L’ANGE DES ETOILES AVEC TIMEO

Timéo était notre fils âgé de 6 ans et 9 mois lorsqu’il a rejoint les anges!

En septembre 2014, il a eu de fort céphalées et vomissements… 2 jours après il était sur Purpan Toulouse en soins intensifs, tout a été très vite, on nous a annoncé le 23 septembre 2014 une masse brillante a été décelé dans son tronc cérébral, çà c’est avérer être une tumeur infiltrante du tronc cérébral de haut grade (un gliome infiltrant du tronc cérébral de grade 4 inopérable et incurable.), inopérable et sans traitement!

Il a eu la chance (si l’on peux dire) de rentrer dans un protocole d’essai (biomède) mais qui n’a pas marché! Après 30 séances de radiothérapie et à peine un peu plus de cinq mois de combat il c’est libéré de ce crabe, cette vilaine boule…

Et il est dans la lumière entouré d’amour et de douceur!

Le plus terrible dans ce cancer, c’est que le corps perd ces capacités motrices, et Timéo était conscient de tout ça… Il ne pouvait plus marcher, ni se servir de son bras droit…et à la fin il ne tenait plus sa tête…

Le gliome infiltrant du tronc cérébral ou GITC est une tumeur cérébrale agressive qui commence dans le tronc cérébral, dans une zone appelée le pont. Le pont est responsable des fonctions vitales, notamment l’équilibre, la respiration, le contrôle de la vessie, la fréquence cardiaque et la tension artérielle. Les nerfs qui contrôlent la vision, l’audition, la parole, la déglutition et le mouvement traversent également cette région du cerveau. (infos ; https://together.stjude.org/fr-fr/%C3%A0-propos-du-cancer-p%C3%A9diatrique/types/brain-spinal-tumors/diffuse-intrinsic-pontine-glioma-dipg.html)

Mon fils n’est plus là depuis le 3 mars 2015… Il a déployé ces ailes d’anges..

UNE ASSOCIATION A ETE CREER PAR SES PARENTS ET ON DONNER LE NOM

 » TIMEO NOTRE HEROS « 

POUR LES CONTACTER :

https://www.facebook.com/Tim%C3%A9o-Notre-H%C3%A9ros-1768083483489939

https://www.facebook.com/profile.php?id=100009904266176

https://www.instagram.com/timeonotreheros/

timeonotreheros@gmail.com

JE TENAIS A LUI RENDRE HOMMAGE ,

il y a 6 ans

UNE PENSEE A SES PARENTS

Un grand marcheur comme moi , je vous le conseille

et je vous invite à vous inscrire à cette marche A ORLEIX

 » cet événement que c’était à faire partout où que vous soyez puisque c’est, oui un parcours balisé proposé sur Orleix, mais aussi libre à soi de le faire juste avec le dossard de l’association. »

A PARTAGER merci

LE CANCER DU COLORECTAL à TIARET (ALGERIE)

Je vous présente une habitante de TIARET (banlieue d’Alger, ALGERIE) qui veux garder l’anonymat et dans son respect et on va la prénommer ROKIA , elle est née dans les années 1960 dans la jolie ville de TIARET et professeur .

Il y a 9 ans bientôt , le 1 er avril 2012 que j’ai attraper ce CANCER du COLORECTAL

Je fus opérée le 10 Avril, je fais une hémorragie et je fus réopérée le 16 Avril.

Je me réveille avec une poche que j’ai dû garder pendant 9 mois, et 2 jours de chimio tous les 15 jours pendant 6 longs mois.

Puis réopérée pour enlever la poche, 8 mois après réopérée pour 2 éventrations.

Je suis en rémission mais je ne m’en suis jamais remise.

A ce jour elle est n’a plus de traitement mais des contrôles réguliers.

Il faut dire que beaucoup de gens n’ont pas les moyens pour se soigner.

les rendez vous sont très loin dans les hôpitaux

La chimiothérapie est gratuite dans les hôpitaux. Mais il faut payé les interventions et tous les autres frais

Beaucoup de CANCERS et de malades. Et des services spécialisés qui sont que des les grandes villes. DONC difficultés à se déplacer et payer les spécialistes…

JE TIENT A TE REMERCIER DE TON ENTRETIENT ET DE M’AVOIR CONTACTER , DE L’AUTRE COTE DE LA MEDITERRANNEE ET LE COURAGE DENT PARLER

retrouver l’article sur le COLORECTAL https://lecoureuretsonfils.blog/2020/02/28/le-moi-de-mars-en-bleu-colorectal/

LE CANCER EST MONDIAL ET ENTRAIDONS-NOUS ET PARLEZ-EN POUR MIEUX PREVENIR ET SENSIBILISER

RESPECT MADAME et VOUS SOUHAITE REPOS ET COURAGE , LE COVID FINIRA PAR PARTIR ET VOUS POUVEZ RETROUVER LES VENTS DES OASIS .BISES de FRANCE

LE CANCER DU REIN

Le cancer du rein est un type de cancer qui prend naissance dans le rein. Le cancer commence lorsque les
cellules du corps commencent à se développer de manière incontrôlable. Pour en savoir plus sur la façon
dont les cancers commencent et se propagent, nous vous invitons à lire cet article.

Les REINS

Les reins sont une paire d’organes en forme de haricot, chacun de la taille d’un poing. Ils sont attachés à la paroi arrière supérieure de l’abdomen et protégés par la cage thoracique inférieure. Un rein est juste à gauche et l’autre juste à droite de la colonne vertébrale.

La tâche principale des reins est d’éliminer l’excès d’eau, de sel et de déchets du sang provenant des artères rénales. Ces substances deviennent de l’urine. L’urine s’accumule au centre de chaque rein dans une zone appelée bassin rénal , puis quitte les reins à travers de longs tubes minces appelés uretères . Les uretères mènent à la vessie, où l’urine est stockée jusqu’à ce que vous uriniez.

Les reins ont également d’autres emplois :
● Ils aident à contrôler la pression artérielle en fabriquant une hormone appelée rénine .
● Ils aident à s’assurer que le corps a suffisamment de globules rouges en fabriquant une hormone appelée érythropoïétine . Cette hormone dit à la moelle osseuse de produire plus de globules rouges.

Nos reins sont importants, mais nous ne pouvons fonctionner qu’avec un seul rein. De nombreuses personnes en France mènent une vie normale et saine avec un seul rein.

Qu’est-ce que le cancer du rein ?

Vous êtes composé de milliards de cellules qui, au cours de votre vie, se développent et se divisent normalement au besoin. Lorsque les cellules sont anormales ou vieillissent, elles meurent généralement. Le cancer commence quand quelque chose ne va pas dans ce processus et vos cellules continuent à fabriquer de nouvelles cellules et les anciennes ou anormales ne meurent pas quand elles le devraient. Lorsque les cellules cancéreuses se développent de manière incontrôlable, elles peuvent évincer les cellules normales.
Cela rend difficile pour votre corps de fonctionner comme il le devrait.
Pour de nombreuses personnes, le cancer peut être traité avec succès. En fait, plus de personnes que jamais mènent une vie bien remplie après un traitement contre le cancer.

Le cancer est plus qu’une maladie

Il existe de nombreux types de cancer. Le cancer peut se développer n’importe où dans le corps et porte le nom de la partie du corps où il a commencé. Par exemple, le cancer du sein qui commence dans le sein est toujours appelé cancer du sein même s’il se propage (métastase) à d’autres parties du corps.

Il existe deux catégories principales de cancer :
● Les cancers hématologiques (du sang) sont des cancers des cellules sanguines, y compris la leucémie, le lymphome et le myélome multiple.
● Les cancers tumoraux solides sont des cancers de l’un des autres organes ou tissus du corps. Les tumeurs solides les plus courantes sont les cancers du sein, de la prostate, du poumon et colorectal.

Ces cancers se ressemblent à certains égards, mais peuvent être différents dans la façon dont ils se développent, se propagent et réagissent au traitement. Certains cancers se développent et se propagent rapidement. D’autres grandissent plus lentement. Certains sont plus susceptibles de se propager à d’autres parties du corps. D’autres ont tendance à rester là où ils ont commencé.

Certains types de cancer sont mieux traités par chirurgie; d’autres répondent mieux aux médicaments comme la chimiothérapie. Souvent, 2 traitements ou plus sont utilisés pour obtenir les meilleurs résultats.

Qu’est-ce qui cause le cancer ?

Les cellules cancéreuses se développent en raison de multiples changements dans leurs gènes. Ces changements peuvent avoir de nombreuses causes possibles . Les habitudes de vie, les gènes que vous obtenez de vos parents et l’exposition à des agents cancérigènes dans l’environnement peuvent tous jouer un rôle. Plusieurs fois, il n’y a pas de cause évidente.

Comment le cancer se propage-t-il ?

Le cancer peut se propager de son point de départ (le site principal) à d’autres parties du corps.
Lorsque les cellules cancéreuses se détachent d’une tumeur, elles peuvent se déplacer vers d’autres régions du corps par la circulation sanguine ou le système lymphatique. Les cellules cancéreuses peuvent voyager dans la circulation sanguine pour atteindre des organes éloignés. Si elles traversent le système lymphatique, les cellules cancéreuses peuvent se retrouver dans les ganglions lymphatiques.

Quoi qu’il en soit, la plupart des cellules cancéreuses échappées meurent ou sont tuées avant de pouvoir commencer à se développer ailleurs. Mais un ou deux pourraient s’installer dans une nouvelle zone, commencer à se développer et former de nouvelles tumeurs. Cette propagation du cancer à une nouvelle partie du corps est appelée métastase.

Pour que les cellules cancéreuses se propagent à de nouvelles parties du corps, elles doivent subir plusieurs changements. Ils doivent d’abord devenir capables de se détacher de la tumeur d’origine, puis de se fixer à la paroi extérieure d’un vaisseau lymphatique ou d’un vaisseau sanguin. Ensuite, ils doivent traverser la paroi du vaisseau pour s’écouler avec le sang ou la lymphe vers un nouvel organe ou ganglion lymphatique.

JE VOUS DONNE RENDEZ-VOUS le LUNDI 2 AOÛT pour la suite de l’article ou j’expliquerai les symptômes et les causes . merci de vous abonnez pour ne pas l’oublier ….

A SUIVRE

A partager merci

KIMY 2019-2021

Souvenez-vous en 2019 elle avait 6 ans et rentrait en CP avec plusieurs tumeurs  » https://lecoureuretsonfils.blog/2019/12/29/kimy-7-ans-en-ecole-primaire/

les Docteurs m’ont découvert 3 pathologies une Rosacee occulaire  2 Tumeurs cérébrales une  syringomyélie

2 ans plus tard

On est le 11 mars 2021

Elle a été en pleine montée pendant presque 2 ans , mais la fatigue reprend , elle est en CE2 et dès l’école fini elle se recouche aussitôt en rentrant.

Depuis 2019 , le médecin a confirmer c’est bien une  » syringomyélie  »

La syringomyélie est une maladie de la moelle spinale liée au développement d’une cavité en son centre qui tend à comprimer et à détruire progressivement la substance grise puis la substance blanche.

ELLE A DES SYMPTOMES ; Faiblesse progressive dans les bras et les jambes, douleurs et sensations d’engourdissements dans les membres, réduction des réflexes, insensibilité à la douleur et à la température (exposant le malade au risque de blessure) ;Incontinence urinaire .

elle tombe encore beaucoup , les escaliers lui sont très pénible et dangereux …

Depuis 2019 , ils ont ouvert une Cagnotte en Ligne pour lui aménager une CHAMBRE et sécuriser son petit cocon .AIDEZ SES PARENTS , MERCI .

https://www.leetchi.com/c/des-etoiles-dans-les-yeux-de-kimy

ils leur restent a finir , la toiture , et fenêtres MERCI pour sa nouvelle chambre

Elle est en CE2 avec des difficultés mais elle garde le moral . Elle est forte .

Hormis la cagnotte , elle fait des mugs personnaliser pour aider a financer les travaux…

PARTAGER et contacter leur page  » https://www.facebook.com/desetoilesdanslesyeuxdekimy

FORCE A TOI KIMY ET JE TE REDONNE RENDEZ-VOUS DANS 20 ans ( à non c’est mr P. BRUEL ) je te donne rendez-vous en 2023 , ON T’EMBRASSE

Ecrivaine , une maison d’édition associative « Les Plumes d’Ocris »

Hélène DE BEAUMONT
Née en 1958 en région Parisienne , dès son enfance elle écrit des poèmes dans des petits Carnets , un bac littéraire , un métier responsable administratif et financier .En 2011 premier recueil de poésie , et en 2020 publie son 7 ème livre .
En 2012 , elle fonde et préside  » une maison d’édition association » afin d’aider d’autres auteurs à publier .

Hélène DE BEAUMONT

Écrivaine et présidente des Plumes d’Ocris, maison d’édition associative, équitable et solidaire.

DES PRIX POESIES ET LITTERATURE

05/2012 – Prix Barbeaux-Bourgeois – Château-Thierry (02)
03/2013 – 1er prix des poètes « plumes sur Viry » – Viry Chatillon (91)
03/2013 – Prix du scribe caladois – Villefranche sur Saône (69)
06/2013 – Prix Jean de la Fontaine – Château Thierry (02)
06/2013 – 1er Prix APCF Jardin des poètes – Dijon (26)

09/2015 – Prix Euro poésie Unicef – Paris (75)

01/2016 – Prix Lyre – Saint Junien

07/2016 – 1er Prix de l’albatros « Regards 2016 – Pour « D’ambre et de feu »

07/2016 – 1er prix de l’actualité « Regard 2016 » –

03/2018 – 1er prix de poésie catégorie pro. Salon du livre de la Saussaye

Notre action et d’aider les auteurs dans l’édition et la diffusion de leurs ouvrages en les rendant principaux bénéficiaires de leur activité créatrice.

je tiens à vous présenter le livre « Regards » qui, par les témoignages de proches, évoque les cancers et maladies graves infantiles.

UN LIVRE POUR UNE CAUSE :

Sous l’impulsion de Grandir Sans Cancer, des proches témoignent sur les maladies infantiles graves, les incurables et celles demandant aux enfants des forces de Titans pour les vaincre. Leur but : sensibiliser la population et les politiques, recueillir des fonds pour mener ses actions d’aide aux familles, aboutir à une autre vision des causes environnementales cumulées provoquant les cancers.

l’ouvrage « Regards » est vendu au seul profit de la fédération. Un livre touchant et une action à soutenir !

Commerce équitable et solidaire :

Sur toute commande, l’auteur perçoit 90 % du prix de vente (frais paypal à déduire) et 100 % du port;

l’éditeur : 10 % !

pour commander ou les contacter

http://www.editionsplumesdocris.fr/index.html

https://www.facebook.com/editionsplumesdocris

Sacré-Cœur – Soissons – Toulouse et dans toute la France

MERCI

Hélène DE BEAUMONT

L’ATELIER CONTRE LE CANCER avec « L’ATELIER DU COEUR »

Le rôle de notre association consiste à confectionner de manière artisanale, à partir de récupération, divers objets au profit des malades adultes et enfants, atteints du cancer.


En lien avec le centre Georges François Leclerc de DIJON, nous fabriquons, pour les divers services, notamment de chirurgie, des sacs à redon (sac pour bocaux à drains), enveloppe pochette de glace, coussins du coeur (permettant de soulager les douleurs post-chirurgicales aux opérées cancer du sein), lingettes et trousses de toilette, doudous, gants de toilettes pour enfants, sachets de lavande, bonnets et bandeaux.


L’ensemble de ces confections est réalisé au sein de notre atelier situé 8, rue Carnot, 21230 ARNAY le DUC par un ensemble de bénévoles motivés, pour le confort des patients.


De même, régulièrement, nous offrons aux malades de ce même établissement, divers bijoux, sets de tables, cartes, marque pages. Tout ceci dans le but de leur apporter du réconfort.


Au sein de notre boutique-atelier, nous vendons aussi une partie de nos créations, layette en lainage, décorations de noël, porte clef, porte jetons, porte gel hydro-alcoolique, porte masque etc. Nous offrons certains services tels que petits travaux de couture, visite aux malades si besoin et nous avons également une friperie.


Pour information, cette année, nous avons remporté un prix décerné par la mairie, récompensant les décorations de nos magnifiques vitrines. Cette reconnaissance, aussi modeste soit-elle est le reflet de l’ardente implication de nos bénévoles, afin d’apporter de la joie à chacun des passants.


Nous organisons diverses manifestations telles que « octobre rose » qui s’est tenu le 10 octobre 2020 et qui a rencontré un grand succès et à venir « les printemps de la vie » qui se tiendra à ARNAY LE DUC le 24 avril prochain, ainsi que « les Noëls de Madie » qui se dérouleront au mois de décembre prochain, sous forme d’une bourse aux jouets notamment.

La petite Madie, 4 ans, est décédée : « à la fin, elle voulait partir »
La petite Madie, âgée de 4 ans et atteinte depuis début 2019 d’un neuroblastome, est décédée au CHU de Dijon samedi 13 février dans l’après-midi entourée de ses parents Émilie et Nicolas Gonnet. Une cérémonie en sa mémoire doit se dérouler jeudi 18 février dans la salle des fêtes de Bligny-sur-Ouche où sa famille réside depuis 2018.


Nous venons en aide à des malades partout en France, soit par envoi direct aux personnes, soit en aidant des associations ayant les mêmes convictions que nous car vous savez combien cette maladie est malheureusement rependue.


Cette année nous allons offrir à 4 familles la possibilité de venir en vacances, afin de découvrir notre région bourguignonne. Parmi elles, 3 familles monoparentales (familles nombreuses), et de leur permettre de se ressourcer mais également de faire vivre nos commerces locaux, tels que vous.

MERCI beaucoup L’ATELIER DU COEUR , je tenais à vous faire un article et sensibiliser les habitants de la COTE D’OR , ALLEZ a « 21230 ARNAY le DUC » et une pensée pour MADIE merci pour elle ……et ses parents ……

POUR LES CONTACTER

https://www.facebook.com/ateliers.du.coeur/


LE CANCER EN CHINE

Le cancer serait le tueur n°1 en Chine, cela semble un fait avéré, et il y a des raisons précises qui expliqueraient ce phénomène. Mais il règne un certain flou dans la manière dont les médias en parlent, on trouve raremement des sources et des chiffres précis.closevolume_off

« En Chine, le nombre des cancers explose » (accès payant) titre un article « correspondance spéciale » paru dans le quotidien La Croix, hier vendredi avant d’ajouter « En trente ans, le taux de mortalité par cancer a augmenté de 80 %, selon des chiffres du ministère de la santé publiés à l’occasion du congrès mondial contre le cancer qui s’était tenu à Shenzhen (sud du pays) en août 2010″.

Mais sur le site Aujourd’hui la Chine, on lisait le 27 juillet 2007 : « Une étude du ministère de la Santé et du ministère de la Science et des Technologies montre que le taux de mortalité du cancer a augmenté de 80% en Chine ces trente dernières années. » On peut légitimement se demander s’il ne s’agit pas de la même étude. Et du coup l’information ne semble pas très fraîche.

Quoiqu’il en soit, La Croix ajoute « Depuis quelques années, le cancer est la première cause de mortalité du pays. « Dans les grandes villes, le nombre de malades est à peu près similaire à celui des pays développés, explique Chen Wanqing, cancérologue et directeur de l’Institut chinois de recherche pour la prévention et le traitement du cancer. Mais plus de gens meurent, car beaucoup n’ont pas le réflexe d’aller se faire dépister. Et la plupart de ceux qui arrivent à l’hôpital sont déjà en phase terminale. »

Sur les causes de ces cancers plusieurs explications sont mises en avant. La Croix évoque la pollution de l’air provoquée « par l’utilisation massive de charbon et l’explosion du nombre de véhicules individuels. » avant de citer le professeur Zhang Guangchao. « « Les Chinois mangeaient plus de céréales et moins de viande. Notre alimentation comporte plus de graisses, de sucres et moins défibres. Et puis, les citadins font de moins en moins d’exercice ». »

En 2008, Aujourd’hui La Chine mettait en avant le tabac « désigné facteur numéro un du cancer. La Chine est le plus grand producteur et consommateur de tabac, avec 350 millions de fumeurs et plus de 500 millions de victimes du tabagisme passif. Une manne financière dont le gouvernement chinois ne voudrait pas se priver. L’année dernière, il a empoché 38,8 milliards de yuan de taxes sur le tabac, soit une augmentation de 20% en cinq ans. »

En mai 2011, le Earth Policy Institute souligne que la campagne n’est pas épargnée « Dans les zones rurales, les cancers du foie, du poumon et de l’estomac comptent chacun pour près de 20 pour cent de la mortalité par cancer. Le cancer du foie est trois fois plus susceptible de tuer un paysan chinois que le citoyen moyen mondial ; et les chinois des régions rurales ont le double du taux de mortalité mondial par cancer de l’estomac. Ces cancers sont liés à l’eau polluée par des produits chimiques et des eaux usées, ainsi que d’autres contaminants de l’environnement. »

Et ce dernier article a l’avantage d’être accompagné d’un tableau présentant les « Principales causes des décés en Chine urbaine et rurale en 2009 ».

Les raisons d’être optimiste sont rares. On trouve quand même une étude réalisée par des chercheurs de l’Université d’Etat dans l’Oregon citée en février 2011, et publiée dans la revue Environmental Health Perspectives selon laquelle « les mesures antipollution mises en place durant les Jeux olympiques de 2008 à Pékin, pourraient réduire de moitié le risque de cancer du poumon des habitants. 10.000 cas de cancer du poumon en moins à Pékin. »

Il y a aussi certains chiffres officiels chinois optimistes pour certains cancers cités en avril 2011 : « Selon les dernières études du Bureau de Contrôle et de la Prévention des maladies, placé sous l’autorité du ministère de la Santé, le cancer du sein touche 43 femmes pour 100 000 en Chine – une incidence bien inférieure à celle relevée dans les pays développés, comme aux Etats-Unis où elle atteint les 100 pour 100 000. »

Mais cet optimisme est nuancé par une remarque inquiétante « La Fondation contre le Cancer a montré dans une étude que l’âge moyen des patientes atteintes du cancer du sein en Chine est compris entre 40 et 49 ans, soit 10 ans de moins que dans les pays occidentaux. L’étude est basée sur plus de 4200 patientes de la partie continentale de la Chine soignées entre 1999 et 2008. »

Bref, on ne trouve pas facilement des informations fiables sur le cancer en Chine dans les médias occidentaux.

En Chine, le nombre des cancers explose

En Chine, le nombre des cancer …

AVEC GILLES KLEIN

en 2019

La Chine est sur la bonne voie pour plus d’accessibilité aux traitements du cancer

Trois années de pourparlers qui se sont soldées par un succès. C’est le récent exploit de la Chine où actuellement, bon nombre de médicaments anticancéreux sont couverts par l’assurance maladie et ont vu chuter leur prix. D’autres négociations sont également en cours afin de rendre plus abordable le coût de traitement de certaines affections graves. Cette initiative ayant pour objectif d’éviter le recours à des médications alternatives à risques.

Le cancer se trouve parmi les premières causes de mortalité dans le monde. Mais en Chine, il sévit davantage. Tous les ans, plus de trois millions de nouveaux cas de cancer sont diagnostiqués dans ce pays alors que leurs traitements sont onéreux.

De fait, la majorité des remèdes dédiés sont produits à l’étranger et leurs prix sont, de ce fait, lestés par des frais d’importation de distribution. Si bien que faute d’y avoir accès, les patients sont contraints de chercher d’autres possibilités.

Conscient de cette problématique, le gouvernement a fait des négociations de prix des médicaments anticancéreux sa priorité au cours des dernières années, en les intégrant dans le programme national d’assurance maladie de base. Il prévoit aussi de voir de près le coût du traitement d’autres maladies graves.

Des prix inabordables pour le grand public

Le fardeau du cancer atteint chaque année 3,8 millions de nouveaux cas en Chine avec une évolution rapide de l’incidence pour certains d’entre eux, à en croire le communiqué de l’Hôpital du Cancer de l’Académie chinoise des sciences médicales.

Force est toutefois de constater que les dépenses en matière de soins sont très lourdes pour les cancéreux étant donné les tarifs trop élevés appliqués par les sociétés pharmaceutiques.

Étant pour la plupart importés, des coûts de distribution et des droits douaniers sont en effet ajoutés aux prix des médicaments, qui reviennent alors plus chers dans le pays que dans d’autres.

L’inaccessibilité des traitements incite les gens du peuple à commander en ligne des médications génériques, dont les produits indiens, par exemple, qui sont plus abordables. Or, cette initiative implique plusieurs risques à encourir, selon les responsables de la Commission nationale de la santé.

C’est bien le cas d’un patient atteint de la leucémie qui a traité initialement sa maladie avec Gleevec de la marque Novartis en dépensant mensuellement près de 24 000 yuans, l’équivalent de 3 535 dollars. Faute de moyens, il a dû se fournir avec une version générique au risque de se faire arrêter étant donné que la vente de celle-ci est interdite en Chine.

Des mesures efficaces pour réduire les dépenses liées aux traitements

Afin de permettre aux personnes atteintes du cancer d’accéder plus aisément à des soins adéquats, la réduction des prix des médicaments est de mise. De même, ces derniers doivent être remboursés par la caisse d’assurance maladie.

C’est ce qui a été initié par les autorités chinoises en 2015 à travers plusieurs négociations qui se sont avérées fructueuses au bout de trois ans. Au fondateur de Beijing Dingchen Consultancy, Shi Lichen, de confirmer :

Les médicaments anticancéreux ont constitué la priorité des négociations de prix ces dernières années en raison du nombre croissant de patients atteints du cancer et de leurs prix plus élevés.

Ainsi, 34 médicaments les plus utilisés traitant les cancers du sein, du poumon, du rectum et de l’estomac sont maintenant inclus dans le programme national d’assurance maladie de base après avoir vu leur prix s’abaisser à plus de 50%.

Parmi les 17 prix révisés en octobre, celui de l’Erbitux de la marque Merck, a enregistré une remise de 69% (allant de 4 200 yuans à 1 295 yuans). En outre, 103 médicaments antinéoplasiques ont bénéficié d’une exonération de leurs droits d’importation.

À préciser que l’Administration nationale de la sécurité des soins de santé ne s’est pas contentée de négocier pour les traitements anticancéreux, ces derniers n’étant pas les seules sources de dépenses en soins. Les patients atteints d’affections graves sont aussi au cœur de leurs préoccupations. Selon sa porte-parole :

Le nombre de patients atteints d’autres maladies graves telles que les maladies cardiaques et l’hépatite B est également élevé, et ils ont également lancé un appel pour des médicaments plus abordables.

À Shi Lichen d’ajouter :

Après des études faites au cours des dernières années, les autorités pourraient élargir les négociations de prix aux médicaments traitant d’autres maladies graves telles que les maladies cardiovasculaires.

Sur des infos : https://www.lecomparateurassurancecancercom/6-actualites-assurance/110870-chine-est-bonne-voie-pour-plus-accessibilite-aux-traitements-cancer .

AVEC LE COVID-19 APPARUE FIN 2019

le nombre de CANCER EXPLOSE surtout en CHINE

A partager merci

LE CANCER DU SEIN de l’autre côté de l’océan avec la « Fondation cancer du sein du Québec »

Au commencement…

En 1994 , il n’existait aucune organisation vouée à la lutte contre le cancer du sein à Montréal. Alors que cette maladie a affecté plusieurs membres de sa famille, Pam Mc Lernon se sentait impuissante et ne savait comment les soutenir. C’est dans ce contexte social et familial qu’est née sa volonté de changer les choses. Soutenue dans sa réflexion par un oncologue montréalais renommé, elle décide alors de mettre sur pied un organisme bénévole constitué d’un groupe de femmes issues de divers milieux, entièrement dédiées à la cause.

Au fil des années, grâce aux milliers de donateurs, bénévoles et partenaires qui lui font confiance, la Fondation gagne de l’ampleur et se professionnalise. La Fondation change son nom d’origine (Fondation du cancer du sein de Montréal) pour devenir la Fondation du cancer du sein du Québec afin de refléter la nouvelle expansion de ses actions au service de sa mission.

Aujourd’hui, un horizon plus rose

Grâce à vos contributions et à votre générosité, la Fondation du cancer du sein du Québec s’impose comme chef de file de l’innovation médicale et scientifique sur le cancer du sein. Elle s’entoure d’associations dédiées à favoriser la qualité de vie des femmes au quotidien. Elle exerce son rôle de prévention et d’éducation au travers d’activités de sensibilisation et d’éducation. Elle ne cesse d’encourager la population du Québec à adopter de saines habitudes de vie et elle défend les droits et les intérêts des femmes et des hommes atteints. La Fondation est aujourd’hui reconnue comme un leader en cancer du sein.

Ensemble, continuons d’avancer vers un avenir dans lequel on ne meurt plus du cancer du sein !

Notre mission

La Fondation cancer du sein du Québec a pour mission d’améliorer le taux de survie ainsi que la qualité de vie des personnes touchées par le cancer du sein, et de sensibiliser toutes les communautés et groupes de personnes concernées, désormais «Allié.e .s pour la santé des seins».

PLUSIEURS ACTIONS ET MANIFESTATIONS

La Virée Rose

La Virée Rose est un défi qui consiste à bouger tout l’été, en parcourant des kilomètres.  Que ce soit à vélo, à pied, à la nage ou en courant, toutes les manières de parcourir des kilomètres sont bonnes. Allez-y à votre rythme et à votre façon!

Le Forum : cancer du sein

Le “Forum : cancer du sein” est une journée-conférences, accessible au grand public, pour tout savoir sur les grandes nouveautés dans le domaine: avancées scientifiques, nouveaux traitements, services de soutien, outils pour les proches-aidants et plus encore. 

et plein d’autres …..

UNE BOUTIQUE A ETE CREER ET POUR RECOLTER DES FONDS

https://rubanrose.org/boutique/
https://rubanrose.org/mimpliquer/dons/faire-un-don/don-unique/

pour contacter et plus infos sur le cancer du SEIN au CANADA

https://www.facebook.com/fondationcancerduseinduquebec

https://www.instagram.com/fondationcancerduseinduquebec/

https://rubanrose.org/

APRES le CANCER DU COLON avec PAULE LAFLAMME et amie d’outre océan voici l’association cancer du SEIN , la leucémie au BRESIL , le COUREUR ET SON FILS ….. débarque comme CHISTOPHE COLOMB ( BRESIL , CANADA , QUEBEC … )

MESDAMES et MESIEURS VISITEZ CE SITE MERCI

Le cancer pédiatrique dans le monde

Le cancer est l’une des principales causes de décès chez les enfants dans le monde. Chaque année, environ 300 000 enfants âgés de 0 à 19 ans sont porteurs de cette maladie. Les cancers les plus courantes chez les enfants sont les leucémies, les cancers du cerveau, les lymphomes et les tumeurs solides comme le neuroblastome et la tumeur de Wilms.

Quelles sont les causes du cancer chez les enfants ?

Les cancers de l’enfant sont rares et représentent entre 0,5 et 4,6 % d’un panel âgé de moins de 19 ans.

Contrairement aux cancers de l’adulte, la grande majorité des cancers de l’enfant n’ont pas de cause connue. On parle alors de cancer génétique. De nombreuses études ont cherché à identifier les causes des cancers de l’enfant, très peu d’entre eux sont associés à des facteurs environnementaux ou liés au mode de vie. Les efforts de prévention des cancers chez les enfants doivent se concentrer sur les comportements qui l’empêcheront l’âge adulte de développer un cancer dit provoqué par une mauvaise habitude.

Certaines infections chroniques sont des facteurs de risque de cancer chez l’enfant et revêtent une importance majeure dans les pays à faible et moyen revenu. Par exemple, le VIH, le virus Epstein-Barr et le paludisme augmentent le risque de certains cancers infantiles. D’autres infections peuvent augmenter le risque de développer un cancer chez l’enfant à l’âge adulte. Il est donc important de se faire vacciner et de recourir à d’autres méthodes.

Le diagnostic précoce ou le dépistage par exemple, pour réduire les infections chroniques qui conduisent au cancer, que ce soit pendant l’enfance ou plus tard. Les données actuelles suggèrent qu’environ 10 % des enfants atteints d’un cancer ont une prédisposition à cause de facteurs génétiques, et des recherches sont nécessaires pour identifier les facteurs ayant un impact sur le développement du cancer chez les enfants.

Traitement du cancer pédiatre

Un diagnostic correct est essentiel pour traiter les enfants atteints d’un cancer, car cette maladie nécessite un traitement spécifique qui peut comprendre une chirurgie, une radiothérapie et une chimiothérapie. L’accès à un dépistage efficace, aux médicaments essentiels, à la radiothérapie et aux soins psychosociaux varie dans le monde selon le niveau de chaque pays et se présente pourtant, comme essentiel.

Le cancer est une maladie qui tue. Souvent génétique, il est important de rappeler que certains de nos comportements augmente le risque d’avoir un cancer. La cigarette, le stress pour ne citer qu’eux, sont des terreaux propices au déclenchement de cette maladie qui touche sans distinction aucune, les enfants comme les adultes.

je vous donne une page ou j’avais fait un article sur des associations Pédiatrique et recenser sur la page  » https://lecoureuretsonfils.blog/liste-des-associations-sur-le-cancer-pediatrique-et-la-leucemie/  »

Si vous êtes une association et veux un article pour sensibiliser votre cause , contacter moi ….

LA SAINT-VALENTIN et le COVID-19

Le covid-19 face à la Saint-Valentin

Le Covid-19 a farouchement marqué l’an dernier. Malgré tout, beaucoup ont survécu jusqu’en 2021. D’ici février, la Saint-Valentin fera à nouveau surface. Comment se passera-t-elle dans cette période de crise ? Quel sera l’effet du masque ? À quoi faudra-t-il s’attendre ?

La Saint-Valentin et le Covid-19

La crise sanitaire n’a pas encore pris fin. Le confinement et le couvre-feu sont toujours d’actualités dans certains pays. Cette réalité marquante pousse à d’innombrables interrogations par rapport à la Saint-Valentin. Les mutations sont énormes et les habitudes sont désormais distinctes. Inévitablement, la Saint-Valentin n’aura plus le même visage. Il sera difficile pour les amoureux de se voir toute la journée en raison du couvre-feu et du confinement. La majorité des endroits de détentes tels que les restaurants, les cinémas, les bars, les boîtes de nuit et autres sont fermés. L’engouement et la gaité ne seront plus comme autrefois. La distanciation sociale sera un grand fardeau pour ces personnes qui normalement allaient se serrer les unes les autres. Câlins, bisous, taquinerie à fond : tout ceci deviendra presque inexistant.

L’effet du masque lors de la Saint Valentin

Le masque étant devenu un « Must have », il aura sans doute des effets en ce jour de fête où les amoureux expriment profondément leurs ressentiments. De toute évidence, ces effets vont dénaturer la Saint-Valentin. Précisons quand même qu’il sera aussi un idéal moyen de prévention.

Communication entre les partenaires

Communiquer avec un masque n’est pas la même chose que le faire sans. Les années antérieures, les situations n’étaient pas identiques que celles auxquelles l’humanité fait face aujourd’hui. Le masque va brouiller d’une façon ou d’une autre la communication. En parlant avec une bavette, la tonalité n’est pas la même et cela peut plus ou moins empêcher la fluidité de la communication orale. Le jour de la sainte Valentin, les amoureux s’expriment non seulement par la voix, mais aussi par la face (visuel et regard). Le sourire et les jeux de lèvres sont importants lors des retrouvailles. La présence de bavette sur la bouche et le nez n’est pas favorable à une telle expression.

Les moments coquins

Avec la situation du Covid-19, les amoureux ne seront pas motivés à faire certains jeux coquins. Et même s’ils le pouvaient, le port de masque n’est pas à négliger. Pour éviter d’éventuelles contaminations, certains couples vont surement se priver des embrassades. Or, les gestes d’amour sont la base même de la Saint-Valentin. Le « french kiss » perdra sa place et « Cupidon » se sentira certainement brisé. Il ne serait pas facile pour les différents couples de gérer toutes ces difficultés. À coup sûr, le désenchantement pourrait avoir lieu.

Faudrait-il banaliser les mesures sanitaires au profit de la sainte Valentin ?

L’amour est assez capital, mais la vitalité l’est encore plus. Le respect des règles imposées par les gouvernements est une obligation. Non seulement elle permet de sauver soi-même, mais aussi de sauver aussi les autres. Le mieux serait d’opter pour la prévention plutôt que pour la guérison. Certes, il sera très difficile de résister à son partenaire encore plus qu’il s’agit des retrouvailles. Néanmoins, tant que vous vivez, vous pourrez passer d’exceptionnels moments.