LE MASSIF DU MONT-BLANC dans 3 ans

Le massif du Mont-Blanc est un massif alpin partagé entre la France, l’Italie et la Suisse. Il
abrite le Mont Blanc, le plus haut sommet d’Europe occidentale, à 4 809 mètres (enregistré
en 2015). Il est traversé par le tunnel du Mont-Blanc entre Chamonix dans la vallée des
Arves et Courmayeur dans la vallée d’Aoste.


Ce massif est relativement petit en superficie, puisqu’il ne fait qu’environ 400 km2, mais il
empiète sur trois pays : il est situé principalement dans le département français de la
Haute-Savoie, mais aussi en Savoie, dans la vallée d’Aoste en Italie et dans le canton du
Valais en Suisse.


En raison de son altitude et du petit nombre de vallées qui le traversent, le massif est
inhabité. Il est entouré à l’ouest par la vallée de l’Arve et à l’est par une série de vallées
parallèles au massif : du nord au sud, la vallée du Trient et le Val Ferret suisse en Valais, le
Val Ferret italien et le Val de Vény à Aoste. et enfin la vallée des Glaciers en Savoie.
Les principales vallées environnantes sont reliées par le tunnel du Mont-Blanc et le col du
Petit-Saint-Bernard (entre l’Italie et la France) et le col du Montet par Vallorsin (entre la
France et la Suisse). En effet, le massif du Mont-Blanc est parfaitement équipé en
infrastructures touristiques pour accueillir les touristes du monde entier : il existe cinq
téléphériques dans la seule vallée de Chamonix, dont le plus célèbre est l’ascension de
l’Aiguille du Midi (3842m) et l’accession à Courmayeur.
Le massif est entouré par les Aiguilles au nord-ouest (rive droite de l’Arve), le massif du
Giffre au nord, les Alpes Pennines à l’est, les Alpes grecques au sud-est et le massif du
Beaufortain au sud.

Les principaux sommets du Mont-Blanc


Les sommets sont classés en fonction de leur hauteur, du plus haut au plus bas :
Mont Blanc (4809 m).
Mont Blanc Courmayeur (4 748 m)
Mont Roca (4 465 m)
Pointe Louis Amadeus (4 460 m)
Dôme Goethe (4 304 m)
Mont Blanc du Tacul (4248 m)
Le pilier du Grand Coin (4243 m)
Le Grand Jorace (4 208 m)
L’aiguille verte (4 122 m)
L’aiguille du diable (4 114 m)
Aiguille Blanche de Peuterey (4 112 m)
Grand Rocky (4 102 m)
Mt Fog (4069 m)
L’aiguille de Bionnassay (4052 m)
Aiguille du jardin (4035 m)
Dôme de Rochefort (4015 m)
dent de géant (4013 m)
Pointe Baretti (4013 m)
Aiguille de Rochefort (4001m)
Les Droites (4000 m)
Le Mont Mallet (3989 m)
L’aiguille de Tré-la-Tête (3930 m)
L’Aiguille d’Argentière (3900m)
L’Aiguille de Triolet (3 870m)
Le goût de l’aiguille (3863 m)
Carrés (3856 m)
L’Aiguille du Midi (3 842 m)
Le Grand Capucin (3838m)
La Tour noire (3 837 m)
L’Aiguille du Chardonnet (3824 m)
Le Mont Dolent (3823 m)
L’Aiguille de Glacier (3817 m)
L’aiguille noire de Peuterey (3773 m)
L’Aiguille de Leschaux (3759 m)
Drus (3754 m)
L’Aiguille de l’A-Neuve (3753 m)
L’Aiguille de Talèfre (3730 m)
Le plan de l’aiguille (3673 m)
Les dômes de Miage (3673 m)
Dent de crocodile (3640 m)
Paine de Sucre d’Enveres du Plan (3607 m)
Dent de Caïman (3554 m)
L’Aiguille du Tour (3 544 m)
Gros Rognon (3 541 m)
L’Aiguille des Bruyères (3 522 m)
Les aiguilles d’or (3 519 m)
Petite Aiguille Verte (3512 m)
L’aiguille de Fou (3501 m)

L’Histoire du Mont-Blanc

Le Mont Blanc a longtemps été appelé Mont Maudit(e) ou la montagne maudite ou damnée.
Ce n’est qu’en août 1742, que Pierre Martel donna à la montagne son nom actuel, mais il
fallut attendre encore vingt ans pour que l’idée d’une ascension de la montagne se répande.
En 1760, le chercheur genevois Horace-Bénédict de Saussure, alors âgé de 20 ans, s’est
rendu à Chamonix (alors appelé Chamouny) et a offert une récompense en argent à
quiconque atteindrait le sommet de la montagne. Cependant, il a fallu attendre 15 ans pour
que la première tentative soit faite.


Le 13 juillet 1775, Michel et François Paccard, Victor Tissay et Jean Nicholas Carteran font
une première tentative, mais les glaciers constituent un obstacle insurmontable. Le 2
septembre 1775, quelques habitants de Chamonix, dont Michel Paccard, encore étudiant à
l’époque, font une deuxième tentative qui échoue également. Le 12 juillet 1783, le même
Paccard, devenu médecin, et la chasseuse de chamois Marie Coutet font une troisième
tentative qui échoue également. Plus tard dans l’été, les trois frères Coutet ont réussi à
atteindre une altitude de 3030 mètres, avant d’être eux aussi contraints de rebrousser
chemin. Le 15 septembre 1783, Paccard et Marc Théodore Bourrit font une nouvelle
tentative, mais sont repoussés par des tempêtes de neige. Le 16 septembre 1784, les
chasseurs Couttet et Goudet doivent également abandonner, après avoir atteint une altitude
de 4000 mètres.

Première ascension réussie

Le sommet du Mont-Blanc a été atteint pour la première fois le 8 août 1786 par deux
habitants de Chamonix : Jacques Balmat et le Dr Michel Paccard, déjà cité. Ils ont remporté
le prix que Horace-Bénédict de Saussure avait offert en 1760.

Le sommet du Mont-Blanc

Le Mont Blanc est le deuxième plus haut sommet d’Europe après l’Elbrus. C’est le plus haut
sommet des Alpes, à 4 808 m (15 774 ft) au-dessus du niveau de la mer. Il s’agit du onzième
plus haut sommet du monde. Le massif du Mont-Blanc est situé entre les régions de la
Vallée d’Aoste, en Italie, et de la Savoie et de la Haute-Savoie, en France.

Le sommet, objet d’admiration dans de nombreuses oeuvres culturelles, est le but de tous
les aventuriers depuis des siècles puisqu’il a été gravi pour la première fois en 1786. De
nombreuses voies populaires permettent aujourd’hui de l’escalader à condition de bien s’y
préparer. Pour déterminer son altitude exacte et quantifier son évolution, des géomètres
expérimentés font périodiquement l’ascension. La dernière mesure connue ( en 2017) est de
4808,72 mètres.

Les trois villes et leurs communes entourant le Mont-Blanc sont Courmayeur dans le Val
d’Aoste, en Italie, et Saint-Gervais-les-Bains et Chamonix en Haute-Savoie, en France. C’est
dans cette dernière ville que se sont déroulés les premiers Jeux olympiques d’hiver. Le
téléphérique grimpe et traverse la chaîne de montagnes de Courmayeur à Chamonix en
passant par le Col du Géant. Le tunnel du Mont-Blanc, long de 11,6 km et construit entre
1957 et 1965, passe sous la montagne et constitue la principale voie de transport
transalpine.

Le sommet du Mont-Blanc est-il le plus haut d’Europe ?

La question de savoir si le Mont Blanc est le plus haut sommet d’Europe, et donc l’un des
Sept Sommets, dépend de la définition de la frontière entre l’Europe et l’Asie, qui n’est pas
sans ambiguïté. Plusieurs géographes utilisent la couche de Kuma-Manych comme
frontière, selon laquelle le Caucase fait partie de l’Asie, tandis que d’autres considèrent les
sommets du Caucase comme la frontière. Les amateurs d’alpinisme considèrent le plus haut
sommet du Caucase, les Elbrouz, comme la plus haute montagne d’Europe.

Venez soutenir le projet offert aux personnes en rémissions du CANCER

Choisir un montant

€5,00
€10,00
€20,00

Ou saisir un montant personnalisé


Votre contribution est appréciée.

Faire un don

https://lecoureuretsonfils.blog/le-tour-du-massif-du-mont-blanc-contre-le-cancer/

Pour vos dons en chèque merci de me demander par mail…je vous donnerai mon adresse postale merci

VOUS SOUHAITEZ NOUS SUIVRE , ABONNEZ-VOUS , MERCI

MERCI

Association Viikings

L’Association Viikings a été créée en octobre 2020, dans le but d’aider financièrement, par l’organisation d’évènements, la recherche des cancers pédiatriques et notamment celui lié à la tumeur rhabdoïde.

Les membres adhérents de cette association sont sensibles à l’injustice des cancers pédiatriques et notamment celui lié à « la tumeur rhabdoïde » qui a emporté Niilo.

NIILO parti a peine à ses 1 an quelques jours après c’est INJUST

C’est dans le but d’aider financièrement la recherche, que nous avons décidé collectivement, de nous réunir en association et nous osons espérer qu’un jour, grâce à ce soutien, qu’un traitement puisse être trouvé.

Vous souhaitez nous soutenir, vous avez la possibilité sur ce site :

– de devenir membre de l’association, en nous versant le montant de l’adhésion.
https://www.helloasso.com/associations/association-viikings/adhesions/adhesion-association-viickings
– de verser tout autre montant financier, sous forme de don.

https://urlz.fr/fyjd

L’association Viikings quand à elle, s’est lancée dans préparation d’un course solidaire, qui aura lieu le samedi 2 Octobre: «Les foulées VIIKINGS». La course auront lieu à INDRE (44610). Nous proposerons 3 courses, 10km, 5 km et une course pour les enfants avec déguisements. Les courses commencent à 10h. L’inscription se fera via time pulse mais je n’ai pas encore le lien.

Les engagements de cette course seront reversés intégralement à l’Institut Curie au service du professeur référent de cette maladie. 

POUR LES CONTACTER et soutenir leur associations merci de mettre un COEUR et de visiter leur PAGE et venir a INDRE en OCTOBRE 2021 .

https://www.facebook.com/associationviikings/

LES PARENTS ON EST TOUS AVEC VOUS , ET LACHER RIEN , NIILO VOUS REGARDE DE LA HAUT

De la faune et la flore observable en été

A l’approche de la saison estivale et de son ensoleillement maximal, cela va être la période idéale pour de longues balades où vous rencontrerez certainement la faune et la flore de l’été. Du mois de juin au mois de septembre, vous pourrez profiter des beaux jours et observer cette nature en plein émoi. Nous allons pouvoir randonner tranquillement grâce à la campagne de vaccination qui a permis une levée des restrictions progressives. Aujourd’hui, le pass sanitaire vous permettra de visiter les parcs nationaux de nombreux pays de l’union européenne sans crainte.

La faune de la période estivale

Les oiseaux

Si vous êtes adepte de l’observation des oiseaux migrateurs, je vous invite à vous rendre dans les parcs nationaux espagnols où vous pourrez observer le vols d’espèces migratrices comme les flamants roses. Cette espèce est également observable dans les marais du sud de la France.

Vous trouverez également de nombreux oiseaux nicheurs en faisant attention assidûment aux arbres lors de vos balades. Et si vous prévoyez une randonnée le long de la mer, les oiseaux marins sont bien présents à cette période de l’année. Attention aux températures très chaudes durant lesquelles ils réduisent leurs activités au maximum et cherchent de l’ombre.

Les insectes et reptiles

Avec le retour des beaux jours et de la chaleur, on retrouve de nombreux insectes présents dans la nature. Avec les abeilles, les guêpes, les bourdons, mais surtout les libellules avec leurs magnifiques couleurs, qui ne sont visibles qu’à proximité des lieux humides, vous y trouverez aussi des batraciens ! Attention cependant avec les scorpions et les serpents qui sont également de sortie à cette période et aiment à se loger dans les lieux sombres et humides comme les chaussures à la sortie de la tente. Veillez donc à bien vérifier votre matériel pour tout camping avant de repartir !

La flore estivale

Montagne et haute-montagne

Dans les tons violets vifs, vous pourrez observer l’œillet barbu et le chardon en fleurs, où encore l’androsace de Lagger qui est endémique des Pyrénées. Vous trouverez plus communément la saxifrage androsace avec ses petites fleurs blanches. Parmi les espèces que vous trouverez généralement en montagne, il y a la gentiane des Alpes avec ses grandes fleurs bleues, la Véronique sans feuilles qui aime à pousser dans les enrochements, la Potentille à feuilles d’alchémille avec ses bouquets de fleurs blanches qui attirent les abeilles, ou encore l’orpin des Alpes, plante grasse rampante.

Avec de nombreuses plantes en fleurs, vous pourrez apprécier dans cet environnement l’epipactis des marais, le liparis de Loesel, l’eupatoire chanvrine, et la reine des prés. Vous pourrez apercevoir quelques papillons rares comme l’azuré de la sanguisorbe, l’Azuré des mouillères, l’azurés des paluds ou encore le fadet des laîches grâce à l’identification de leur plante-hôte telles que la gentiane pneumonanthe et la grande pimprenelle sont facilement reconnaissables.

La belle saison est sans nulle doute la meilleure période pour faire un peu de botanique et découvrir la faune locale. Avec des espèces spécifiques à chaque parc national, vous n’aurez aucun mal à découvrir de nouvelles espèces.

J’AI PAS LE CANCER , MOI avec un petit COLIBRIS

CHRISTINE

   A cinquante ans tout juste, après un demi siècle bien rempli, j’ai amassé sur mon chemin de nombreuses cartes qui m’ont permis de sourire à la vie même si les écorchures ont parfois été vives… l’important étant de se relever… c’est ce que j’ai fait.

​Depuis longtemps, je réfléchissais à comment partager tous ces trucs et astuces qui me permettent de vivre des petits moments de bonheur… Un cousin est passé à la maison en janvier 2019… il m’a dit :  « Christine, les gens c’est Toi qu’ils aiment… toi… moi, je suis fan de Toi depuis que je suis tout petit et que ma soeur allait à tes cours de danse… pas d’une partie de Toi… »

​   L’idée a fait son chemin… Pas évident de parler de soi… le plus dur a été de synthétiser avec des mots le fil conducteur de mes cinquante années… une réflexion sur le bien-être… mais c’est quoi le bien-être? Il est différent pour chacun de nous… il varie en fonction des circonstances, de l’âge et de tellement de paramètres… mais un mieux-être? Chacun, quels que soient les circonstances, souhaite améliorer son mieux-être… le mieux-être, on peut tous y arriver… C’est ça qui a toujours guidé ma vie… le mieux être… pour moi, mais aussi et surtout pour ceux qui ont croisé mon chemin… ma famille, mes ados quand j’étais monitrice de centre aéré, mes danseurs et mes danseuses à qui je voulais partager le meilleur de la chorégraphie et du monde du spectacle, mes enfants à qui j’ai voulu offrir le meilleur de la vie d’une famille ordinaire puis d’une famille mono-parentale, mes élèves à qui je veux au quotidien dispenser le meilleur de l’éducation et de la culture, mes lecteurs à qui je souhaite offrir un max, mes amis à qui je partage mes connaissances en sport, nutrithérapie et psycho-énergétique… 

​ C’est naturellement qu’est venue l’idée de l’Académie Internationale du Mieux-Être dont l’acronyme AIME correspond exactement à mon idée de la Vie… donner pour mieux aimer… mais aussi pour mieux s’aimer… apporter du mieux-être à notre quotidien et à celui de ceux que nous aimons.

​  Aidée techniquement par mon fils, qui s’est retrouvé à l’appartement grâce au confinement…  ma fille et quelques amis revieuwers… Voici la concrétisation d’une nouvelle aventure… pour mon deuxième demi-siècle… en votre compagnie … en direct de Montpellier … 

J’ai écris un livre sur

MOI J’AI PAS LE CANCER

Léa élève seule ses enfants depuis 11 ans quand sa fille, Victoire, âgée de quatorze ans, sportive de haut niveau, déclare brutalement une leucémie. C’est une tempête cataclysmique qui la déchire dans son coeur, dans son âme et dans sa tête… pourtant, elle réussit à tenir la tête hors de l’eau et à nager dans les eaux tumultueuses de cette nouvelle vie… Aidée par un merveilleux élan de solidarité, elle apprend à taper du pied quand elle atteint le fond pour remonter à la surface… Elle vogue sans relâche pour que Victoire vive cette étape de sa vie d’adolescente et de jeune femme… Et surtout, elle essaie d’en tirer des pratiques positives qui leur permettent de vivre au mieux leur quotidien… Le TGV est en marche… rien ne pourra l’arrêter… Y a-t-il une station d’arrivée ?

ET POUR LA SORTIE DU ROMAN ELLE FAIT LE TOUR DE FRANCE POUR PRESENTER SON LIVRE ET VERSER DES DONS

les aventures des colibris : wHat else?

Pour accompagner la sortie du roman Moi, j’ai pas le cancer… et le Petit agenda perpétuel du mieux-être, Un tour de France en vélo pour communiquer sur le cancer pédiatrique 🎗.

1 euro par roman vendu sera reversé à des associations (voir la carte ci-dessous).

🎗 Le Montpellier /

Saint-Amand-les-Eaux 1165 km

Du 8 au 18 juillet 2021 🎗

Suivi du Tour de France à vélo🎗🚴‍♀️🎗

PLUS INFOS ET CONTACTER LA : https://www.christinehainaut.com/

https://www.instagram.com/hainaut.christine/

A PARTAGER

Cancer pédiatrique avec L’association Elise princesse courageuse

L’Association

L’association Elise princesse courageuse, est une association reconnue d’intérêt général créée le 11 décembre 2018, par Elise Devos.

Elise est partie bien trop tôt, le 16 juillet 2019 à l’âge de 9 ans, après 6 ans de combat contre une tumeur au cerveau (pinéaloblastome métastatique).

Pendant sa maladie, et bien avant la création de l’association, Elise a souhaité s’investir pour rester active et croire en un futur meilleur. Elle s’est battue pour elle-même et pour tous les autres enfants malades de cancers pédiatriques.

Aujourd’hui, l’association continue le combat et ses actions sont centrées sur 3 axes principaux:

Sensibiliser et mobiliser aux cancers pédiatriques

Aider les familles et les enfants malades

Aider la recherche en oncologie pédiatrique

Depuis le départ d’Elise, l’association continue d’œuvrer afin de faire perdurer le message d’espoir d’Elise et d’aider tous les enfants malades et familles d’enfants malades.

Les parents d’Elise, Franck et Vanessa Devos, avec des amis bénévoles continuent le combat d’Elise.

La confection a été transmise à Elise par une bénévole à l’hôpital.

Le nom, Elise l’avait déjà trouvé, c’est celui qu’elle avait donné à un petit Scoubidou offert lors de la première consultation d’anesthésie alors qu’Elise était terrifiée à son hôpital en juin 2013 pour poser sa chambre implantable.

Ce Tizami la suivra et l’aidera à créer du lien, mobiliser les ressources, avancer malgré le douloureux système et chemin thérapeutique.

pour les contacter https://eliseprincessecourageuse.fr/

CANCER Pédiatrique avec  » LA FONDATION BENJAMIN LEPAGE « 

QUI EST BENJAMIN LEPAGE

C’est pour saluer la détermination et la persévérance de Benjamin tout au long de la maladie et pour son envie de vivre malgré celle-ci, que La Fondation Benjamin Lepage a été créée en sa mémoire.

Quand tout a commencé

En juin 2018, Benjamin est opéré d’urgence après la découverte d’une tumeur sur une de ses glandes surrénales. Selon la description de ses chirurgiennes, la masse était gigantesque. Après l’avoir étudiée un certain temps, tout se confirme, la tumeur est bel et bien maligne. Il s’agit d’un chondro sarcome mixoïde extra squelettique, une source rarissime de tumeur cancéreuse et pratiquement inexistante chez l’enfant.

L’opération consistait à retirer la masse, puis à procéder à un suivi de traitement. Benjamin était dans l’espoir de vivre une guérison éminente. Malheureusement, dans les mois qui ont suivi, il y a eu récidive. Puisque le traitement de ce type de cancer n’a pas beaucoup évolué dans les dernières années, Benjamin a dû se résigner et se tourner vers une autre option, celle du séquençage de la tumeur. Cette alternative suggérée par le personnel responsable de Benjamin augmentait son niveau d’espoir en lui donnant du temps précieux avec sa famille.

La thérapie ciblée que Benjamin a reçue lui a permis d’avoir une vie plutôt normale, celle qu’il souhaitait tant vivre. Pendant tout le processus, Benjamin n’a jamais voulu être considéré comme une personne vulnérable et malade. Il s’est tenu debout, fort et fier, en luttant contre cette maladie qui avait décidée de venir lui prendre ce qu’il avait de plus précieux, sa vie.

C’est au bout de deux années longues et ardues que Benjamin à fermé les yeux pour ne plus jamais les rouvrir, nous laissant ainsi avec une grande leçon de courage et de ténacité que nous avons envie de partager.

La fondation Benjamin Lepage a été créé en 2021 par les membres sa famille. L’expérience vécue tout au long du parcours de la maladie est à la base de la création de cette fondation. Lors des multiples visites au centre hospitalier, plusieurs situations ont mis en lumière des manques auxquels il n’existait ni aide ni réponse. Le rôle de cette fondation est aussi d’offrir une structure générale d’aide financière pour mieux encadrer les réels besoins des familles.

Notre but est d’amener l’enfant malade à considérer plusieurs options pour recevoir le meilleur traitement possible, même s’il s’agit d’un cancer de souche rare.

Par le biais de la fondation, nous souhaitons apporter une aide financière aux familles en s’assurant du bien-être des personnes atteintes de cancer de souche rare qui nécessitent une médication et/ou des soins expérimentaux. 

Venez les soutenir et partager autour de vous pour sensibiliser ce CANCER en MEMOIRES de BENJAMIN et tous les ENFANTS DU MONDE ….

Pour les CONTACTER : https://www.fondationbenjaminlepage.org/

et https://www.facebook.com/Fondation-Benjamin-Lepage-104522368418537

UN MERCI à Miriane B. de m’avoir contacter pour vous faire un article sur cette belle FONDATION et être vue dans le MONDE .

LA FORCE DE JOSE face au cancer du RECTUM

JOSE âgé de 55 ans habitant en île de France , ses hobbies tatouages , l’Amérique latine, le Brésil, la musculation , à découvert son cancer du rectum en mars 2021 et vient de terminer la première chimiothérapie.

Le 04 mars en allant à la selle du sang en est sorti, nous sommes allés aux urgences et il est resté hospitalisé. Des examens ont confirmé le cancer( coloscopie, scanne, irm pelvienne, tep scan)

Un protocole a été mis en place, nous avons demandé un deuxième avis médical et avons changé d’hôpital car nous y étions plus rassurés. La chimiothérapie a démarré le 19 mai 2021….

Les 46 heures de chimiothérapie ce sont terminés hier, il est très fatigué

FORCE ET COURAGE JOSE , TU FERA FACE ET GAGNERA … 2024…

LE CANCER DU RECTUM

Un cancer du rectum est une maladie des cellules qui tapissent l’intérieur du rectum. Il se développe à partir d’une cellule initialement normale qui se transforme et se multiplie de façon anarchique, jusqu’à former une masse appelée tumeur maligne (ou cancer).

On estime à environ 44 000 le nombre de nouveaux cas de cancers colorectaux (côlon ou rectum) en 2017 en France. Légèrement plus de la moitié (55 %) toucheraient des hommes.

Le cancer colorectal (côlon ou rectum) est le 3e cancer le plus fréquent chez l’homme après ceux de la prostate et du poumon, et le 2cancer le plus fréquent chez la femme après celui du sein.

QUELS SONT LES SYMPTÔMES D’UN CANCER DU RECTUM ?

Un cancer du rectum peut être suspecté devant plusieurs signes dont :

  • la survenue de douleurs abdominales ;
  • la présence de sang dans les selles ;
  • une alternance entre diarrhée et constipation ;
  • une envie constante d’aller à la selle ;
  • des douleurs au niveau de l’anus ;
  • la détection d’une masse à la palpation de l’abdomen ou au toucher rectal (palpation de l’intérieur du rectum avec l’index) ;
  • une dégradation inexpliquée de l’état général se manifestant notamment par une perte de poids et d’appétit, une diminution de la prise alimentaire et de la fatigue.

Le cancer du rectum peut également être suspecté si le test de recherche de sang dans les selles effectué dans le cadre du dépistage organisé des cancers colorectaux se révèle positif. (sources e-cancer.fr )

Prévenir l’apparition d’un cancer colorectal

Retirer les polypes est un moyen efficace de prévenir l’apparition d’un cancer colorectal.

Le dépistage, effectué tous les deux ans entre 50 et 74 ans, permet de repérer et traiter ce cancer à un stade précoce, voire de détecter et retirer ces polypes avant qu’ils ne se transforment en cancer.

S’il avait fait les examens nécessaires à l’âge de 50 ans on aurait peut-être échappé à ça ! Car à la base c’est un polype !

FAITE-VOUS DEPISTER à 50 ans messieurs et dames (colon , utérus …)

Soutenez ce projet pour célébrer la victoire de la vie sur le cancer !

Il s’agit d’un projet fou : celui de faire le tour du massif du Mont-Blanc pour lutter contre le cancer. Ce projet s’adresse aux personnes en rémission ou ayant été en rémission ainsi qu’à toute personne sensible à cette cause !

En quelques mots, le tour partira de Chamonix et fera une boucle pour revenir à la ville de départ. Au total, c’est plus de 170 kilomètres de marche en 15 jours. Il s’agit donc de faire entre 13 et 15 kilomètres par jour pour atteindre le Mont-blanc, où nous y ferons une halte de 2 jours devant .

Déroulement de ce projet et conditions

Ce projet est prévu pour se dérouler du 15 au 30 juin 2024. Les personnes qui seront sélectionnées devront se rendre à Chamonix par leur propre moyen (train, voiture,…) et à leur charge. Dès leurs arrivées à Chamonix, la cagnotte prendra en charge la première nuit avant de commencer ce périple.

L’équipe sera composée d’un médecin cancérologue pour pallier à tout souci de santé durant la marche, un infirmier pour seconder le docteur et rassurer les enfants, un photographe pour les photos souvenirs qui sera accompagné d’un journaliste qui réalisera des interviews des participants. Ce projet comprend également le guide, mon fils et moi.

Les participants peuvent s’inscrire gratuitement pour avoir une chance de participer à cette grande marche. Nous sélectionnerons un maximum de 5 adultes en rémission de divers cancers et 2 enfants avec leurs accompagnants.

La cagnotte prendra en charge les frais de ce projet, comprenant également la dernière nuit après les 15 jours de marche.

Financement du projet

Nous prévoyons un budget comprenant les repas et les nuits aux refuges pour un montant de 60€ ( tarifs 2021 ) par nuit et par personne. Ce montant doit être multiplié par le nombre de personnes constituant le groupe (environ 15 personnes) et ce pour toute la durée de l’événement, c’est-à-dire pendant 15 jours. Le montant de la cagnotte à atteindre pour réaliser le projet est de 23 000€.

Si vous souhaitez participer à la lutte contre le cancer en contribuant – même modestement – à ce projet, vous ferez des heureux et permettrez de célébrer la victoire de la vie sur le cancer !

vous souhaitez participer :

Choisir un montant

€5,00
€10,00
€20,00

Ou saisir un montant personnalisé


Votre contribution est appréciée.

Faire un don

D’autre part, si le plafond de la cagnotte n’est pas atteint en 2023, alors le montant récolté sera reversé équitablement aux associations de luttes contre le cancer (qui ont financé en partie) et notamment a des Rêves d’enfants, et à la ligue contre le cancer.

Calendrier du projet

Inscription pour participer au projet jusqu’à fin 2022. Vous devrez alors envoyer courant janvier 2023, un certificat médical validé par le cancérologue qui nous accompagne.

Sélection des heureux participants le 25 décembre 2023. La liste officielle des inscrits et des partants sera accessible sur le site et sera actualisée tous les 3 mois.

Nous nous retrouverons tous le 15 juin 2024 à Chamonix pour participer à cette belle aventure !

Vous pouvez retrouver toutes les informations sur mon site internet. ( https://lecoureuretsonfils.blog/le-tour-du-massif-du-mont-blanc-contre-le-cancer/ ) Vous pouvez également vous inscrire dans le groupe pour suivre à travers les photos et les interviews nos participants durant ce voyage ! Bonus : il y aura des lives en direct du Mont-Blanc ! (https://www.facebook.com/groups/letourdumassifdumontblanccontrelecancer2024 )

Vous pouvez me contacter par mail : lecoureuretsonfils@gmail.com

Cette article a partager et sera épingler en tête de ma page FACEBOOK Merci

2024-06-15T08:09:00

  jours

  heures  minutes  secondes

jusqu’à

DEPART POUR CHAMONIX

ONG , « ALINE CANCER » contre le cancer Pédiatrique

L’ONG ALINE LUTTE CONTRE LES CANCERS PÉDIATRIQUES ( les cancers de l’enfant), le cancer est une multiplication anarchique des cellules, cette maladie chronique a un impact négatif sur ces enfants sans défense, d’autres en meurent par manque de moyens financiers pour les soins.

Nous faisons la SENSIBILISATION, la PRISE EN CHARGE, L’ACCOMPAGNEMENT, la RÉINSERTION SOCIALE et ÉDUCATIVE

histoire

ONG ALINE porte le prénom de la petite sœur du PRESIDENT FONDATEUR Yapo Alain DAMIEN, elle est décédée du cancer en 2015 après une lutte acharnée contre cette maladie, vu ses efforts malgré la difficulté alors nous avons mis sur pied l’ONG ALINE pour continuer la LUTTE CONTRE LES CANCERS PÉDIATRIQUES et permettre à plusieurs de retrouver la guérison et le bonheur

Nos partenaires

– C’est tous car nous sommes tous concernés par cette LUTTE CONTRE LES CANCERS DE L’ENFANT.

– Ceux qui nous aident et nous accompagnent à atteindre nos objectifs

– Ceux qui sont touchés par la cause des enfants.

ENVIE DE PARRAINER UN ENFANT?

Nos objectifs :

– LA SENSIBILISATION DE LA POPULATION CONTRE LES CANCERS DE L’ENFANT

– LA PRISE EN CHARGE ET L’ACCOMPAGNEMENT DES ENFANTS MALADES DU CANCER

– LA RÉINSERTION SOCIALE ET ÉDUCATIVE DE L’ENFANT

pour les contacter : https://www.facebook.com/ALINEENSEMBLECONTRELECANCER/

https://ongalinecancer.org/faire-un-don/

https://ongalinecancer.org/

Je tenais a remercier pour le contact , dans un pays loins de la FRANCE et près du COEUR , je tenais moi aussi a partager et faire un genre de partenariat avec vous en mettant sur mon blog votre logo pour vous contacter .MERCI A VOUS

« Justement ensemble nous sommes plus forts »

A TRES VITE POUR DES PARTAGES D’ARTICLES SUR NOS ENFANTS SENSIBILISONS AUX CANCERS PEDIATRIQUE DANS LE MONDE

Le cancer : c’est quoi ? Quels en sont les différents types ?

Le cancer : c’est quoi ?

Première cause de mortalité chez les hommes en France et la seconde pour les femmes, le cancer est une maladie redoutable qui est assez imprévisible. A l’échelle mondiale, le décès par cancer fait 100 millions de morts par an, soit un décès sur six.

D’un point de vue biologique, il s’agit de la multiplication anormale de cellules. Ces cellules anormales sont qualifiées de cancéreuses et peuvent s’agglutiner pour former une tumeur maligne, mais également s’étendre au tissus voisins en se détachant de la tumeur initiale. Elles migrent via les vaisseaux sanguins et lymphatiques pour former des métastases ailleurs dans le corps. Il faut tenir compte également du fait que parfois ces tumeurs ne sont pas cancéreuses et restent bénignes, donc sans risque de dissémination dans le corps. Le seul risque médical de ce type de tumeurs est de faire pression sur un organe ou un tissu.

Pour la plupart des cancers, ils mettent plusieurs années à se former, d’où l’importance de participer aux campagnes de dépistage afin qu’il soit identifié le plus tôt possible.

Les différents types de cancer ?

Les cancers peuvent être classés selon deux typologies : par type tissulaire (carcinomes, sarcomes et cancers hématopoïétiques), c’est-à-dire en fonction du tissu (os, tissu, cellules sanguines) qui est victime des cellules cancéreuses; et par organe comme le cancer du pancréas par exemple. Il existe autant de types de cancer qu’il y a de tissus et d’organes dans l’organisme.

Cependant, certains sont plus communs que d’autres. Ainsi donc, les cancers masculins les plus fréquents sont le cancer de la prostate, le cancer du poumon et le cancer colorectal qui sont les plus communs. Alors que les cancers féminins les plus fréquents sont le cancer du sein, le cancer colorectal et le cancer des poumons.

Symptômes

Il existe autant de symptômes que de cancers. Cependant, certains symptômes sont récurrents et se retrouvent dans plusieurs cancers. Parmi ceux-là, il y a la présence d’une masse palpable qui peut notamment augmenter de volume; une tâche cutanée qui change d’aspect, de couleur ou de taille; un saignement qui peut être observable dans les crachats, les urines, les selles ou les pertes vaginales anormales; des symptômes persistants pendant plusieurs semaines du type toux, vomissements, diarrhée; des maux de tête récidivants et violents; une fatigue extrême ou une perte de poids rapide et inexpliqué.

Dans tous les cas, si un symptôme quel qu’il soit est persistant pendant plusieurs semaines, je vous invite fortement à consulter un médecin en lui faisant part de vos inquiétudes et de vos observations sur ledit symptôme.

Lorsque certains symptômes sont récurrents, nous avons tendance à s’y habituer et à ne plus y faire attention. Il convient d’être très prudent à ce sujet car plus le diagnostic est effectué tôt, plus le taux de survie est élevé.

Réduire les risques de cancer et prévention

La prévention permet de diminuer l’apparition de la maladie notamment en luttant contre ses facteurs favorisants.

La prévention du cancer se fonde sur la diminution de l’exposition aux éléments cancérogènes de nature environnementale et industrielle comme le tabac, la consommation d’ alcool, les graisses animales, l’amiante ou encore les produits dangereux (pesticides, déchets radioactifs…). Cette prévention repose aussi sur la promotion d’éléments qualifiés de protecteurs comme les fibres, les vitamines, les antioxydants ou encore certains aliments.

Ainsi le risque de cancer peut être réduit en s’abstenant de fumer, en conservant un IMC normal, en privilégiant les fruits et légumes, en faisant du sport, en évitant l’alcool et en réduisant son exposition à la pollution atmosphérique. Il s’agit ici d’une liste non-exhaustive d’éléments qui se sont révélés impacter l’apparition de cancer. Cependant, de nombreux cas restent sans explication précise et de nouvelles corrélations avec d’autres paramètres voient le jour grâce à de nouvelles études.

Dépistage du cancer

La détection permet d’identifier les lésions précancéreuses voir déjà cancéreuses avant l’apparition de symptômes. Ils permettent de réduire le nombre de décès en traitant la maladie à son stade in situ par des examens cliniques (examen du patient) et paracliniques (scanner, IRM…).

Il suffit par exemple d’une simple prise de sang pour identifier la plupart des cancers ( à l’exception des leucémies et des lymphomes ). Dans l’analyse de cette prise de sang, les docteurs y recherchent des cellules tumorales permettant ainsi d’identifier les cellules cancéreuses.

Il y a eu divers programmes nationaux de dépistage en France ces dernières années. Malgré cela,on observe des inégalités sociales pour la prévention, l’accès au dépistage et le retard de diagnostic.

Traitements existants

Le traitement est défini principalement par rapport au type de cancer dont il est question, de l’avancement de la maladie, de la localisation des métastases ainsi que de l’état général de santé du patient.

Parmi les traitements possibles, il y a l’ablation chirurgicale de la tumeur; un traitement percutané par radiofréquence, micro-ondes ou cryothérapie; une chimiothérapie et la radiothérapie par irradiation de la tumeur. Au-delà de ces traitements généraux qui sont pour certains assez connus, il existe d’autres types de traitements selon certains cancers comme des traitements hormonaux, à visée immunologique, traitement à base d’ultrasons et par photo chimiothérapie .

Il faut également prendre en compte les traitements nécessaires aux conséquences de la tumeur, la prise en charge des effets secondaires du traitement principal ainsi que le traitement de la douleur.

Causes du cancer

En termes de statistiques, les causes majeures sont le tabac, l’alcool et l’alimentation (l’obésité, le surpoids) pour les principaux cancers masculins et féminins. On estime que le tabac est responsable de 29% des nouveaux cas de cancers chez l’homme.

L’un des facteurs reconnus est le risque endogène. En d’autres mots, il s’agit d’un gène de prédisposition au cancer transmis d’une génération à l’autre. Cependant, ce n’est pas le seul facteur à l’origine de cette maladie, les habitudes de vie et les lieux de vie fréquentés sont des facteurs supplémentaires qui peuvent influer sur le déclenchement du processus.

Une étude américaine estime que les mutations génétiques aléatoires sont responsables d’environ 66% des cancers. Les erreurs de réplications de l’ADN ne sont liées à aucune cause héréditaire ou environnementale, mais sont totalement soumises au hasard.

L’une des autres causes du cancer reconnue est le risque environnemental. Cette catégorie regroupe les habitudes de vie négative comme le tabac, l’alcool, le surpoids et de nombreux autres aspects. Mais également au-delà de l’environnement, elle couvre les bactéries et virus inducteurs de cancers. Une attention particulière pour l’alimentation avec la consommation excessive de viande rouge, de matières grasses saturées ou de sel serait des facteurs déterminants respectivement dans les cancers colorectaux, ceux du pancréas et de l’estomac. Mais également en ce qui concerne les polluants environnementaux comme les pesticides, les mycotoxines, les poussières de produits toxiques, les radiations solaires, les perturbateurs endocriniens, la radioactivité et les nanomatériaux.

Cependant, il convient d’être prudent sur les différentes causes de cancers car il s’agit le plus souvent d’une accumulation de plusieurs facteurs entraînant ainsi l’apparition de la maladie.

Récidives et rémission

On utilise le terme de rémission et non de guérison pour cette maladie car il y a une absence de certitude quant à la finitude du cancer. Le risque de récidive sur le court, moyen ou long terme est toujours présent.

Dans l’évolution de la maladie et au stade auquel est prise en charge la maladie influence grandement la survie et donc la rémission. Mais même avec une prise en charge très tôt et un suivi régulier, une personne ayant eu un cancer n’est pas à l’abri d’une récidive, et ce même plusieurs années plus tard.

Certains cancers présentent un risque plus élevé de récidive en raison de plus nombreux métastases comme les cancers du sein, du rein, des bronches, de la prostate, de la thyroïde ou colorectal.

On parle de rémission lorsque tous les signes de la maladie ont disparu. Néanmoins, cette période est accompagnée de traitements divers pour pallier certains effets secondaires comme le cas de la perte de cheveux avec la chimiothérapie et d’un soutien psychologique afin de permettre aux anciens patients de reprendre une vie normale. La rémission peut prendre plusieurs mois et devenir complète, mais cela ne signifie pas pour autant que le cancer a été totalement éliminé.

RETROUVER LES ARTICLES SUR LES DIFFERENTS CANCER ( Colon , Sein , Utérus , Prostate Cerveau….. ) dans le BLOG .

d’autre dans ARCHIVES dans la colonne du Blog , merci

MERCI de PARTAGER et si vous souhaitez un article sur votre association ou votre combat contactez-moi lecoureuretsonfils@gmail.com