
  • Les virus à hépatites : qui sont des formes d’infections du foie ? Ils provoquent plus ou moins les mêmes conséquences néfastes que l’alcool.
  • La Stéatose Hépatique Non Alcoolisée ou NASH : qui est un problème fréquent chez les personnes en surpoids, diabétiques et surtout, celles dont le taux de triglycéride est élevé.

Les symptômes du cancer du foie

Le cancer du foie ne présente généralement aucun symptôme, avant d’arriver à un stade élevé de la maladie. Si une personne est déjà diagnostiquée d’une cirrhose, tout de suite, le médecin mettra en place un système de suivi régulier tous les 3 ou 6 mois. Le but est de contrôler la présence éventuelle d’un carcinome hépatocellulaire.

Chez une personne, à qui il n’a pas encore été diagnostiqué de cirrhose, ces indices, quelque peu communes pourraient mettre la puce à l’oreille :

  • Une dégradation de l’état général du patient, qui perd son appétit et se fatigue rapidement et intensément. Tout ceci s’accompagnera d’une perte de poids.
  • Des nausées et des vomissements interviendront également avec des douleurs dans la zone où est situé le foie. Pour information, le foie se trouve à droite, entre les côtes et le bassin.
  • Un ictère, qu’on appelle également la jaunisse pourrait apparaitre. Le patient deviendra jaune, dans tout le corps et dans les yeux.
  • Une ascite, qui est un gonflement au niveau du ventre et qui indique la présence d’eau.

Pour confirmer le diagnostic, le patient va passer plusieurs examens et bilans.

Le traitement du cancer du foie

Pour chaque patient, le traitement peut être différent. La détermination de la technique à adopter face au cancer dépend de trois critères. D’abord, le médecin se réfère à l’état général de la personne. Ensuite, il voit l’importance de la tumeur. Et enfin, il opère un contrôle par rapport à l’avancée de la cirrhose.

Il y a plusieurs traitements au choix : la radiofréquence, la chirurgie et pour les cas les plus graves : une greffe.

PLUS INFOS

a PARTAGER MERCI

Le CANCER du cerveau en partenaire avec « Des étoiles dans la mer, vaincre le glioblastome »

Informations essentielles sur le cancer du cerveau

Le cancer du cerveau, ou encore tumeur cérébrale, caractérise la présence d’une ou de plusieurs masses cancéreuses dans le cerveau. Elles peuvent se déplacer dans le corps et s’étendre jusqu’au cerveau ou apparaître directement dans le cerveau.

Pour éviter une mort certaine, l’intervention doit vite se faire après un diagnostic médical. Dans les lignes qui suivent, nous décrirons les symptômes de cette tumeur aux fins possiblement mortelles.

Quels sont les symptômes de cette maladie ?

Localisée dans le cerveau (organe centrale du corps), les symptômes de cette tumeur s’étendent sur presque tous les plans. C’est-à-dire aux plans musculaire, gastro-intestinal, sensoriel, cognitif, etc. Les symptômes basiques sont les maux de têtes. Ils persistent dans le temps malgré les médicaments et sont de plus en plus aigus. Au niveau musculaire, on remarque notamment une difficulté évidente à marcher (le sujet est souvent déséquilibré). Par ailleurs, on remarque une faiblesse au niveau des bras, du corps et aussi une grande difficulté dans la coordination des mouvements. Le corps entier devient une lourde charge à déplacer.

Au plan gastro-intestinal, ce sont les nausées et/ou vomissements qui prennent le dessus. Par rapport au plan cognitif, l’incapacité à la parole et à la compréhension des mots sont dûment remarqués. La personne atteinte a aussi des difficultés à s’exprimer comme d’habitude et est souvent somnolente. Notez que certains cas ne présentent aucun des symptômes ci-dessus. Aussi, certains des symptômes cités coïncident à quelques différences près, aux symptômes d’un AVC. Ceci dit, avant de recourir à l’un des traitements suivants, vous devez vous assurer qu’il s’agit effectivement d’un cancer du cerveau. Pour cela, il faut faire un diagnostic médical.

Quels sont les traitements possibles ?

Tout d’abord, sachez que les traitements possibles dépendent du stade d’avancement de la maladie. Un cancer du cerveau en phase terminale a très peu de chances d’être guéri. D’où l’importance d’un diagnostic effectué tôt et d’une prise en charge rapide. Les traitements dont nous allons parler sont la chirurgie et la radiothérapie. La chirurgie (dans notre cas la craniotomie) consiste à opérer le cerveau. Le cerveau est ouvert via une section d’un ou de plusieurs morceaux d’os et les cellules cancéreuses sont retirées.

La craniotomie devient compliquée quand le stade de la maladie est avancé, car les cellules atteintes sont plus nombreuses. Le risque de décès augmente en conséquence.

La radiothérapie, elle, est relative à l’utilisation de rayons X ou autres rayons en vue d’éliminer les cellules cancéreuses. Sans doute, elle est plus efficace que la chirurgie, mais toujours aussi dangereuse lorsque la maladie est en phase terminale.

Quand j’ai entendu parler d’une association qui vient en aide à la recherche et aux familles et qui touche enfants et adultes je vous présente « Des étoiles dans la mer, vaincre le glioblastome »

L’association Des étoiles dans la mer

Elle est constituée de malades, de leurs familles et de soignants, tous unis autour d’une même cause.Les objectifs sont de : · Financer la recherche médicale· Aider et soutenir les familles· Sensibiliser l’opinion publique

Qu’est-ce que le Glioblastome ?

Le Glioblastome, plus communément appelé Cancer du cerveau, est la forme la plus agressive de tumeur cérébrale primitive, elle ne laisse que peu d’espoir aux malades. A ce jour, il n’existe aucun traitement curatif pour soigner ce cancer.

Causes & Symptômes

Les symptômes de la maladie ne sont pas spécifiques et souvent différents en fonction de la localisation et de la taille de la tumeur. Ils sont la conséquence de l’augmentation de la pression intracrânienne due à la croissance de la tumeur. Les signes les plus évocateurs sont : maux de tête, nausées et vomissements, faiblesse d’un membre, troubles affectant la parole, la vision, le comportement, l’humeur, la mémoire, et crises d’épilepsies.Les symptômes s’installent en quelques jours à quelques semaines avec une progression de l’intensité avec le temps.

Chiffres

2400 : nouveaux malades atteints de glioblastome diagnostiqués en France par an et autant de familles impactées, bouleversées

250 000 : nouveaux cas de glioblastome dans le monde par an.

200 000 : décès dû au glioblastome dans le monde par an.

Il survient à tout âge mais dans 70% des cas, il s’impose entre 45 et 70 ans.

Il s’agit du 2ème cause de mortalité par cancer chez l’enfant et la 3ème cause pour les adultes.

Mission : Financer la recherche médicale

Le premier et plus gros objectif est de lever des fonds pour financer la recherche médicale.L’association « Des étoiles dans la mer » a dejà soulevé 37500 euros pour le projet Gliotex et a pour objet de financer des projets de recherche dédiés au glioblastome. Nous avons également pour objectif d’apporter notre soutien sur les études épidémiologiques.Le Projet Gliotex (Institu du Cerveau et de la Moëlle), mené par les Professeurs Delattre et Idbaih) est un programme d’évaluation thérapeutique préclinique pour les glioblastomes. Il a été mis en évidence plus de 50 modèles cellulaires de glioblastomes à partir de patients. L’efficacité des médicaments sur ces modèles pourra être évaluée avant d’être proposée aux patients, ceci permettant des traitements plus ciblés qu’à l’heure actuelle.Un autre espoir réside dans les traitements par Immunothérapie.

Mission : Accompagner et soutenir les familles

Venir en aide aux familles concernées et les soutenir dans leur quotidien complexe est aussi une des missions que propose l’association.

Des défis pour la recherche

Le projet initial et porteur de notre association est initié par Laetitia Clabé, présidente de l’association, qui a réalisé un exploit sportif le 8 juin 2019. Elle a réalisé Swim treck de 18km en reliant une épave de plongée au large de Porquerolles à la Londe-les-Maures en passant devant le fort de Brégançon. Cette traversée s’est faite sans palmes ni combinaison et sans possibilité de remonter à bord du bateau.Pour cette non nageuse, un entrainement spécifique a été nécessaire tout l’hiver en mer, lac, rivière, quelque soit la météo et la température de l’eau sans combinaison. Ces défis intermédiaires l’ont amenée aux championnats de France de nage hivernale. Elle fait partie des cinq premières françaises à réaliser le 1000 mètres dans une eau de température inférieure à 5 degrés. Deux fois vice-championne de France et une fois troisième sur les cinq épreuves réalisées. L’eau a été le fil conducteur et des actions de solidaritié ont été menées avec des baptemes de plongée solidaires, la coupe de France d’apnée à Saint Malo. Depuis Toussaint 2019 des journées de sensibilisation ont été organisées par des bénévoles sur tout le territoire français mais aussi en Suisse : concert, journée bien être, marché de noel, vide dressing, participation à des courses sportives, etc.

Présentation de l’association par Laetitia Clabé (Présidente de l’association DES ÉTOILES DANS LA MER )

et le témoignage Magali PATIENTE atteinte du glioblastome

Le mot du coureur , ça peut arriver sans y attendre donner pour la recherche et que ce cancer du cerveau encore inconnu ….. soit guéri .

https://www.facebook.com/desetoilesdanslamer/

desetoilesdanslamer@gmail.com

LA PEINE AVEC SURSIS  » le combat contre le cancer du sein »

Je vous présente le combat d’une jeune femme face au cancer du sein hormono-dépendant, aujourd’hui en rémission, qui souhaite faire part de son témoignage et contribuer à la lutte contre le cancer en récoltant des fonds pour aider la recherche.

elle se présente :

Bonjour,
Je m’appelle Christelle (comme indiqué sur ma page en fait…)

-« Bonjour Christelle !! »🤝

J’ai 35 ans, bientôt 36.
Maman de 2 enfants en bas âge, un cancer du sein m’a été diagnostiqué le 28 janvier 2019. SACREBLEU! SAPERLIPOPETTE! CHIOTTE. (Et encore je reste polie… 🙃🤫) ho… rien de méchant quoi… une p’tite tumeur de rien du tout de 9cm. La taille de nos vieux Nokia 😱😱😱🙄

J’aime écrire, écrire… depuis toute petite.
Mon ressenti se développe au fil de ces lettres noires qui s’imbriquent pour former des histoires…📝

A ce jour, mon premier roman intitulé « La peine avec sursis » vient d’être édité au format ebook sur amazon et fnac.
Il peut être lu sur portable, tablette, application Amazon Kindle et autres liseuses… au prix de 7 euros. (180 pages de lecture fluide et aérée pour vous laisser porter sans trop réfléchir)
Le format Broché ( papier ) de 280 pages est actuellement en cours d’impression chez Hachette et n’est pas encore disponible à la vente.
Son tarif sera de 18 euros.

Afin de vous tenir au courant de mon actualité littéraire (mais pas que! Car j’ai découvert au fil du temps des petites pépites. Des petites mains qui créent et développent divers produits que j’apprécie beaucoup et sur lesquels je craaaaque complètement ! Désolée je ne suis qu’une femme sans défense hihi!📿💸♀️👠💸)

Je vous invite donc à me découvrir… dans chacune de mes stories chaque jour (talent de comédienne assuré! 🥳Non je déconne… je vais sur tik tok comme tout le monde…!😎) mais aussi en likant et en vous abonnant à ma page d’auteure ( autrice… actrice… c’est vous qui chois’!)

Le roman que j’ai écris est de style contemporain.
Une autofiction mêlant beaucoup, beaucoup d’amour ainsi que trois personnages qui se racontent en parallèle.
C’est l’histoire d’un couple qui se défait et d’un autre qui se crée : plus fort que le roquefort, plus soudé que des métaux en fusion, plus intissé qu’un papier peint collé sur un mur vierge, plus… bon ok, vous voyez ce que je veux dire… L’ amour, simplement.
Estelle Dauphin rencontre son âme soeur quand, à 34 ans le cancer vient gâcher leurs vies.
Ils vont se battre, ensemble. En toutes circonstances et avec l’énergie et la rage de vaincre pour vivre.
Vous y découvrirez le combat contre la maladie, le long parcours pour se soigner, le tout ponctué de pointes d’humour, de philosophie de vie, de sentiments à profusion, une vie à mille à l’heure, beaucoup de souvenirs, de jolis moments de bonheur mais aussi une chaîne de solidarité qui se créée.

Vous n’aimez pas lire? 😒Pas convaincus?🤓

Vous pouvez télécharger un extrait de  » La peine avec sursis » version ebook sur amazon en tapant le titre de mon roman.

Et enfin, je vous invite à me découvrir sur ma page sur laquelle vous passerez, j’en suis sûre, de bons moments 😉
A tout de suite sur @christelle bouquet- auteure
https://www.facebook.com/christelleboucquetauteure/

A LIRE ET PARTAGER

le mot du coureur

 » A lire et à découvrir car vivre un combat n’est jamais facile mais l’écrire et le décrire l’est encore moins… »

Je te remercie Christelle …

 » le coronavirus finira par disparaître mais le cancer lui est encore un long combat « 

A PARTAGER

SUR FNAC

https://www.fnac.com/livre-numerique/a14764001/christelle-boucquet-La-peine-avec-sursis#FORMAT=ebook%20(ePub)#omnsearchpos=5

SUR AMAZON