SOURIS A LA VIE

Une association qui vient en aide pour accompagner l’handicap dans des structures (parcs , restaurants etc… pour le SOURIS ) et partager des moments heureux , comme cette souris regardant le chat manger sa pâté sans se soucier de la souris heureuse , la paix entre deux .

Voici l’association …

Sans subventions de l’État et sans compte bancaire ainsi que par la seule Générosité et Bienveillance Thérapeutique de ses Formidables Partenaires de Cœur, l’Association Humani’Terre Locale et sans Masse Salariale « Souris à la Vie », basée à Perpignan et créée en avril 2012, organise des Activités Récréatives 100% Gracieuses, en faveur d’enfants de 3 à 18 ans, atteint(e)s de toutes pathologies ou de tous handicaps.

80% des enfants bénéficiaires de nos actions sont atteint(e)s de pathologies graves (bien souvent non visibles) ne lésant pas leur autonomie mais compliquant fortement leur quotidien. Seuls 20% sont atteint(e)s de handicap lésant leur autonomie.

Par la force de l’Amour et de ses convictions associatives, l’association est parvenue à offrir, en collaboration avec ses Mères-Veilleuses Âmes Ensoleillées, + de 480 activités Éclectiques, Magiques et donc Bénéfiques (baptêmes de l’air, de mer, de moto, de trois roues, de voitures prestigieuses ou ancestrales, quad, karting, ski & handi-ski, mini-golf, bowling, lasergame, accrobranche, canyoning, water-jump, escapes game, art-thérapies, musico-thérapies, visites et activités avec nos pompiers, nos gendarmes, nos anciens combattants, nos militaires, nos aïeux, visites de l’aéroport, de musées, de fermes, après-midi fête foraine, initiations Handi-Rugby, Rugby, Football Américain, Basket, taekwondo, boxe, Sabres-laser…) en faveur d’une centaine de ses Petit(e)s Protégé(e)s (149 « Petit(e)s Protégé(e)s » et 87 « Souris de l’Association »), en l’espace de 8 ans 🙂 . L’association a ainsi pu économiser plus de 410.000€, ce que toutes autres associations auraient du financer habituellement sur les activités proposées…

Par ailleurs, des Parcs de Loisirs offrent des cartes d’abonnement annuel à entrées illimitées aux enfants, des Restaurants offrent des Menus en Familles ou des Goûters en famille et des Partenaires « Prestations de Services » (Coiffure, Esthétique, Bien-être, Jardinerie, petits Travaux du Bâtiment, Magnétisme, Médecines Parallèles…) offrent leurs services aux familles bénéficiaires de notre association.

De plus, les donations sont étudiées avec le Donateur (montant, cause du financement…) et reversées directement et intégralement du Donateur à la Famille Concernée. (0 Euros de Donation Financière Directe aux Familles au 26/07/2020)

Sans omettre que des Partenaires de Cœur Privés organisent des événements où ils reversent l’intégralité des bénéfices (avec reçu associatif légal), directement aux familles sélectionnées sur des critères d’Urgence (financement accessibilité au domicile ou aide financière ponctuelle) et présentes sur l’événement. (17289,45 Euros de Donations Financières Directes aux Familles au 26/07/2020)

Pour finir, depuis novembre 2016, l’association intervient dans plusieurs établissements scolaires, en compagnie de familles Confrontées à la Pathologie ou au handicap d’un(e) ou plusieurs de leurs enfants. Ce, afin que la famille présente sur chacune des interventions puisse échanger et informer les élèves sur leur quotidien difficile et sur les dégâts occasionnés par les moqueries subites. Il ne s’agit pas de promouvoir l’Association « Souris à la Vie » mais bel et bien de faire prendre conscience à notre jeunesse que nos Différences sont une force et que la Maladie ou le Handicap peuvent atteindre n’importe qui, n’importe quand… De plus l’association sollicite la réflexion des jeunes quant aux causes qui participent à la plupart des Maladies, soit notre Hygiène de vie, nos modes de comportement ainsi que notre équilibre émotionnel.

A savoir que la Finalité de notre association et la création d’une Structure de Loisirs Adaptée aux Handicaps qui se nommera « L’Essence’Ciel » et qui verra le jour en 2021 si tout va pour le mieux…

Pour les contacter :

https://sourisalavie66.wixsite.com/sourisalavie66

https://www.facebook.com/AssociationSourisALaViePageOfficielle

https://www.facebook.com/Structureadapteehandicap66

A PARTAGER MERCI

POUR Camille et Pauline

LE HANDICAP , il ne faut pas tournez les yeux , il faut vivre AVEC et s’entraidez .

Cette #association est créée pour aider et soutenir Camille et Pauline dans leur démarche de soins, de rééducation et d’accompagnement dans leur quotidien. Au-delà de Camille et Pauline, l’association souhaite venir en aide et être le relais pour toutes les familles ayant un enfant en situation de handicap.

Le 1er juin 2012, deux petites princesses voient le jour avec plus de 2 mois d’avance. Elles portent les jolis noms de Camille et Pauline. Camille pèse 1 kilo 320 et Pauline 1 kilo 330. Après deux mois d’hospitalisation, le retour à la maison fut un grand moment pour toute la famille.

À leur un an nous avons commencé la rééducation avec de la kinésithérapie…

À 18 mois, les médecins nous ont dirigé vers un neuropédiatre, car des complications se présentent sur le plan moteur. À cette première consultation, le tableau se noircit, le verdict tombe : nos filles sont handicapées moteur cérébral.

Nous doublons donc les séances de kinésithérapie. Des séances d’orthophonie, d’orthoptie, de psychomotricité et d’ergothérapie se rajoutent également.

Depuis le début, Camille et Pauline ont fait preuve d’un grand courage. Volontaires et déterminées, elles ont énormément progressé, et ont réussi à développer une marche plus ou moins autonome… ainsi qu’un gain en autonomie inespéré et impressionnant.

Aujourd’hui elles ont 7 ans et demi, nous arrivons à un tournant important et décisif dans leur vie : une intervention chirurgicale s’impose.

Nous arrivons au bout de ce que nous pouvons obtenir en matière de rééducation, car, avec la croissance, les os grandissent, mais pas les muscles. Cela entraînera à l’avenir des déformations osseuses et tout ce que cela engendre, notamment des douleurs importantes. Sans cette intervention, d’ici quelques mois elles ne pourront plus marcher, leur paralysie cérébrale entraînant des raideurs importantes au niveau des membres inférieurs, et causant de la spasticité.

À ce jour, cette intervention chirurgicale n’existe pas en France. Pour pouvoir la réaliser, il faut partir aux États-Unis ou en Allemagne. Le docteur Parks, chirurgien américain de renommée mondiale, a mis en place cette nouvelle opération dont les résultats sont très encourageants. Le docteur Haberl, chirurgien allemand, formé par le Dr Parks, a aussi obtenu des résultats très positifs. Le coût de cette intervention aux États-Unis est très élevé : 50 000 € par enfant. En Allemagne, le coût est moins onéreux, une intervention coûte approximativement 20 000 €. Le tout sans compter le voyage, l’hébergement…

Nous faisons donc le choix de réaliser cette intervention à Bonn, en Allemagne, avec le Dr Haberl. Une consultation est programmée pour préparer l’intervention.

Cette opération a pour but de réduire, voire éliminer les raideurs musculaires et la spasticité dans les membres inférieurs. Les résultats de cette opération sont bluffants.

A SUIVRE

contactez –https://www.facebook.com/Les-%C3%A9toiles-de-Camille-et-Pauline-109752987166718/?ref=page_internal

Au niveau des soins elles font de la rééducation intensive
3×kiné
1×ergothérapie
1×orthophonie
1× psychomotricité
1× orthoptie par semaine.

https://lacagnottedesproches.fr/cagnotte/les-etoiles-de-camille-et-pauline/description

A CE JOUR : A ce jour la maladie reprend le dessus et les fait régresser. Elles marchent de moins en moins bien les raideurs musculaires s’intensifient c’est ce qui complique les choses à chaque poussée de croissance.

A CE JOUR , IL LEUR MANQUERAIS 15 000 euros sur 60 000 euros

A PARTAGER

SOURIRE A LA VIE

Une association du sud de la FRANCE ( MARSEILLE)

Comme un sportif de haut niveau doit se préparer aux épreuves pour être le plus fort, l’enfant malade a tout à gagner à être préparé aux épreuves qui jalonnent son parcours thérapeutique.Pour cela, l’équipe de l’association Sourire à la Vie, fondée par Frédéric Sotteau, ancien sportif de haut niveau, suit les enfants atteints de cancer toute l’année et tout au long de la maladie grâce à un accompagnement global et individualisé, proche de celui des athlètes de haut niveau.A l’hôpital comme au Phare des Sourires, premier centre de soins de support et de répit en Europe, un programme complet combine ainsi relaxation, imagerie mentale, préparation physique, sommeil, ostéopathie et suivi nutritionnel, pour permettre aux enfants de disposer d’un maximum de ressources au moment où ils en ont le plus besoin. Avec ce programme, ils restent en meilleure forme physique et psychologique, perdent moins de poids, conservent une meilleure autonomie. Ils apprennent à gérer leurs angoisses et reprennent confiance.Quelques projets exceptionnels sont mis en place pour inviter les enfants à se dépasser. Ces aventures leur permettent de rétablir un certain équilibre avec les épreuves difficiles qu’ils traversent et de vivre une vraie vie d’enfant malgré les contraintes des traitements qui rythment quotidiennement la vie des enfants :- De l’Hôpital au Grand Bleu : traversée en catamaran de Marseille à la Corse- Expédition à chiens de traineaux dans le Grand Nord canadien- Spectacle mêlant chant, théâtre et danse- Séjours d’hiver au ski .

Première structure d’accompagnement global des enfants malades du cancer, Sourire à la Vie est une association Marseillaise unique en France qui propose depuis 13 ans:- un accompagnement innovant des enfants atteints du cancer, tout au long de leurs parcours, notamment basé sur des outils issus du sport haut niveau.  – et depuis 2011, le seul Centre de soins de support et de Répit de l’hexagone.

Une démarche novatrice et originale

  • La merveilleuse histoire de l’association Sourire à la Vie
  • Le Phare des Sourires, un lieu d’accueil unique entre ville et mer
  • Grand Corps Malade, la Patrouille de France, des soutiens d’exception !
  • Deux coques pour prendre le large, le catamaran « Horizon»
  • De l’hôpital à la scène jusqu’au cercle polaire : des projets et des actes
  • Accompagner la recherche – Les bienfaits de Sourire à la Viedans une étude scientifique de taille
  • L’équipe de l’association
  • Les partenaires

Pour les soutenir et accompagner : https://www.sourirealavie.fr/

https://www.facebook.com/sourirealavie.fr

le mot du coureur , il faut sourire a la vie car des fois la vie est fait de mille souffrance et que pour donner du courage et de la force pour combattre cette maladie , ne pas baisser les bras et ne pas baisser la tête car tu risque de te la cogner .Je suit « Grand Corps Malade , depuis qu’il a chanter avec RICHARD B. ses paroles chante ce que les gens pensent tout bas .  » BRAVO A TOI et donnons du Sourire .

Cancer de la prostate

Le cancer de la prostate touche environ 1 homme sur 8 à partir de l’âge de 65 ans. Il prend de ce fait, la première place, dans les catégories de cancers masculins. Actuellement, les cas de cancer de la prostate représentent environ 25 % des cancers qui touchent les hommes. Concernant le taux de mortalité de ce dernier, il est d’environ 10 % comparé aux autres formes de cancers chez l’homme. Il est de ce fait le 4e cancer masculin si on regarde le nombre de décès.

Facteur de risques

En général, le cancer de la prostate est causé par le vieillissement. D’ailleurs, ce sont les hommes de 65 ans et plus qui sont atteints de ce cancer d’habitude. Les antécédents familiaux peuvent aussi causer un cancer de la prostate. Dans ce cas-là, les risques sont de 2/5 surtout si un proche (père, frère, etc.) a déjà atteint ce cancer. Étant donné que les statistiques d’un pays à un autre ne sont pas identiques, des chercheurs pensent également que le cancer de la prostate est dû à des facteurs environnementaux. Mais ce sont pour l’instant des études en cours.

Symptômes d’un cancer de la prostate

Le cancer de la prostate est souvent difficile à anticiper. Les signes et symptômes n’apparaissent que rarement aux premiers stades. Les symptômes n’apparaissent que lorsque le cancer commence à croître et entraîne des problèmes urinaires. Le premier symptôme est le besoin d’uriner (surtout pendant la nuit). Après, il y a un besoin d’uriner soudain. Ensuite, le malade commencera à avoir du mal à uriner. Les jets d’urines sont faibles, et s’interrompent souvent.

Le malade aura après du mal à contrôler sa vessie. Les symptômes s’aggravent quand il y a du sang dans l’urine et le sperme. Cela entraîne des douleurs lors de l’éjaculation, lors de l’érection, etc. Le malade sera ensuite confronté à d’autres symptômes comme les douleurs et raideurs au niveau des os des hanches, de la poitrine et même du dos. Il ressentira par la suite des engourdissements et faiblesses au niveau des jambes. Il commencera par la suite à avoir du mal à contrôler ses intestins ainsi que sa respiration.

Diagnostics et traitements

Le diagnostic d’un cancer de la prostate commence par un examen clinique. Lors de cet examen, il y aura un toucher rectal pour évaluer la taille de la prostate. Le médecin prescrira par la suite un PSA. Cela consiste à déterminer le taux de PSA que la prostate libère dans le sang du malade. Le but, c’est de vérifier l’évolution du cancer.

Dépistage

Quand le médecin ou l’urologue a diagnostiqué le cancer, ce dernier prescrit par la suite une biopsie prostatique. Cela se fait sous anesthésie locale. Le chirurgien sera guidé par une sonde et prélèvera environ 12 fragments de tissus par voie transrectale. Ces tissus seront par la suite étudiés par un anatomopathologiste. Ce sera ce dernier qui confirmera la présence ou non d’un cancer de la prostate.

Après diagnostic, le traitement peut être une prostatectomie qui consiste à enlever la prostate. Il est aussi possible de traiter la maladie via une radiothérapie externe. Cela permet de détruire les cellules atteintes du cancer de la prostate. Il est aussi possible de traiter un cancer de la prostate via une curiethérapie. Cela éradique les cellules cancéreuses à l’aide de grains radioactifs. Certains médecins traitent également ce genre de cancer à l’aide d’une réduction hormonale. Cela permet de réduire le développement des cellules prostatiques.

UNE CAGNOTTE SOLIDAIRE avec « LA CAGNOTTE DES PROCHES »

La Cagnotte Des Proches est le spécialiste des cagnottes médico-solidaires en France.

Lancée en 2017 par Anne-Sophie, infirmière, La Cagnotte Des Proches est souvent présentée comme la « cagnotte du Patient et de son entourage ». La plateforme aide des familles à financer des besoins non pris en charge par la sécurité sociale ou la mutuelle.

Frais médicaux, soins de support,  soins à l’étranger, matériel adapté, frais de la vie quotidienne, frais d’obsèques, la plateforme accompagne les familles tout au long du parcours de soins, de la naissance à la fin de vie. La plateforme accompagne aussi beaucoup de défis sportifs ou des projets de résilience, les fonds peuvent être reversés directement à des associations. La plateforme émet aussi directement des reçus fiscaux si l’association est d’utilité publique.

Le site grandit grâce à son modèle solidaire (une simple rémunération au pourboire), à la qualité du contrôle des cagnottes et à un accompagnement humain exceptionnel. L’équipe est composée de profils médico sociaux qui appelle chaque famille et les assiste dans la démarche de collecte en ligne et l’activation de la cagnotte qu’elle soit privée ou publique.

La plateforme a noué de nombreux partenariats ou conventions avec des centres hospitaliers, elle est régulièrement recommandée par des équipes médicales ou sociales.

https://lacagnottedesproches.fr/

RETROUVER LE LIEN SUR l’ARTICLE OU EN BAS DU BLOG , futur PARTENAIRE et si vous souhaitez OUVRIR UNE CAGNOTTE .

LE CANCER DE l’UTERUS

Nombreuses sont les femmes qui sont touchées par le cancer de l’utérus. On compte environ 3000 nouveaux cas et 1000 décès par an si l’on prend la France comme référence. Le cancer de l’utérus, est le cancer le plus diagnostiqué de l’appareil reproducteur féminin. Ce sont des cellules qui naissent de la muqueuse de l’utérus et qui devient des cellules malignes. La forme de la métastase est souvent la pronostique vitale. C’est-à-dire que les propagations tumeur maligne peuvent toucher les organes avoisinants.

Facteurs de risques

Les facteurs de risques sont très nombreux et très variés :

Dans un premier cas, il y a les femmes ménopausées qui sont atteintes d’une hyperplasie atypique de l’endomètre non traité (augmentation anormale du volume de l’utérus). Cette desfonctionnalité est souvent causée par un déséquilibre hormonal lors de son plus jeune âge (domination de l’œstrogène par rapport au progestérones).

Ensuite, il y a aussi les femmes en âge de procréation qui souffrent d’anovulation. Elle peut être causée par une insuffisance ovarienne ou une aménorrhée primaire.

Les femmes obèses ou sédentaires sont aussi souvent les plus touchées. En effet, l’œstrogène se stocke dans les tissus adipeux d’où sa dominance par rapport aux progestérones.

Enfin il y a les femmes qui souffrent de trouble de métabolisme par faute d’élimination de l’œstrogène par le foie. Mais aussi la prise de médicament comme le tamoxifène (anti-cancéreux).

Symptômes d’un cancer de l’utérus

Les symptômes du cancer de l’utérus sont très variés selon le stade du cancer. Au début, le signe clinique le plus commun est le saignement vaginal anormal. Après, la présence de perte malodorante accompagnée de douleur pelvienne.

Ensuite, une envie fréquente d’uriner qui est due à la pesanteur de l’utérus sur la vessie. On peut aussi ressentir de la douleur lors des rapports sexuels.

Enfin, à un stade avancé, on peut constater la présence de sang dans l’urine ou lors de la défécation. En général, ces symptômes sont toujours douloureux.

Diagnostic et traitement 

Afin de détecter à temps le cancer de l’utérus, le médecin traitant recommande aux femmes présentant les facteurs de risques de faire des examens de routine annuellement, comme une échographie pelvienne ou trans vaginale. S’il y a un doute, il suggère de faire une biopsie ou une endoscopie de l’endomètre.

Le traitement sera évalué en gros selon l’évolution du cancer, selon l’âge et l’état général de la patiente. Il est possible de faire un traitement d’hormonothérapie, de chimiothérapie ou de radiothérapie si la patiente veut conserver son organe. Dans le cas contraire, l’hystérectomie totale reste la solution la plus évidente afin de prévenir la propagation des cellules cancéreuses.

Merci de partager .

Thomery et la PHOTOGRAPHE

THOMERY

  • Le port d’effondré : Construit sous Philippe-Auguste pour le transport des grès
  • Les serres du jardin Salomon : Cette serre est la dernière de l’ensemble que formaient les établissements de viticulture Salomon et fils à Thomery.
  • L’église Saint-Amand (XIIe, XVe, XVIIIe siècle) Elle a été classée Monument
  • Le circuit de randonnée « Seine, murs et forêt » : Une boucle de 9 km. Points de départ et parkings conseillés 
  • Le musée de l’atelier de Rosa Bonheur : Il a pour but de montrer des lieux dans lesquels elle a travaillé pendant quarante ans, l’ambiance qu’elle avait créé autour d’elle, et l’atmosphère qui s’en dégage encore au travers des objets quotidiens qui l’entouraient….

LA PHOTOGRAPHE

S = Spécialisation

I = Instantanée

D = Diversité (la)

O = Obscure

N = Négatifs

I = Illustration

E = Environnement

Sidonie Van Den Dries , photographe de reportages et documentaires , vivant près de la Nature et dans ce village ou est un mélange de Forêts et Eaux (la Seine) .

Elle se déplace pas uniquement en barque pour remonter la Seine , elle peut prendre sa voiture ou la loco pour des reportages et documentaires dans toute la FRANCE

Vous pouvez la contacter pour commander des tirages d’art de ces photos voir au dessus et sur son site (bonne idée pour cadeaux de Noël, par exemple) http://www.sidonievandendries.fr/ et téléphone me demander ou envoyez lui un mail sur son SITE merci .

A compter de ce jour on est partenaire par le téléobjectif pour des futures photos de marches et sur le secteur de FONTAINEBLEAU

Si vous avez des reportages ou documentaires magazine a faire contactez-la par son site , elle vous répondra dans la journée .

A Morêt sur loing

PS : PAS DE FACEBOOK merci

Qu’est-ce que Myofribromatose infantile « Tymothé 30 mois , Renard Deviendra Grand »

La myofibromatose infantile

La myofibromatose infantile est une tumeur bénigne rare, d’aspect fibrovasculaire, de localisation cutanée ou sous-cutanée, mais pouvant également être musculaire, osseuse
ou viscérale. Nous rapportons un cas de localisation mandibulaire chez un nourrisson de 18 mois, dont la présentation clinique et radiologique nous a d’abord fait évoquer
un processus malin. Le diagnostic a été redressé à l’histologie. Le traitement a consisté en une hémimandibulectomie passant en os sain. L’évolution à court et à moyen terme est
favorable .

Pathologie dont on ne connaît pas la cause, mais une suspicion héréditaire semble possible, car des formes familiales ont été décrites.
Cette maladie est rare et fait partie des maladies dites « orphelines »
C’est une pathologie tumorale des tissus mous touchant le nouveau-né et le nourrisson.

On décrit deux types :

– Une forme solitaire la plus fréquente ( 74 % des cas) se localisant surtout au niveau de la tête et du cou.
Elle touche la peau et les tissus mous sous-cutanés.

Une forme multifocale ( 26 % des cas) qui peut atteindre les os, ou les viscères (poumons, cœur, tube digestif, le système nerveux central et les méninges). La taille de ces tumeurs peut varier de 0,5 cm à 7 cm. (TYMOTHE a cette forme)

Le pronostic de la forme solitaire est globalement bon avec une régression spontanée possible (possibilité de récidive cependant jusqu’à l’âge adulte).

En cas de forme multifocales la régression reste possible, mais rarement cependant, le pronostic vital peut être mis en jeu..

RENARD TYMOTHE

Bonjour, je m’appelle Tymothé. Je suis atteint d’une maladie très rare « Myofribromatose infantile  » (1 cas sur 150 000 naissances vivantes ) c’est une tumeur qui s’est logée sur la méninge. Les médecins ont découvert ma maladie quand j’avais 17 jours de vie. A cause d’un cognement a la tête que mon grand frère m’avait fait un soir. j’ai vomi, ma maman inquiète m’emmène aux urgences. il me garde en surveillance puis il décide de me faire un scan. il pense découvrir un trauma crânien. on m’envoie dans un grand hôpital en Hélico ( eh oui !!! j’ai eu le droit a mon baptême d’hélicoptère) là bas je passe une IRM. Et le verdict tombe je n’ai pas de trauma crânien mais une tumeur qui est sur ma méninge. j’ai une tumeur bénigne mais là où elle est placée peut être dangereux pour moi.

« MON FRÈRE M’A SAUVÉ LA VIE »

Fin avril 2018 on a commencé une chimio mais ça n’a pas fonctionné. Fin Mai 2018 j’allais pas bien la tumeur commence à prendre de la place dans ma tête et il décide d’enlever la tumeur ( 5 juin 2018) l’opération s’est bien passée mais 2 semaines après, le liquide de ma tête me gêne du coup on me réopère pour poser une dérivation. Fin septembre on passe un IRM et là tout s’écroule il n’y a pas une mais plusieurs tumeurs sur la méninge. puis on me repasse un IRM du corps entier et des radios. Et la c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase j’ai plein de tumeurs (Bénignes) sur tout mon corps ( vertèbres, bras, tibias, jambes, …) les médecin ne comprennent pas ce qui se passe. on a commencé depuis 15 jours une nouvelle chimio. IRM passé le 20 décembre 2018 les tumeurs régresse donc on continu la chimio. L’irm d’avril 2019 montre que les tumeurs à la tête sont stable et que se du corps régresse. On est à 1 chimio tout les 15 jours. Après 1 an de traitement, petit renard est en rémission depuis octobre 2019.

ON EST DANS LA BASSE NORMANDIE VERS « VIRE »

Pour le suivre dans sa REMISSION ( https://www.facebook.com/Renard.deviendra.grand/?ref=page_internal )

Aujourd’hui il a 2 ans et demis et son frère fais la promotion du livre ou

« RENARD DEVIENDRA GRAND »

Tymothé passe son IRM le 26 Novembre. Aujourd’hui on a reçu le livre écrit par Marinette Patapouf. Nous somme très heureux. Le frère à Tymothé fais la promotion du livre. Hésitez pas à le commander à la Fnac, espace culturel, Amazon, …Envoyer nous un petit message quand vous l’avais. Merci Marie pour tout .

UN ENFANT EST PRECIEUX

les mots de la maman  » Les enfants ont une force Inimaginable »

CYCLOSEIN le cancer du sein en CYCLO

L’association est fondée en 2015 autour de l’organisation à vélo

Introduction
Le cancer du sein est le cancer le plus fréquemment observé chez les femmes en France comme dans l’Union Européenne et aux États-Unis. Cette maladie reste la première cause de décès par cancer chez la femme en 2012 (avec un taux de mortalité de 15,7 pour 100.000 et 11.900 décès en 20121).
Bien qu’il s’agisse d’une pathologie multifactorielle, des études ont démontré que le travail de nuit augmente le risque de développer cette maladie. Or, 3,5 millions de français travaillent de nuit habituellement ou occasionnellement soit 15,4% des salariés (30% de ces français dans la fonction publique et 42% dans les entreprises privées2)

Buts de l’association
Sensibiliser les pouvoirs publics et la population sur le risque de cancer du sein généré
par le travail de nuit ;
Améliorer la surveillance médicale et gynécologique du personnel de nuit ;
Optimiser la participation de la médecine du travail dans le dépistage du cancer du
sein ;
Obtenir la reconnaissance du cancer du sein comme maladie professionnelle pour les
travailleurs de nuit ;
Mais aussi organiser des rencontres d’information, de sensibilisation et de prévention
dans les lycées, les forums santé et toute autre manifestation en rapport avec la
prévention des risques en matière de santé publique.

Le travail de nuit et le risque de cancer du sein


Les études
Présentés le 14 décembre 2010, les premiers résultats de l’étude française CECILE3 (INSERM) confirment que le risque de cancer du sein est accru chez les femmes qui travaillent des nuits complètes. Ils montrent que les femmes ayant travaillé des nuits complètes (de 23h00 à 5h00) à un moment quelconque de leur carrière ont un risque augmenté de 30% par rapport à celles qui n’ont jamais travaillé la nuit, le risque augmentant avec la durée du travail de nuit et la fréquence du nombre de nuits par semaine.
Le CIRC4 a classé récemment le travail de nuit comme cancérigène probable.


1 En France, source InVS – Communiqué de presse du 11/07/2013
2 Chiffres étude DARES 2012
3 Cancer du sein : Etude épidémiologique en Côte d’Or et en Ille-et-Vilaine sur l’Environnement
4 Centre International de Recherche sur le Cancer

Les mécanismes impliqués

Rôle de la mélatonine ….

Rôle du sommeil

Habitudes alimentaires

Vitamine D

Statut hormonal …

Hygiène de vie …

Actions de l’association
Le périple fondateur (2016)
L’association est fondée en 2015 autour de l’organisation d’un périple à vélo qui a eu lieu au mois de septembre 2016, pour rallier le Ministère de la Santé à Paris depuis St Mitre les Remparts (Bouches-du-Rhône, France) afin de sensibiliser les pouvoirs publics et la population.

Sylvie PIOLI présidente de l’Association est elle même touchée par le cancer du Sein.


PÉRIPLE : MAIRIE DE ST MITRE-LES-REMPARTS ➔ MINISTÈRE DE LA SANTÉ À PARIS
(10-26 SEPTEMBRE 2016)

950 kms et près de 80 hrs de vélo

Le périple européen 2018
Dans le cadre d’Octobre Rose 2018, Cyclosein s’est fixé comme objectif de continuer son
périple de 2015, toujours à vélo, en allant déposer, depuis le Ministère de la Santé à Paris, un dossier complet sur le cancer du sein et le travail de nuit au Parlement Européen à Bruxelles
(933 km).


PÉRIPLE : MINISTÈRE DE LA SANTÉ À PARIS ➔ PARLEMENT EUROPÉEN À BRUXELLES
(1-15 OCTOBRE 2018)

Le périple des nations unies 2019
Dans le cadre d’Octobre Rose 2019, Cyclosein s’est fixé comme objectif de poursuivre son combat au cours d’un nouveau périple, toujours à vélo, en allant déposer son dossier sur le cancer du sein et le travail de nuit à l’Organisation des Nations Unies à Genève depuis St Mitre les Remparts (Bouches-du-Rhône, France).

Conclusion
La prévention est primordiale. Les personnes travaillant de nuit doivent adopter de saines
habitudes de vie (bien manger, bien dormir, avoir une activité physique régulière, se maintenir à un poids de santé, ne pas fumer, limiter la consommation d’alcool, avoir un apport en vitamine D suffisant…)
Une information sur les risques encourus par les travailleurs en horaires de nuit doit être
obligatoire ainsi qu’une sensibilisation des médecins généralistes et des gynécologues sur le risque de cancer du sein de cette population.
Le suivi médical des travailleurs de nuit travail doit être renforcé6.
Des mesures particulières doivent être mises en œuvre : formations obligatoires sur le travail de nuit et hygiène de vie, mise en place de salles de repos pour le personnel…
Les études doivent être renouvelées (CECILE) ou poursuivies.

Et depuis janvier 2020 (covid-19) les restrictions sont limiter et donc ils sensibilisent auprès des Lycées et des villages . faite un partage et des commentaires et n’hésitez pas a les contacter .

CONTACT : https://www.facebook.com/Cyclosein/

432 allée des frères Montgolfier 13920 Saint-Mitre-les-Remparts

la conclusion du coureur ; quand on est toucher par ce cancer (cancer du sein) il est souvent douloureux , des chimios et des traitements long et des séquelles psychologiques . DONC ALLEZ VOUS FAIRE DEPISTER .AVANT . merci

LA NATURE , LE SPORT c’est un Grand PAS vers la GUERISON , moi je marche , et vous c’est le vélo BRAVO ET QUI C’EST ON SE CROISERA UN JOUR DANS LES CHEMINS VERT ….

Cancer de l’ovaire

Le cancer de l’ovaire, si on regarde les chiffres en France, touche 4500 personnes tous les ans. Le nombre de décès est d’environ 3500 par an. Ce pronostic permet de conclure que le cancer de l’ovaire est une maladie très dangereuse. Il est le 5e cancer féminin, mais est la 4e maladie féminine qui cause le plus de décès. Les décès touchent en général les femmes âgées de 60 ans et plus. Le taux de survie est par contre prometteur chez les patientes de 20 à 40 ans.

Facteurs de risques

Le cancer de l’ovaire n’est souvent diagnostiqué qu’arriver à un stade très avancé. Suite à cela, les facteurs de risques ne sont pas vraiment déterminés. Cela peut être dû à la vieillesse, car en général, ce sont les femmes de 50 ans ou plus qui sont atteintes de cette maladie. Parfois, il s’agit d’antécédents familiaux. Cela peut aussi résulter d’un autre cancer comme celui du sein, du côlon ou de l’utérus par exemple. La stérilisation et l’obésité peuvent aussi causer le cancer de l’ovaire. Le retard ou l’arrivée précoce des cycles menstruels peuvent aussi être un des facteurs de ce cancer.

Symptômes du cancer de l’ovaire

Les symptômes d’un cancer de l’ovaire sont peu nombreux. C’est d’ailleurs une des raisons du retard de diagnostic. Mais en général, les patientes diagnostiquées ont signalé des symptômes comme des maux d’estomac, une douleur pelvienne ou même des douleurs lors des rapports sexuels. Il y a aussi la fatigue, l’émission d’urine fréquente et abondante, les gaz et les gènes abdominaux. À cela s’ajoutent les indigestions, les douleurs au niveau du bas du dos, une perte d’appétit accompagné par une perte de poids. Parfois, il y a également des problèmes anormaux de saignement vaginaux, un ballonnement au niveau de l’abdomen, et des troubles intestinaux.

Diagnostics et traitements

Pour diagnostiquer un cancer de l’ovaire, il faut impérativement réaliser un examen clinique général. Le médecin étudiera par la suite divers points comme le poids, la tension artérielle, etc. Il va également effectuer une palpation de l’abdomen, des examens mammaires, parfois un toucher rectal plus un examen gynécologique suivit d’un toucher vaginal. Si lors de cet examen clinique, une anomalie (comme une grosseur par exemple) est détectée, le médecin prescrira des examens approfondis.

Cela consiste en général à réaliser une échographie endovaginale. Il s’agit d’introduire une sonde dans le vagin afin de voir s’il y a ou non un kyste ovarien qui s’est formé. Si c’est le cas, le médecin calculera la forme, la taille, etc. Il pourra ensuite conclure s’il s’agit de kyste de type bénin (qui n’est pas trop grave) ou de kyste de type malin. Ce dernier est celui qui provoque le cancer de l’ovaire. Si la nature du kyste n’est pas précise, le médecin prescrira une imagerie par résonance magnétique ou IRM.

Pour le traitement, il est possible de faire une chirurgie ou une chimiothérapie, ou même les deux. Cela se fait lors d’une laparotomie. Dans ce cas, le chirurgien enlèvera les cellules cancéreuses via une incision ouverte de l’abdomen. Pour la chimiothérapie, l’absorption des médicaments peut se faire par voie orale ou par intraveineuse. Parfois, il est aussi possible d’opter pour une radiothérapie dans le traitement de ce genre de cancer.