Tout savoir sur le cancer du sein ( avec OCTOBRE ROSE )

Le cancer du sein apparaît à cause dela présence de cellules anormales qui se multiplient de façon incontrôlée dans le sein, cela peut se répandre dans le corps par les vaisseaux sanguins ou lymphatiques. En général, la progression de ce genre de cancer est lente, étalée sur plusieurs mois voire des années.

Cancer le plus commun chez les femmes, on estime qu’environ une femme sur 9 sera atteinte d’une cancer du sien au cours de sa vie.

Il apparaît majoritairement après 50 ans. Le taux de survie est estimé à 5 ans après le diagnostic, mais il varie beaucoup en fonction de l’âge et du type de cancer. Environ 1 femme sur 27 atteintes du cancer du sein mourra.

Types de cancer du sein

Il existe deux types de cancers : le cancer non invasif et le cancer invasif.

Le cancer non invasif est le type le plus fréquent de cancer du sein chez la femme. Il se forme à l’intérieur des canaux de lactation du sein. Mais grâce à la mammographie, il est diagnostiqué beaucoup plus fréquemment. Dans la quasi-totalité des cas, le traitement de ce cancer fonctionne, et les patientes guérissent.

La cancer invasif du sein se propage dans les tissus autour des canaux de lactation, mais toujours à l’intérieur du sein. Cependant, ce type de cancer peut se propager à d’autres parties du corps et former des métastases si il n’est pas traitée à temps. Il existe globalement trois formes : le Carcinome canalaire, dans les canaux de lactation; le Carcinome lobulaire, dans les lobules regroupés dans les lobes, et le Carcinome inflammatoire avec un sein rouge, enflé et chaud. Ce dernier type de cancer est celui qui progresse le plus rapidement et qui est le plus difficile à traiter. Il est également possible d’observer d’autres carcinomes, mais c’est plus rare, tout comme la maladie de Paget (plaie au mamelon qui ne cicatrise pas).

Les symptômes et personnes à risque

Les principaux symptômes auxquels il faut être attentif sont : la présence d’une grosseur au sein, des écoulements du mamelon, une rétraction du mamelon, un changement d’apparence de la peau d’un sein ou encore un changement inhabituel de la forme d’un sein.

Néanmoins, plusieurs facteurs peuvent être également à l’origine de ce type de symptôme, il vous faudra consulter un spécialiste pour en identifier la cause.

Les principaux éléments de risque chez une personne concernant le cancer du sein sont le genre (sexe féminin), un âge de plus de 50 ans, des antécédents familiaux ou personnels, lésion à risque au sein ou encore la nul liparité et la grossesse tardive.

Les facteurs de risque du cancer du sein

Les principaux facteurs de risque identifiés sont : le surplus de poids, l’absence d’exercice physique, la consommation d’alcool et la prise d’une hormonothérapie substitutive à la ménopause. Notez que toutefois un cancer du sein peut se former sans aucun facteur de risque.


Les traitements médicaux du cancer du sein

Le traitement va dépendre du type de cancer et de son stade d’évolution. Il faudra au préalable réaliser une biopsie pour étudier la nature de la tumeur, et ainsi savoir si elle est cancéreuse ou pas. Il est également possible de se voir effectuer l’un de ces tests : le test du dosage des récepteurs hormonaux des oestrogènes, le test du dosage des récepteurs de la progestérone et le test du HER2. Ces tests apporteront des informations clés pour définir quel est le traitement le plus adapté.

Il existe 5 catégories de traitements : la chirurgie; la radiothérapie; la chimiothérapie; la thérapie hormonale et la thérapie ciblée.

La chirurgie appliquée dans le cas du cancer du sein s’appelle la mastectomie et permet d’enlever la tumeur. Elle peut être partielle, segmentaire ou totale. Le choix du type de mastectomie repose sur la taille de la tumeur, son type et son emplacement dans le sein. L’avis de la patiente est également pris en compte.

La mastectomie partielle doit souvent être suivie de radiothérapie afin de détruire les cellules cancéreuses qui pourraient demeurer dans le sein. Elle permet de réduire le risque de récidive.

La chimiothérapie utilise des médicaments pour traiter les cancers. Dans le cas du cancer du sein, elle est traditionnellement prescrit après la chirurgie. Son but est de détruire d’éventuelles cellules cancéreuses rescapées de l’opération. Le choix de ce traitement dépend principalement du stade d’évolution de la maladie.

La thérapie hormonale est utilisée en combinaison à la chirurgie, à la radiothérapie ou à la chimiothérapie. Ce traitement va être privilégié si le cancer a des récepteurs hormonaux, cette thérapie pourrait limiter voir arrêter la progression de ce type de cancer.

Il existe 2 types de médicaments anti-hormonaux : les anti-oestrogènes, qui se fixe à la surface des cellules cancéreuses, et les inhibiteurs de l’aromatase, empêchant la production d’oestrogènes par les tissus gras et les glandes surrénales.

Les thérapies ciblées permettent de s’adapter aux facteurs biologiques identifiés, afin d’optimiser le traitement pour de meilleurs résultats. Cela peut se faire avec une médicamentation par injection intraveineuse à propos de certains gènes en cause. On observe également de nombreuses recherches et développements des thérapies biologiques. Ces dernières ont l’avantage d’avoir moins d’effets indésirables et d’être plus ciblées.


Cancer du sein chez l’homme

Le cancer du sein chez l’homme est rare avec moins de 1 % de cas. Mais ils sont exposés à tous les types de cancer du sein, tout comme la femme. Il convient de noter que les facteurs de risque sont un peu différents.

En effet, certains facteurs accroissent la possibilité qu’un homme soit atteint d’un cancer du sein. A partir de 60 ans, on trouve plus de cas de cancer du sein chez l’homme, d’autant plus s’ il y a des antécédents familiaux. Les facteurs comme la prédisposition génétique, le syndrome de Klinefelter (trouble génétique), l’exposition aux rayonnements ou encore la cirrhose du foie sont des arguments possibles de l’apparition de cette maladie chez l’homme. Dès qu’il y a une augmentation du taux d’œstrogène et une baisse du taux d’androgènes, peu importe la raison, il faut être prudent quant au développement de cette maladie.


FAITES VOUS DEPISTER

plus infos a télécharger

ABONNEZ-VOUS et RECEVEZ PAR MAIL LES PROCHAINS ARTICLES , merci

BIENVENUE a  » Mon cancer ou… L’harmonie des rubans « 

Je vous présente Péggy ( infirmière depuis plus de 20 ans ) qui ma contacter pour me parler de son groupe , je te remercie .

Voici le groupe elle est :

coach en gestion de la maladie et transition de vie. Je souhaite accompagner les personnes atteintes de cancer à donner un sens à leur maladie, trouver ou retrouver une identité et se donner un nouvel horizon de vie. 

VOUS VOULEZ PARLER de votre combat de vos questions a poser . Je vous invite a aller dans ce groupe qui viens de naitre il y a 4 semaines . .

https://www.facebook.com/groups/moncanceroulharmoniedesrubans

faite une demande et merci .

Vous souhaitez un article vous aussi , contactez moi ( lecoureuretsonfils@gmail.com )

Les Petits Bonnets de l’Espoir

Confectionner des petits bonnets de l’Espoir avec des tee-shirts et les distribuer gracieusement dans les hôpitaux. Un Bonnet=Un sourire. 

A ce jour nous sommes à plus de 72 000 bonnets distribués gracieusement sur toute la France.

https://www.facebook.com/LesPetitsBonnetsDelEspoir/

ABONNEZ-VOUS et Recevez les articles et les news dans votre boîte de réception. MERCI

Soutenez ce projet pour célébrer la victoire de la vie sur le cancer !

Il s’agit d’un projet fou : celui de faire le tour du massif du Mont-Blanc pour lutter contre le cancer. Ce projet s’adresse aux personnes en rémission ou ayant été en rémission ainsi qu’à toute personne sensible à cette cause !

En quelques mots, le tour partira de Chamonix et fera une boucle pour revenir à la ville de départ. Au total, c’est plus de 170 kilomètres de marche en 15 jours. Il s’agit donc de faire entre 13 et 15 kilomètres par jour pour atteindre le Mont-blanc, où nous y ferons une halte de 2 jours.

Déroulement de ce projet et conditions

Ce projet est prévu pour se dérouler du 15 au 30 juin 2024. Les personnes qui seront sélectionnées devront se rendre à Chamonix par leur propre moyen (train, voiture,…) et à leur charge. Dès leurs arrivées à Chamonix, la cagnotte prendra en charge la première nuit avant de commencer ce périple.

L’équipe sera composée d’un médecin cancérologue pour pallier à tout souci de santé durant la marche, un infirmier pour seconder le docteur et rassurer les enfants, un photographe pour les photos souvenirs qui sera accompagné d’un journaliste qui réalisera des interviews des participants. Ce projet comprend également le guide, mon fils et moi.

Les participants peuvent s’inscrire gratuitement pour avoir une chance de participer à cette grande marche. Nous sélectionnerons un maximum de 5 adultes en rémission de divers cancers et 2 enfants avec leurs accompagnants.

La cagnotte prendra en charge les frais de ce projet, comprenant également la dernière nuit après les 15 jours de marche.

Financement du projet

Nous prévoyons un budget comprenant les repas et les nuits aux refuges pour un montant de 60€ par nuit et par personne. Ce montant doit être multiplié par le nombre de personnes constituant le groupe (environ 15 personnes) et ce pour toute la durée de l’événement, c’est-à-dire pendant 15 jours. Le montant de la cagnotte à atteindre pour réaliser le projet est de 23 000€.

Si vous souhaitez participer à la lutte contre le cancer en contribuant – même modestement – à ce projet, vous ferez des heureux et permettrez de célébrer la victoire de la vie sur le cancer !

D’autre part, si le plafond de la cagnotte n’est pas atteint en 2023, alors le montant récolté sera reversé équitablement aux associations de luttes contre le cancer (qui ont financé en partie) et notamment l’association Rêves d’enfants, et à la ligue contre le cancer.

Calendrier du projet

Inscription pour participer au projet jusqu’à fin 2022. Vous devrez alors envoyer courant janvier 2023, un certificat médical validé par le cancérologue qui nous accompagne.

Sélection des heureux participants le 25 décembre 2023. La liste officielle des inscrits et des partants sera accessible sur le site et sera actualisée tous les 3 mois.

Nous nous retrouverons tous le 15 juin 2024 à Chamonix pour participer à cette belle aventure !

Vous pouvez retrouver toutes les informations sur mon site internet. Vous pouvez également vous inscrire dans le groupe pour suivre à travers les photos et les interviews nos participants durant ce voyage ! Bonus : il y aura des lives en direct du Mont-Blanc !

PLUS INFOS et les déroulements https://lecoureuretsonfils.blog/le-tour-du-massif-du-mont-blanc-contre-le-cancer/

pour la cagnotte en ligne de mon blog : même 2 euros merci

Ponctuel
Mensuellement
Annuellement

Faire un don ponctuel

Faire un don mensuel

Faire un don annuel

Choisir un montant

€2,00
€5,00
€10,00
€5,00
€10,00
€20,00
€5,00
€15,00
€100,00

Ou saisir un montant personnalisé


Votre contribution est appréciée.

Votre contribution est appréciée.

Votre contribution est appréciée.

Faire un donFaire un don mensuelFaire un don annuel

ou la cagnotte du partenaire ( lacagnottedesproches.fr ) clic : https://lacagnottedesproches.fr/cagnotte/le-tour-du-massif-du-mont-blanc-contre-le-cancer/

mon affiche a télécharger et partager

AIDEZ-NOUS A LE REALISER MERCI

En 2024 je lance « LE TOUR DU MASSIF DU MONT-BLANC avec 7 personnes en Rémissions du CANCER « 15 jours de marches ( ½ jour ) et voire le MONT-BLANC après tant de souffrance et de Chimio .OFFRIR cette beauté gratuitement grâce a une cagnotte et avec le soutiens d’associations et de vous . MERCI

A PARTAGER , merci

POUR NOUS CONTACTER :

« le coureur et son fils »

Mon fils et moi faisons des randonnées dans la nature et mon papa fait des grandes marches solo , nous rencontrons des gens pour sensibiliser à notre marche et à la cause , LE CANCER 🎗pour faire passer notre message :

 » Protégeons le NATURE pour une meilleur santé et que le CANCER touche n’importe qui ! « 

Hormis les marches , nous récoltons des dons pour la recherche en partenariat avec la LIGUE CONTRE LE CANCER DE SEINE ET MARNE par nos tirelires déposer dans des magasins et autour de la taille (durant les marches) .

En dehors des marches , nous écrivons des articles sur divers cancers , et sur des associations ou leurs combats .

Après avoir fait , Montereau-Fault-Yonne à Gustave-Roussy 80 kms , le Périphérique de Paris avec masque , les 3 hôpitaux du SUD SEINE et MARNE 60 kms , le tour de l’île de France en 13 jours 600 k . Et divers grande marche de 50 kms et plus .

En 2024 je lance « LE TOUR DU MASSIF DU MONT-BLANC avec 7 personnes en Rémissions du CANCER « 15 jours de marches ( ½ jour ) et voire le MONT-BLANC après tant de souffrance et de Chimio .OFFRIR cette beauté gratuitement grâce a une cagnotte et avec le soutiens d’associations et de vous . MERCI

VOUS POUVEZ NOUS CONTACTER , par mail , les réseaux sociaux , messenger , le contact du blog et mon téléphone et adresse postale .

MAIL : lecoureuretsonfils@gmail.com

FACEBOOK https://www.facebook.com/lecoureuretfils

MESSENGER de 9 hr à 18 hr en semaine m.me/lecoureuretfils

twitter : https://twitter.com/lecoureuretfils

instagram : https://www.instagram.com/lecoureuretsonfils/

linkedln : https://www.linkedin.com/in/xavier-vatin-83a4611a6/

youtube : https://www.youtube.com/channel/UCIReBhsg14ewzLNXOiy475Q

ADRESSE postale ( mr vatin xavier , 77130 MONTEREAU-FAULT-YONNE ) me demander par mail la rue

TELEPHONE ME DEMANDER PAR MAIL .

Le cancer pédiatrique, le mois en or : mobilisons-nous pour les patients !

Le mois en Or : en septembre 2021, mobilisons-nous dans la lutte contre les cancers pédiatriques grâce aux initiatives mises en place !

Le mois de septembre revêt une couleur noble pour sensibiliser le plus grand nombre de personnes aux cancers pédiatriques. C’est le mois en or ! Ce mois est entièrement dédié au soutien à la lutte contre les cancers pédiatriques. Ces derniers touchent plus de 2000 enfants et adolescents chaque année en France. Et leur famille également.

Les services de pédiatrie des hôpitaux de France se mobilisent à travers des initiatives, des reportages et des interviews afin d’offrir de la visibilité à ces petits patients et à leur combat quotidien. Vous aussi, vous pouvez faire avancer la lutte en informant le plus grand nombre de personnes autour de vous. Pour cela, tous les moyens sont bons : les réseaux sociaux, les affiches, les partages d’informations, etc.

Les initiatives du mois en or de 2021 : soutenir la lutte contre les cancers pédiatriques

Le mois de septembre se démarque par des initiatives multiples afin de soutenir la recherche contre le cancer pédiatrique. Tout le monde est invité à se mobiliser aux côtés des jeunes patients. L’enjeu est de faire connaître les cancers pédiatriques afin de leur offrir une meilleure considération du public et de mobiliser ce dernier. Pour la cinquième année consécutive, le mois international des cancers de l’enfant offre aux jeunes patients une mobilisation sans limites.

Le mois en or est international : tous les pays se mobilisent ainsi pour leurs plus jeunes patients. En France, ils sont plus de 2 000 à se faire diagnostiquer un cancer chaque année et nous devons donc les soutenir à travers les initiatives qui sont mises en place. Tout au long de ce mois, les services de pédiatrie vous invitent à découvrir leurs patients, leur environnement de travail et les soins qu’ils prodiguent. L’information est notre meilleure arme pour mobiliser un maximum de donateurs et de participants au mois de septembre en Or.

La mobilisation de chacun compte !

Pour donner un maximum de visibilité au mois en or et à ses initiatives, chacun a le pouvoir d’intervenir et de faire avancer les choses. Les chercheurs bien sûr, qui sont chargés de trouver les remèdes et traitements de demain. Les soignants, qui accompagnent chaque jour les patients à travers une prise en charge personnalisée et globale. S’ajoutent les associations qui apportent une oreille attentive et du réconfort aux patients ainsi qu’aux familles. Les patients, qui chaque jour se battent contre la maladie. Ils sont les premiers acteurs de ce mois en or.

Mais tous ces acteurs de premier plan ont besoin des participants du septembre en Or, qui soutiennent les patients et repoussent leurs limites au cours des initiatives mises en place. Ils ont aussi besoin des donateurs qui parrainent les chercheurs et leur donnent les moyens de développer de nouveaux traitements. Enfin, les influenceurs et les médias doivent diffuser le plus largement possible le message du mois en or. Au cours de ce mois de septembre, nous devons tous repousser nos limites et diffuser le plus largement possible les informations sur les cancers pédiatriques.

Comment participer au défi du mois en or ?

Le mois en or se tient du 1er au 30 septembre 2021. Vous pouvez participer de plusieurs façons, en fonction de vos capacités, de vos moyens et de vos disponibilités. N’oubliez pas que chaque mobilisation compte :

  • Faire des kilomètres en marchant, en courant, en nageant, en trottinette, à roller, à vélo… Et les partager sur le site de l’événement afin de faire grimper le compteur.
  • Faire des dons : un euro = un kilomètre.
  • Interagir avec les centres et Instituts qui participent au mois en or sur les réseaux sociaux : aimer, commenter, partager… Soyons actifs sur les réseaux afin d’utiliser ces canaux de communication du mieux possible !
  • Faire sponsoriser ses kilomètres : fixez-vous des objectifs de kilomètres et rapprochez-vous d’une entreprise ou association pour convertir vos kilomètres en euros pour la lutte contre le cancer pédiatrique !

Toutes les mobilisations sont utiles, même les plus anodines ou les plus courtes ! Dans la recherche contre le cancer, chaque euro compte et chaque soutien également.

À quoi servent les dons faits lors du mois en or ?

Les dons réalisés et collectés lors du mois en or servent donc à financer les projets de recherche sur les cancers pédiatriques. L’objectif est de développer de nouveaux traitements et soins à dispenser aux patients de moins de quinze ans atteints par une tumeur ou un cancer. Le but est aussi de leur offrir un véritable soutien dans cette épreuve et un confort de vie supplémentaire. Mobilisons-nous aux côtés des services pédiatriques et de leurs patients pour faire progresser la recherche et l’espoir !

a lire : https://lecoureuretsonfils.blog/2021/07/12/quest-ce-que-le-cancer-pediatrique-et-la-leucemie/

rendez-vous en octobre pour OCTOBRE ROSE

ABONNEZ-VOUS et recevez par mail les prochains articles ,MERCI

LA LEUCEMIE

Ce cancer provient de la moelle osseuse et des cellules sanguines et il fait partie des hémopathies malignes.

Les symptômes visibles à l’œil nu sont la fièvre, la pâleur et les douleurs articulaires. Lors de la prise de sang, vous pourrez vérifier la baisse du nombre de globules blancs, des plaquettes et du nombre de globules rouges.

Il existe quatre types de leucémie. On peut les classer selon deux critères : leur rapidité d’évolution avec la leucémie aiguë qui apparaît soudainement et la leucémie chronique qui apparaît plus lentement; et d’autre part, leur aspect cytologique lié à la lignée des cellules à partir de laquelle elles émergent, ce qui donne la leucémie lymphoïde et la leucémie myéloblastiques.

La leucémie aiguë lymphoblastique est le type de leucémie le plus courant chez le jeune enfant, mais elle affecte également des adultes, y compris des sujets de plus de 65 ans.

Elle est provoquée par la multiplication de lymphocytes défaillants dans la moelle osseuse appelés blastes. Elle affecte surtout les enfants. Et elle apparaît brutalement, avec souvent seulement quelques jours ou semaines entre les premiers symptômes et le diagnostic. Le traitement peut alors débuter dans les jours voire les heures qui suivent le diagnostic.

C’est une maladie rare dont les causes sont encore inconnues. Elle n’est cependant pas contagieuse, ni transmissible, ni héréditaire. Elle peut survenir à tout âge, chez le nourrisson comme chez la personne âgée, avec de fréquentes périodes de rémission chez l’enfant. Le principal traitement administré aux malades est la chimiothérapie et parfois par greffe de cellules souches hématopoïétiques.

vous souhaitez soutient je vous conseil de lire les 2 autres articles avec les liens de leurs associations ( https://lecoureuretsonfils.blog/2020/06/08/les-journees-contre-la-leucemie-avec-lassociation-au-nom-de-loulou/ )

( https://lecoureuretsonfils.blog/2020/04/16/la-leucemie-au-bresil/ )

une brochure sur les LEUCEMIES a télécharger

rendez-vous le 1 er SEPTEMBRE pour le mois en OR ( CANCER PEDIATRIQUE ) avec un nouvelle article merci

TOUT CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR LE CANCER DU REIN (2ème partie)

Le cancer du rein est un type de cancer qui survient dans les reins en développant des cellules malignes ou cancéreuses qui proviennent du cortex rénal. C’est le type le plus courant de carcinome du rein : 15 300 nouveaux cas sont enregistrés en 2018, dont 67 % chez l’homme.

Découvrez dans cet article tout ce qu’il faut comprendre sur le cancer du rein !

Qu’est-ce que le cancer du rein ?

Le cancer du rein commence lorsque des cellules anormales se multiplient de manière incontrôlable dans un ou les deux reins. Les reins sont deux organes en forme de haricot situés de chaque côté de la colonne vertébrale, juste en dessous des côtes. Ils filtrent les déchets du sang et aident à équilibrer les niveaux d’eau, de sels et de minéraux dans le sang.

Un autre nom du cancer du rein est le cancer rénal ce qui signifie qu’il est lié au rein.

Le cancer du rein détecté tôt peut souvent être traité avec succès. Mais s’il n’est pas détecté dans les premières phases de développement, le cancer peut se propager (métastaser) à d’autres parties du corps, comme les ganglions lymphatiques, les poumons, les os ou le foie.

Quelles sont les causes du cancer du rein ?

Les experts ne savent pas exactement ce qui cause le cancer du rein. Cependant, certaines choses augmentent les chances de contracter ce cancer. Votre risque est plus élevé si :

  • Vous fumez
  • Vous avez un emploi qui vous expose régulièrement à certains produits chimiques ou minéraux, tels que l’amiante, l’essence et le cadmium (utilisé dans la fabrication)
  • Vous prenez trop d’analgésique pendant une longue période
  • Vous avez certaines maladies héréditaires, comme la maladie de Von Hippel-Lindau (VHL

Quels sont les symptômes ?

Le cancer du rein ne provoque généralement pas de symptômes au début. Il est souvent découvert grâce à des tests d’imagerie médicale ; c’est des tests qui créent des images de l’intérieur du corps.

Une fois qu’il commence à se propager, le cancer du rein peut provoquer un ou plusieurs de ces symptômes :

  • Du sang dans les urines.
  • Une bosse qui peut être ressentie dans le bas du dos ou dans l’abdomen.
  • Douleur dans le côté ou dans le dos.

En plus de ces symptômes principaux, d’autres peuvent apparaître, comme la perte de poids, le manque d’appétit, la fatigue générale, l’anémie et la fièvre.

En raison de la proximité du rein avec la glande surrénale, elle peut parfois être accompagnée de changements hormonaux qui provoquent une hypertension, une augmentation de la viscosité du sang, une hypertrophie des seins chez l’homme ou une augmentation du calcium dans le sang.

Comment est-il traité ?

Dans la mesure du possible, les médecins ont recours à la chirurgie pour éliminer le cancer du rein. Lorsque le cancer en est à ses débuts et ne s’est pas propagé, les médecins peuvent souvent l’éliminer complètement et aucun autre traitement n’est nécessaire.

Lorsque vous ne pouvez pas opérer ou si le cancer est à un stade avancé, les médecins peuvent utiliser :

  • L’ablation par radiofréquence pour détruire les petites tumeurs
  • L’immunothérapie
  • Thérapie ciblée…

MERCI DE PARTAGER

VOUS SOUHAITEZ RECEVOIR PAR MAIL LES ARTICLES DU BLOG simple ABONNE-TOI CI-DESSOUS .

Qu’est-ce que le cancer pédiatrique et la leucémie ?

Près de 2 500 mineurs et enfants déclarent un cancer en France chaque année. Ces cancers couvrent des maladies très diverses et sont considérés comme une multitude de maladies rares.

Les progrès modernes permettent de guérir 8 enfants sur 10. Cependant, le cancer reste la deuxième cause de mortalité chez les moins de 15 ans.

Nous verrons dans cet article ce qu’il faut savoir sur les cancers chez les plus jeunes, et tout particulièrement la leucémie.

1.Quels sont les différents types de cancer ?

Pour la moitié des cancers qui surviennent chez l’enfant, ils apparaissent avant l’âge de 5 ans.

Il existe 9 types de cancer :

– la leucémie qui trouve son origine dans la moelle osseuse et le sang ,

– le lymphome depuis les ganglions et le système lymphatique,

– le néphroblastome avec son origine dans les reins,

– le neuroblastome qui se développe dans les glandes surrénales et le système nerveux sympathique,

– l’ostéosarcome qui part depuis les os,

– le rhabdomyosarcomes qui part lui des muscles et des tissus de soutien,

– le rétinoblastome avec la rétine,

– la tumeur cérébrale partant du cerveau et de la moelle épinière,

– et les autres tumeurs comprenant les ovaires, les testicules, le système nerveux central, le thorax et l’abdomen.

2. Les caractéristiques propres aux cancers des enfants

Les cancers pédiatriques présentent des caractéristiques propres. Ils sont clairement distinguables des tumeurs chez l’adulte. Dans les pays civilisés, les cancers les plus courants chez les jeunes sont les leucémies, les tumeurs cérébrales et les lymphomes. Nous aurons l’occasion d’approfondir sur la leucémie dans la suite de ce dossier. Il se développent donc sur des organes ou tissus en plein développement. Cela explique la différence avec les cancers chez les adultes avec notamment une croissance très rapide, qui n’est cependant pas proportionnelle en gravité. Une autre spécificité qui a été observée est l’arrêt spontané de croissance de certaines tumeurs.

3. Facteurs de risque

Au-delà des facteurs génétiques et d’expositions environnementales qui représentent environ 15% des cas, pour le reste des causes, les raisons de l’apparition de la maladie restent inconnues.

Parmi les facteurs exogènes identifiés et reconnus du cancer, il y a les radiations ionisantes à fortes doses que l’on a observé principalement chez les enfants survivants de bombardements atomiques ou de catastrophe nucléaire, ainsi que les irradiations médicales dû à des examens médicaux répétés. Il y a également les médicaments hormonaux en cause, lorsqu’ils sont consommés par la mère lors de la grossesse. Et certains virus comme le virus d’Epstein-Barr sont considérés comme responsables dans l’apparition de lymphomes et cancers de la peau.

Parmi les facteurs de risque soupçonnés, on parle de la radioactivité, l’exposition à des champs électromagnétiques, l’exposition aux pesticides et insecticides durant la grossesse et l’exposition à la fumée de tabac.

On tient pour responsable également la vulnérabilité des enfants aux toxiques, en cause l’immaturité de certains des organes et mécanismes corporels. Parmi ces mécanismes qui ne sont pas encore efficient et donc facteurs aggravants dans la gestion des toxiques, on note :

– les mécanismes de l’homéostasie,

– les mécanismes rénaux de détoxication,

– la détoxication par le foie,

– le manque d’enzymes hépatiques dû au temps d’adaptation du nourrisson à la sortie du ventre,

– le volume relatif des organes,

– le faible taux d’hématies chez le nouveau-né,

– la capacité d’absorption de certains toxiques métalliques ou radionucléides plus importante chez l’enfant,

– les perturbateurs endocriniens féminins.

4. Quels sont les symptômes ?

Les symptômes sont malheureusement variables et souvent trompeurs, car ils peuvent s’observer au cours de maladies communes chez l’enfant. Le cancer ne revêt pas de symptômes spécifiques ! Il peut s’agir d’une fatigue, d’une pâleur, de maux de tête persistants, de douleurs abdominales, de douleurs osseuses, d’une « boule » qui grossit, ou encore de signes neurologiques inhabituels.

C’est la persistance des symptômes qui doit alerter le praticien de santé, et il doit ainsi prescrire des examens complémentaires d’ordre biologiques ou radiologiques.

Ces symptômes somme toute très communs peuvent être de nature diverse et variée.

Entre le temps de notifier les premiers symptômes et le diagnostic définitif d’un cancer, il peut être très différent en fonction du type de cancer et de sa localisation. Ce temps à diagnostiquer n’est pas d’une importance capitale, les chances de guérison sont principalement liées aux caractéristiques spécifiques de la maladie.

5. Comment est établi le diagnostic ?

Le cancer chez l’enfant est détecté principalement grâce à des analyses sanguines en ce qui concerne les leucémies, et des examens d’imagerie pour les tumeurs solides.

Ainsi le diagnostic d’une leucémie est défini par l’examen des cellules sanguines et de la moelle osseuse prélevée par ponction lombaire. En cas de tumeur solide, le diagnostic nécessite bien souvent une biopsie, pour analyser un fragment de la tumeur. Si il s’agit de tumeurs cérébrales, une opération peut être envisagée rapidement en raison du risque encouru pour le fonctionnement du cerveau.

En général, le délai moyen pour obtenir un diagnostic précis concernant un enfant est de plusieurs jours. Le diagnostic peut sembler long mais un bilan précis est une condition sinequanone pour identifier le traitement le mieux adapté face à la maladie de votre enfant.

6. Les traitements du cancer chez l’enfant

Les options thérapeutiques efficaces sont les mêmes que chez l’adulte : la chirurgie, la chimiothérapie et la radiothérapie. Le choix du traitement va dépendre essentiellement du type de tumeur et du stade d’avancement de la maladie. Bien souvent, les docteurs préconisent une combinaison des différentes thérapies. Certaines réserves sont portées sur la radiothérapie qui est pourvoyeuse d’effets secondaires sur le long terme.

Étant en pleine phase de croissance et de développement, les enfants sont particulièrement sensibles aux traitements agressifs. Des progrès dans l’immunothérapie et les traitements personnalisés tendent à résorber les complications tardives éventuelles. En effet, il arrive que les personnes ayant eu un cancer enfant soient victimes de complications tardives. Ces derniers sont principalement liés à leur traitement et induisent des troubles de la croissance, stérilité, difficultés d’apprentissage ou risque accru de développer un autre cancer. De plus, ces troubles n’apparaissent généralement qu’à la fin de la croissance, après la puberté.

Un bilan d’extension peut être proposé. Il va avoir comme objectifs de préciser l’étendue de la maladie et de s’assurer de l’état général de l’enfant en vue du traitement.

En fonction du type de cancer, le bilan peut comporter des examens d’imagerie, de biopsie, et peuvent réitérer au cours du traitement pour évaluer son efficacité. Ce bilan d’extension de la maladie permet de définir le meilleur choix de traitement.

7. La leucémie

Ce cancer provient de la moelle osseuse et des cellules sanguines et il fait partie des hémopathies malignes.

Les symptômes visibles à l’œil nu sont la fièvre, la pâleur et les douleurs articulaires. Lors de la prise de sang, vous pourrez vérifier la baisse du nombre de globules blancs, des plaquettes et du nombre de globules rouges.

Il existe quatre types de leucémie. On peut les classer selon deux critères : leur rapidité d’évolution avec la leucémie aiguë qui apparaît soudainement et la leucémie chronique qui apparaît plus lentement; et d’autre part, leur aspect cytologique lié à la lignée des cellules à partir de laquelle elles émergent, ce qui donne la leucémie lymphoïde et la leucémie myéloblastiques.

La leucémie aiguë lymphoblastique est le type de leucémie le plus courant chez le jeune enfant, mais elle affecte également des adultes, y compris des sujets de plus de 65 ans.

Elle est provoquée par la multiplication de lymphocytes défaillants dans la moelle osseuse appelés blastes. Elle affecte surtout les enfants. Et elle apparaît brutalement, avec souvent seulement quelques jours ou semaines entre les premiers symptômes et le diagnostic. Le traitement peut alors débuter dans les jours voire les heures qui suivent le diagnostic.

C’est une maladie rare dont les causes sont encore inconnues. Elle n’est cependant pas contagieuse, ni transmissible, ni héréditaire. Elle peut survenir à tout âge, chez le nourrisson comme chez la personne âgée, avec de fréquentes périodes de rémission chez l’enfant. Le principal traitement administré aux malades est la chimiothérapie et parfois par greffe de cellules souches hématopoïétiques.

VOICI la liste des associations venant en aide aux familles et versent des dons a la recherche dont j’ai FAIS UN ARTICLE SUR EUX , MERCI A EUX ….

LISTE des associations

  1. LES RÊVES DE KENZA (https://www.facebook.com/lesrevesdekenza)
  2. Une main vers l’ESPOIR (https://www.facebook.com/MainVerslEspoir/)
  3. HASTAGMEHDIGAHZI ( https://www.facebook.com/hashtagmehdighazi/ )
  4. AMMS france ( https://www.facebook.com/aplasiemedullairemaladiedesang/)
  5. AU NOM DE LOULOU ( https://www.facebook.com/Au-nom-de-Loulou-118957416171382/)
  6. EVA pour la vie ( https://www.facebook.com/evapourlavie/)
  7. Soutenez LOUISE ( https://www.facebook.com/Soutenons-Louise-243974846434314/)
  8. SCOTT & CO contre la Leucémie et autres MALADIES ( https://www.facebook.com/Associationscottandco/)
  9. TOUS AVEC JADE , un enfant de 2 ans de BRETAGNE ( https://www.facebook.com/La-bulle-de-Jade-313631649217528/)
  10. « ASSOCIATION CASSANDRA «  https://www.facebook.com/associationcassandra/
  11. KIMY 7 ans  ( https://www.facebook.com/desetoilesdanslesyeuxdekimy/)
  12. Histoire d’un ange partis en 2019 trop tôt le PETIT MARLEY aidez les parents merci .( https://www.leetchi.com/c/marley-un-ange-de-plus« )
  13. LE MYSTÈRE DE MELISSA (https://www.facebook.com/tousunis.pourmelissa)
  14. LE CANCER des OS si fragile .( https://www.facebook.com/dearbony/)
  15. BRETAGNE AVEC l’association. « KEREZ » ( https://www.facebook.com/AssoKerezMorvan/)
  16. STANN face au Gliome infiltrant (https://www.facebook.com/Stannnotreangenotrewarrior/)
  17. Syndrome de Cornelia de Lange ( https://lecoureuretsonfils.blog/2020/01/12/syndrome-de-cornelia-de-lange/)
  18. LA dernière larme d’Émilie ( https://www.facebook.com/unedernierelarme)
  19. La fusée de CONSTANCE avec du SANG pour la vie ( http://constancelapetiteguerriereastronaute.org/)
  20. GRAVISSONS TOUS SUR LA MÊME CORDE ( https://www.gravirensemble.com/)
  21. LA LEUCÉMIE du PETIT GABI ( https://www.facebook.com/Les-ailes-dor-101274571286427/ )
  22. Une maman face a la LEUCÉMIE de son fils EMERIC ( https://www.evapourlavie.com/)
  23. Association Warrior Enguerrand dans le NORD de la France ( https://www.facebook.com/assoWEnguerrand/)
  24. Une Héros WONDER AUGUSTINE ( https://www.facebook.com/AssociationWonderAugustine/)
  25. GRANDIR SANS CANCER AVEC l ‘étoile de MARINA ( https://www.aidonsmarina.com/)
  26. GRANDIR SANS CANCER  ( https://www.facebook.com/grandirsanscancer/)
  27. « Communauté I Have A Dream » association ENFANTS MALADES ( https://www.facebook.com/IHaveADreamComunity/)
  28. Imagine l’arrivée de la course contre le cancer pédiatrique grâce « IMAGINE FOR MARGO » ( https://imagineformargo.org/ )
  29. Les Griffes de Maxence avec WOLVERINE contre « le cancer de l’ostéosarcome » ( https://www.facebook.com/mary.roger.maxence/)
  30. L’association Des étoiles dans la mer ( https://www.facebook.com/desetoilesdanslamer/)
  31. Des coccinelles Rouges Pour Thomas ( https://www.facebook.com/descoccinellesrougespourthomas/)
  32. Association des Héros avec Noah ( https://www.facebook.com/lassociationdesheros/?ref=page_internal )
  33. DONNERSENS ( https://www.facebook.com/Donnersensasso )
  34. Auxane, son combat pour la vie ( https://www.facebook.com/Auxane-son-combat-pour-la-vie-1781081888876618/ )
  35. ASSOCIATION ROSEAU ( https://www.facebook.com/Association-ROSEAU-436951799655160/ )
  36. Le Petit Soleil de Seillans avec FLAVYE la bonne étoile ( https://www.facebook.com/groups/lepetitsoleildeseillans )
  37. Le Rêve de Marie DREAM ( https://www.facebook.com/lerevedemariedream/ )
  38. Sourire d’enfant ( https://www.facebook.com/souriredenfant.fr/ )
  39. LES YEUX DE MATHILDE ( https://www.facebook.com/nathalie.cholinquelet.7 )
  40. A MADYSSON ( https://www.facebook.com/josephine.oumah.1 )
  41. QUI EST PALOMA ? ( https://princesse-paloma.fr/ )
  42. Association Madicadabra ( https://www.facebook.com/Madicadabra/ )
  43. POUR LITTLE EVAN ( https://www.facebook.com/little.evan.asso )
  44. Qu’est-ce que Myofribromatose infantile « Tymothé 30 mois , Renard Deviendra Grand » ( https://www.facebook.com/Renard.deviendra.grand/?ref=page_internal )
  45. SOURIRE A LA VIE ( https://www.facebook.com/sourirealavie.fr )
  46. POUR Camille et Pauline ( https://www.facebook.com/Les-%C3%A9toiles-de-Camille-et-Pauline-109752987166718/?ref=page_internal )
  47. EMMA ( https://wonderemma.com/ )
  48. Princesse MARGOT contre le glioblastome. ( https://www.princessemargot.org/ )
  49. CHARLY contre le « lymphoblastique b » ( https://www.facebook.com/gagane.nunuszezert/ )
  50. Les Anges Gardiens d’ALICE ( https://www.facebook.com/lesAngesgardiensdAlice/ )
  51. L’ANGE DES ETOILES AVEC TIMEO ( https://www.facebook.com/profile.php?id=100009904266176 )
  52. TIM DE SAINT-CLAUDE (Jura) COMBAT LE CRABE AVEC SON ASSOSCIATION (  https://www.facebook.com/Association-Dream-Tim-101731838413546 )
  53. O’COEUR DE LOU ( https://www.facebook.com/ocoeurdelou )
  54. ASS  » DONNER UN SOURIRE «  ( http://donnerunsourire.com/ )
  55. Nathanaël, du Rêve et de l’Espoir ( https://www.facebook.com/Nathana%C3%ABl-du-R%C3%AAve-et-de-lEspoir-115555800358325/ )
  56. AIDER Le combat de Kelyan contre l algoneurodystrophie ( https://www.facebook.com/Le-combat-de-Kelyan-contre-l-algoneurodystrophie-106255511548026 )
  57. ONG , « ALINE CANCER » contre le cancer Pédiatrique ( https://www.facebook.com/ALINEENSEMBLECONTRELECANCER/ )
  58. CANCER Pédiatrique avec  » LA FONDATION BENJAMIN LEPAGE « ( https://www.facebook.com/Fondation-Benjamin-Lepage-104522368418537 )
  59. Cancer pédiatrique avec L’association Elise princesse courageuse ( https://eliseprincessecourageuse.fr/ )
  60. Association Viikings ( https://www.facebook.com/associationviikings/ )
  61. Association MIMI pour la vie ( https://www.facebook.com/AssociationMimiPourLaVie )
  62. Tous avec Clement ( https://www.facebook.com/Tous-avec-Cl%C3%A9ment-Collecte-de-fonds-178889729277457 )
  63. Stop aux Cancers de nos Enfants – Collectif SCE ( https://www.facebook.com/stopauxcancersdenosenfants )
POUR SEPTEMBRE , LE COUREUR VENDRAT DES RUBANS Au PROFILS DE LA RECHERCHE ET AU PROJET .

ET VOUS QUE FAITE VOUS ?

de Partager

Stop aux Cancers de nos Enfants – Collectif SCE

Notre petit garçon, Alban, tout juste 4 ans, a déclaré une leucémie en décembre 2015.

Personne dans notre entourage n’avait jamais entendu parler de cancers de l’enfant alors que nous habitons ici depuis plusieurs générations. Nous nous demandions comment et pourquoi ce cancer ? La « faute à pas de chance » ?  En mars 2016, je vois dans la salle de jeu du service d’oncologie pédiatrique du CHU de Nantes une petite fille que je connais bien. Je m’interroge mais préfère certainement croire encore au hasard.

En avril 2017, je transmets les coordonnées de toutes les familles (en accord avec celles-ci) et mon signalement est enfin pris en compte par la Cellule de Veille et d’Alerte et de Gestion Sanitaire (CVAGS) de l’ARS.

Je reçois en juillet 2018 le rapport et les conclusions de l’étude de l’ARS et de SPF. Je ne comprends pas, aucune famille n’a été ni reçue ni entendue sur nos lieux de vie, nos modes de vie, nos antécédents…

Fin Février 2019, un camarade de classe d’Alban déclare lui aussi un cancer. Encore un autre ! 

Nous créons le collectif « Stop aux cancers de nos enfants » en Mars 2019.

https://stopauxcancersdenosenfants.fr/nous-soutenir/soutenir-le-collectif/

https://stopauxcancersdenosenfants.fr/

https://www.facebook.com/stopauxcancersdenosenfants/